Soyez au centre de L'histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Jeu 2 Juin - 14:36

America venait de sortir d'une réunion des membres de l'alliance. Et encore une fois de plus... Personne ne savait vraiment comment arrêter la "menace" de l'axe. Mais il avait été prévu que l'un des membres de l'alliance irait espionner les membres de l'axe et découvrir leur secret et les battre enfin. Et comme d'habitude, celui qui a été choisi pour faire cette mission fut England. En sortant de la salle de réunion America était un peu renfrogné à l'idée qu'il n'a pas été choisi.

- Tssss ! Pourquoi toujours lui ? Et moi alors ?

America tirait comme d'habitude une tête de gamin. Après quelques pas dans les couloirs, il eut une idée. Et en tapant dans ses mains il se dit :

- Mais oui ! Je n'ai qu'à le faire à sa place ! Et quand je serai revenu, il me féliciteront et moi d'un air distant et classe je dirais :"ce n'était rien voyons" !

Il s'imaginait déjà la scène. Un England fière de lui, un Russia qui serait jaloux, un France hébété et un Chine qui serait ... Il s'en fichait bien au faite. C'était décidé Alfred irait chercher leurs informations. Et il avait un bon plan en tête, dès qu'il sortit du bâtiment où la réunion eu lieu, il partit discrètement dans la maison d'England.Mais avant il prit la précaution de voir si son ex-grand-frère était bien en train de parler à ses bêtes féériques que lui seul pouvait voir. Et c'était bien le cas. Après une ellipse temporelle, America avait réussi à entrer dans la maison d'England.

- Et oui ! Avec tous les filmes de ''mission impossibles'' et les jeux vidéos comme ''Splinter cell', je ne pouvais qu'y arriver hahahaha !

Il fouilla ensuite sa maison, comme si il cherchait quelque chose mais quoi Après une longue recherche, il ouvrit une boite qui ressemblait étrangement à un coffre au trésors, et vit un bon nombre de fiole étiquetées. Il les regarda une par une.

- Hum ... Élixir de jeunesse ... Bah pas intéressant ! ... Potion de disparition ... Pffff ! La potion travesti ... C'est quoi un travesti ? ... Hum ... Hum ... Potion de transformation !!! C'est ça !!!

America prit la fiole qu'il mit dans sa poche et passa par la cheminé pour sortir de la maison de l'anglais comme le père Noël. l'américain avait pris le soin de ne pas laisser de trace de sa visite sauf qu'il avait oublié de ranger le coffre et de réparer la fenêtre qu'il avait cassé. Il retourna en vitesse chez lui rejoindre son ami l'extraterrestre Tony. Après une ellipse temporelle, il était enfin chez lui.

Il salua rapidement Tony et partit en vitesse dans sa salle de bain. Alfred prit en main la fiole et lu l'étiquette.

- Après avoir bu cette potion vous deviendrez la personne que vous souhaité être mais attention cela ne durera que 24 heures et cela ne change pas la voix... Hahahahaha ! C'est partit ! Let's go !

Il avala cul sec le contenu de la fiole, