Soyez au centre de L'histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   Jeu 12 Juil - 13:13

Boooon, c'est quand qu'il pourra en placer une ? Depuis le début, il attendait son tour pour prendre la parole en levant la main, en élève studieux qu'il était, mais tout le monde s'évertuait à l'ignorer. A la fin, il avait fini avec une crampe, si bien qu'il avait utilisé la patte de Kumakuro à la place de sa propre paluche. Et puis, il s'était découragé et termina par faire mumuse en dessinant sur les feuilles de brouillon. Oui, les Canadiens savaient se montrer patient mais y'a des limites quand même. Quand on passe trois heures en levant un bras comme pour réguler la circulation routière, il y arrive un moment on en a un peu - beaucoup - marre. Pourtant, lui aussi avait des choses intéressantes à dire. Il avait des bonnes idées, seulement, il faudrait qu'on l'écoute ne serait-ce que deux secondes. Je pense que vous l'aurez compris, nous sommes à un meeting. Oui, parce que Canada n'était pas assez atteint pour lever la main pour parler quand il était tout seul chez lui. Néanmoins, il ne s'agissait pas de n'importe quelle réunion. Celle-ci ne réunissait que les pays entre guillemet « Nordics », c'est pourquoi on retrouvait la plupart des gens de l'union Européenne sans compter Russie, Biélorussie et Ukraine. Ces gens-là avaient de la chance, ils habitaient tout très près les uns des autres, donc logiquement, ils se connaissaient déjà. Canada lui, était isolé. Il ne connaissait personne. Enfin, il avait bien quelques fois vu les participants lors des gros sommets mondiaux où tous les pays se réunissaient, mais il ne leurs avait jamais prêté attention. Surtout que la plupart étaient flippants. Comme Suède par exemple. Lui, il lui foutait carrément les jetons. En fait, la seule personne qu'il avait côtoyé durant diverses occasions, c'était Russie. Ben oui, l'autre s'était même assis dessus une fois donc forcément, il s'en souvenait. Autant dire qu'il n'était pas vraiment avancé dans la découverte des nations qui l'entouraient. Il se voyait mal déboulé près de Russie avec un grand sourire « Diiiiiis, tu peux me présenter aux autres ? ». Non, il avait bien trop peur du géant.

Le sujet du sommet importait peu au blond qui avait décroché forcé de constater que de toute manière, qu'il écoute ou pas, on ne ferait pas la différence. De plus, même un petit sommet comme celui-ci partait en live le plus total. Y'a pas à dire, il ne s'était jamais senti aussi seul et oublié de sa vie. Et puis, la pause de midi avait sonné. Heureusement, parce qu'il s'ennuyait ferme notre Canadien. Nouvelle difficulté : trouver un endroit pour se restaurer. Ben oui, ici, il était en terre inconnue. Plus paumé que ça, c'était difficile à faire. Il n'avait jamais visité la Russie et encore moins le Kremlin, il n'avait donc aucune idée d'où il fallait aller pour manger. Bwarf. Avec un peu de logique, il trouverait bien. Il sortit donc de l'imposant édifice, bien décidé à trouver un endroit pour se restaurer. Voyons voir ... Il était au beau milieu de Moscou, donc forcément, il y avait des touristes. Qui dit touristes, dit aussi lieu pour manger parce qu'un touriste, ça consomme, évidemment. Il n'avait plus qu'à repérer un groupe de touriste puis à les suivre bêtement comme un mouton. A midi, ces gens ne pouvaient que manger, il n'y avait pas d'autres solutions. Il repéra donc un petit rassemblement de gens qui ... N'avaient pas une tête de russe. Franchement, vous croyez que c'est évident de reconnaître des touristes ? C'est pas écrit sur leur front qu'ils le sont. Pourquoi il ne pouvait pas repérer un groupe de Canadien ? Au moins, il les aurait tout de suite reconnu avec leurs chemises à carreaux. BOUH, le vieux stéréotype. Tous les Canadiens n'ont pas forcément une chemise de bûcheron à carreaux et ne se baladent pas avec un castor en laisse. Des fois, il s'étonnait de sa propre stupidité en ce qui concerne les gens de son pays. Bref, il prit en chasse l'attroupement qu'il avait repéré tout à l'heure.

Tout commença bien. Il les suivit tranquillement. S'éloignant petit à petit des édifices qui constituaient le Kremlin. Il passait bien devant des petites échoppes qui lui semblait être des restaurants, mais, ne comprenant rien à l’alphabet cyrillique, il ne savait pas ce que signifiait les devantures des magasins. Puis enfin, il la reconnut, elle, la fille qui était à la réunion avec lui. Merci la chance. Avec un peu de bol, elle saurait l'aider. Surtout qu'elle n'avait pas paru particulièrement méchante aux yeux de Bisounours du Canadien. Ben oui, pour lui, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Il vit dans un monde de Petits Poneys roses et d'arc-en-ciel. Biélorussie ... Oui, s'il avait bonne mémoire, voilà qui elle était. Enfin, on n'oubliait pas une personne comme elle, elle avait quelque chose d'inquiétant qui faisait qu'on ne pouvait pas la négliger. Il accéléra le pas pour arriver à son niveau. Bah, elle n'avait pas l'air particulièrement méchante ... Il ne comprenait pas pourquoi Russie tirait cette tête quand il la voyait débarquer.

« B-Bonjour, tu étais à la réunion, c'est ça ? Biélorussie si je ne me trompe pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biélorussie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 21
Localisation : En train de gratter à la porte du bureau de Russie

MessageSujet: Re: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   Jeu 19 Juil - 0:19

À peine une vingtaine de minutes après le début du meeting, et Biélorussie n'en pouvait déjà plus de voir les autres pays se disputer pour des raison parfois presque enfantines. À chaque réunions auxquelles elle assistait, c’était la même chose. Il y en avait qui dormaient, d'autres qui dessinaient, d'autres qui levaient le bras sagement en attendant de pouvoir parler... Et les autres, les rares personnes qui s’efforçaient de participer sérieusement. Elle ne faisait que très peu de commentaires -sachant que ce qu'elle désirait par dessus tout lui était, pour l'instant, impossible tant Russie la fuyait. Donc elle se contentait de regarder son frère, d’imaginer les diverses approches qu'elle pourrait lancer contre lui pour s'en rapprocher et regardait les autres pays lorsqu'elle tombait à court d'idées. Elle essayait principalement de se rapprocher des autres pays qui avaient des relations avec son frère, mais mis-à-part les trois pays Baltes et sa sœur aînée, il n'y en avait aucun qui lui venaient à l'esprit.

Bientôt la pause déjeuner, ce qui signifiait que la poursuite allais continuer. Elle avait bien d'autres choses à faire, mais cette pause signifiait que forcement, Russie allait manger quelque part ! Une occasion inouïe pour elle de manger en tête-à-tête avec lui ! Lui répéter qu'elle veut s'unir avec elle ! Peut être qu'en public, il ne fuira pas, et acceptera sa demande ! Ce fût donc juste après que la pause soit annoncée, qu'elle s'empressa de le suivre. Ce qui l’amena en plein centre de Moscou, au milieu des groupes de touristes, alors qu'elle avait l'estomac dans les talons. Elle avait beau habiter près de chez son frère, l'avoir coursé un peu partout, et habité un moment chez lui, elle ne connaissait toujours pas les rues de cette ville par cœur. Ce qui n'arrangeais rien dans sa situation actuelle, puisqu'elle devait trouver un endroit où se restaurer. Elle devait aussi retrouver son chemin après coup ce qui ne serait pas une mince à faire, sachant qu'elle ne savait pas du tout où elle se trouvait en ce moment. Demander le chemin à quelqu'un pour aller au Kremlin ne devrait pas être trop difficile, encore faut-il trouver quelqu'un du coin ! Parce que c'est connu, quand on va quelque part, on ne parle jamais la langue du pays, tellement il y a de touristes ! On a même des exemples avec le groupe de Français qui se promenais non-loin d'elle, et le groupe d'anglais qui se trouvait de l'autre côté de la rue.

Bref, trouver un point de restauration, et retourner au Kremlin, c'est ce qu'elle devait donc faire. Elle se mit alors activement à la recherche d'un restaurant ou d'une cafeteria. Mais plus elle avançais dans la rue, plus elle avait l'impression qu'elle la connaissait, qu'elle y était déjà passée. En marchant, elle aperçu un petit restaurant où elle était allée manger avec son frère et Ukraine lorsqu'il étaient encore sous le même toit. Un de ces rares commerces qui ne s'était pas fermé suite à la guerre et la séparation. Elle s'arrêta, essayant de se rappeler si on y mangeais bien et tentant de reconnaître un serveur un cuisinier, ou une autre personne qui était restée travailler dans ce restaurant depuis qu'elle y était allée. Mais c'est au même moment qu'un jeune blondinet, apparemment inoffensif, s'approchait d'elle en essayant de se faire entendre. Elle se retourna et eu une moue boudeuse lorsqu'elle vit qu'il s'adressait à elle, pensant qu'elle avait à faire au meilleur ennemi de son frère, mais tiqua en entendant le mot « réunion ». S'il s'y trouvait, c'est donc que ce n'était pas l'américain.. Elle essaya de se rappeler vite fait du rassemblement, et eu l'image d'un jeune homme, caché derrière son ourson, qui était en train de lever sagement la patte attendant le tour de parole de son propriétaire. Elle laissa un léger sourire, à peine perceptible, apparaître sur son visage avant de lui répondre.

 « Tu ne te trompes pas. Et... tu es bien Canada non ? »

Après tout, elle s'en fichait un peu de savoir qui il était, mais un semblant de présentation aimable pouvait peut être décoincer la personne qui était connue sous le nom de « fantôme ». Et puisqu'il était là, pourquoi ne pas essayer de le connaître un peu mieux ? Comme ça il aurait plus de chances de survie si elle le recroisait un jour en pensant à nouveau faire face à Amérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akira74.deviantart.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   Lun 30 Juil - 14:34

... What the Fuck ? Nous nageons dans une dimension parallèle mes amis. Bientôt, on pourra croiser des lapins verts volants, des licornes et ce genre de choses tout aussi sympathiques. En gros, tout ce que peuvent voir les fous - nooon, je ne remets pas du tout en cause l'intégrité mentale de Daddy. Non, il doit être en train de rêver, il n'y a pas d'autres explications ... Ou alors quelqu'un a glissé du LSD dans son verre discrètement pendant la réunion histoire de lui faire des choses pas très catholiques dans une cave. Que voulez-vous, il est tellement mignon. D'accord, je range mon côté fan-girl au placard avant que vous me jetiez une chaise en pleine face. Hea-Hea-Head Shooot ! Bref, quelque chose clochait. Vous ne trouvez pas ça bizarre que quelqu'un se souvienne enfin de son identité ? En temps normal, il sauterait au plafond, hurlerait comme un hystérique mais là, il trouvait la situation carrément étrange, voire flippante. Personne, en temps normal, n'arrivait à aligner les trois fichues syllabes de son nom. France mis à part ... Y'en a bien qui tentait de faire des efforts sauf qu'au final, on le confondait toujours avec le ricain. Cette fille est Dieu. Ne pas se tromper avec America relevait déjà de l'exploit alors en plus, donner le pays, ... Oh, my Gosh, comme quoi, les miracles existent. Prions pour cet instant béni qui ne se reproduira sans doute jamais dans la très longue vie de la nation. Pour une journée pourrie, il avait enfin eu une petite victoire. Sérieux, il se retenait de lui sauter dans les bras avec une pancarte « I ♥ Belarus » sans oublier du flou, des papillons roses et de la course au ralentit pour rajouter du girly à la scène. Même s'il ne la connaissait que de nom, il l'aimait déjà.

« T-Tu sais qui je suis ? »

Il n'arrivait pas à effacer ce sourire béat qui courait sur ses lèvres. Il faudrait qu'il marque dans le calendrier cette date ... Il la fêterait tous les ans. Il n'allait pas en revenir ... Arg, non, ne pas s'emballer trop vite. C'était peut-être un piège ... Naha ... Intéressant. N'oublions pas dans Biélorussie, y'a Russie - noooon, sans déc', je prends pas du tout mes lecteurs pour des attardés - et que t'a dit Alfred dans un moment de lucidité - oui, ça lui arrive de temps en temps - : Ne pas s'approcher des cocos. Mauvais karma les Russes ... La Guerre Froide, c'est du vieux, je sais mais bon, pour une fois que son frère lui donnait un conseil, il n'allait pas s'en plaindre. D'habitude, il le laissait plutôt crever sous une tonne de neige parce qu'il ne se souvenait même plus qu'il avait un frangin. C'est beau d'avoir une famille unie ... Rooo puis zut, depuis quand Canada allait écouter les inepties que déballait son bro' ? Chacun son pays, il faisait ce qu'il voulait. S'il avait envie de faire ami-ami avec des buveurs de vodka, il le ferait, nah ! Et puis, Biélorussie n'était peut-être pas si proche de Russie que ça ... Nooon, c'est vrai, elle faisait juste que le coller, on ne peut pas être proche en agissant ainsi. Naïf petit Canada. A force de voir le bien partout, tu vas finir égorger dans le caniveau ... Mais bon, pour un naïf, il était plutôt intelligent pour éviter ce genre d'incidents. Oui, je me contredis à peine.

Bon, passons à la question qui tue tout, c'est où qu'on mange ? Parce que c'est bien beau d'être euphorique mais son estomac commençait à grouiller ... Heureusement que Kumaninja n'était pas avec lui, sinon, il serait en train de le harceler pour aller manger. L'ours avait prétexté une raison urgente avant de s'éclipser discrètement. Quel ingrat. Y'a pas plus d'urgence que Mat' est la Reine d'Angleterre. Disons plutôt qu'il avait trouvé un endroit pour se restaurer et qu'il laissait son maître crever de faim, risquant de se paumer dans la ville hostile, pour qu'il en ait plus pour lui. Un castor. Depuis le temps que je vous dis que Canada aurait dû adopter un castor ... C'est mignon, ça ne parle pas, ça peut faire des barrages ... Le compagnon idéal quoi.

« Excuse-moi de te déranger, tu dois être occupée ... Tu ne saurais pas où je pourrais trouver un restaurant ou quelque chose du genre ? »

Ben oui, Mathie est un garçon poli ... Je crois que ça se voit à sa tête non ? Plus qu'à attendre la réponse ... Enfin, il allait pouvoir se remplir le ventre. Ça creuse de rester sur une chaise à rien dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biélorussie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 21
Localisation : En train de gratter à la porte du bureau de Russie

MessageSujet: Re: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   Mer 8 Aoû - 12:01

À peine avait-elle prononcé le nom « Canada » que le jeune homme commençait à la regarder avec des yeux dignes d'un merlans frit.. Ou dignes de ceux que lui faisaient Lituanie lorsqu'elle était seule avec lui. Biélorussie avait eu des doutes au départ. Après tout Le canadien ressemblait vraiment à Amérique... Sauf qu'il était beaucoup plus poli que lui.. Parce que la phrase « excuse moi de te déranger ». ça ne pouvait évidemment pas être l'américain. Un héros ne s'excuse jamais qu'il disait.
Bref... Un endroit où manger. Il cherchait donc la même chose qu'elle. Encore heureux qu'elle avait repéré un restaurant et qu'elle savait à peu près où elle se trouvait.. Parce qu'autrement, elle n'avait pas d'excuse pour expliquer qu'elle ne savait pas où elle se trouvait, comparé à lui. Il n'avait pas l'air d'être sorti de chez lui depuis un bon moment... Ou du moins, ça se voyait qu'il n'était jamais allé en Russie. Elle lui répondit donc d'un mouvement de main qui partais en direction du petit restaurant qu'elle avait remarqué auparavant.

« Je pense que nous pourrions manger ici..  »

Elle observa le jeune homme puis le prit par la manche pour le tirer vers l'entrée du restaurant. Une fois arrivée elle tourna ses yeux vers lui une nouvelle fois avant de lui adresser la parole. Car, oui malgré les apparences, elle était quelqu'un de très polie qui se sentait presque obligée de regarder les personnes avec qui elle parlait, droit dans les yeux. C'est peut-être ça qui les met presque tous mal à l'aise en sa compagnie d'ailleurs...

« Décide toi vite, c'est toujours très vite plein de clients ici. »

Évidemment que c'était toujours plein de clients... Un restaurant est toujours plein de clients aux heures des repas. Mais il fallait bien qu'elle dise quelque chose pour paraître plus... Plus russe quoi ! Même si elle n'était que voisine de ce pays !
Elle lâchât finalement la manche du canadien pour se diriger vers une table qui ne semblait pas réservée . Elle regardait le blond de loin en souriant de la niaiserie de celui-ci. Il avait beau être le frère de l'autre héros, il n'en était pas aussi stupide pour autant. Il était beaucoup plus gentil, calme, poli, calme, intelligent et.. calme.. Tout le contraire de l'américain quoi !
Enfin, c'était le type de personnes qui ne risquaient pas de lui faire la vie dure en posant un sur-plut de questions inutiles ou en parlant sans demander l'opinion des autres, ou en pensant qu'elle est la personne la plus puissante de l'univers.. Biélorussie n'était pas quelqu'un de difficile... Elle apprécierais sans doutes Canada tant que celui-ci ne devenait pas comme l'américain. Et surtout tant qu'il ne s'approchait pas trop de son frère.
Elle souriait toujours. Il se retournait parfois dans sa direction, l'air complètement perdu. Le serveur devait lui demander 'il était en couple avec elle.. Car deux adultes allant au restaurant, fringués comme ils le sont, ne peux pas passer pour un repas d'affaires.. Elle se demandait s'il allait ou non venir à sa table. Un peu de compagnie ne lui ferait sans doutes pas de mal, mais... Comment dire.. ? Le canadien ne devait sûrement pas être un moulin à parole, et le repas risquait d'être glauque, peu animé..
En même temps avoir un garçon, dont l'innocence et la naïveté sont dignes du personnage de Candide, en face d'une jeune femme qui arrivait à faire peur à une des plus grandes Nations du monde .. Le résultat ne pouvait être que glauque ! Les canadiens étaient-ils tous aussi... fantômes que ça ? Ou bien c'est juste une habitude pour lui de passer en arrière plan.. Si bien que personne ne le remarquerait s'il était en plein milieu d 'une salle avec pour seul objet un piano..
Bref, je m'éloigne du sujet.. La table était libre, et elle pouvait donc s'y asseoir. Ce qu'elle ne manqua pas de faire. Son regard était toujours dirigé vers le canadien, qui n'avait pas l'air de se débrouiller avec le serveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akira74.deviantart.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   Lun 13 Aoû - 17:31

Entendez-vous la musique de la victoire ainsi que l'avion défilant avec une banderole « Epic Win » ? Quoique pour ce dernier, il vaut mieux le voir au lieu de l'entendre sinon, vous ne risquez pas de remarquer le message rien qu'en écoutant les flap flap du tissu. Imaginez, un gars ferme les yeux et vous sort « Naha ! C'est un avion Airbus 385 avec écrit McDonald dessus. Il est de couleur blanche avec des pois. Je peux même entendre les trois cents soixante-quinze passagers qui sont dedans. Une bonne dizaine sont actuellement en train de dormir. » Ce serait ... Impossible ? Je m'écarte du sujet ... Revenons à nos moutons, cette histoire de restaurant. He did it ! Il l'a trouvé ! Alléluia ! Grâce à elle, une fois de plus. Note pour plus tard : penser à faire ériger une statue de Biélorussie à Ottawa. Attendez, vous ne la trouvez pas parfaite ? Elle se souvient de son identité, elle lui montre gentiment où aller manger, elle a une équipe de Hockey ... D'accord, elle est un peu froide. Mais Canada arriverait à la dégeler. Ce p'tit là est peut-être timide au premier abord, mais une fois en confiance, il se montre fort chaleureux et sympathique. Un peu comme les petits animaux sauvages en fait. Adoptez-le au numéro qui ne suivra pas. Il est formellement interdit de revendre sa fourrure par la suite, ni de l'abandonner sur le bord de la route. Veuillez ne pas transgresser son régime alimentaire qui se constitue au trois quarts de pancakes au sirop d'érable. La maltraitance est bien évidemment permise sur sa personne et- INTERDITE. Ahah, ma langue a fourché.

Il la suivit bien gentiment. Il n'allait pas ruer, elle l'emmenait dans l'endroit merveilleux qu'est le restaurant. Effectivement, il aurait pu chercher longtemps ... Pourquoi les Russes n'écrivaient pas comme tout le monde ? Lui sur la devanture, il lisait des hiéroglyphes ... Il aurait cherché longtemps sans elle ... P'têt même qu'il serait mort de faim. Allons, une nation ne pouvait pas périr si facilement ... Et je retire ce que j'ai dit tout à l'heure. Elle est froide ET intimidante, surtout quand elle vous fixe droit dans les yeux en vous tirant par la manche. Canada glapit.

« O-O-Oui. »

Murmura-t-il, presque inaudible. Nouvel obstacle, se faire comprendre des serveurs pour dissiper l'énorme malentendu. Il n'était pas en couple avec elle. Pourquoi tout le monde le mettait en couple avec n'importe qui ? Au parc d'attraction, on pensait qu'il était la petite-amie d'America, ici, on le casait avec Biélorussie ... Même s'il ne pigeait pas un traitre mot de ce que gars disait, la manière dont il pointa discrètement Biélorussie une fois que celle-ci fut assise puis le signe d'une bague au doigt à Matthew, il ne fallait pas sortir d'une grande école pour comprendre ce qu'il insinuait. Avec affolement, Canada agita les mains comme un fou, aussi rouge que son drapeau, pour dissiper le malentendu. Retraite stratégique. Il s'installa en quatrième vitesse à la table de Biélorussie. Pour une fois qu'il avait une vraie personne pour parler ... La compagnie de Kumazimka est sympathique, mais on finit par s'en lasser. C'est dur de faire la conversation avec une personne ayant Alzheimer.

« Je-Je peux manger avec toi, s'il te plait ? Si je ne te dérange pas ... »

Oui, il se répète un peu beaucoup même. A force de lui demander s'il ne la dérangeait pas, elle allait finir par le remballer, quelque chose de merveilleux. Promis, si elle lui demandait, il se mettrait assis et ne décrocherait pas un mot de tout le repas. Après tout, il avait l'habitude de ne rien dire durant plusieurs heures ... Il était plutôt bien rôdé de ce côté-là. E-Et si ça ne suffisait pas comme argument, il voulait bien l'inviter en payant l'addition pour elle. Sa bonté le perdra ... Réellement. Et puis, imaginez qu'elle attende quelqu'un. Ça m'étonnerait mais on ne sait jamais. Le fameux serveur passa derrière lui en lui adressant un clin d’œil, ce à quoi, Matthie rougit furieusement. Il n'avait pas réussi à se faire comprendre semblerait-il. Pourtant, avec tous ses gestes, n'importe qui aurait facilement assimiler le « Moi. Pas. Avec Elle. ». D'accord, il n'était pas un mime de génie ... Seulement, une croix, c'est universel, non ? Dans tout les pays, une croix traduit le « Pas. » ... Ou alors, ça voulait dire une tout autre chose ici, il n'en savait rien.

« Maple ... »

Se contenta-t-il de dire dans une merveilleuse facepalm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Question de Vie ou de Mort [Biélorussie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question de vie ou de mort
» Une question de vie ou de mort !
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Le débat sur la question du protectorat
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis power hetalia :: A l'Action ! :: L'asie :: Russie-
Sauter vers: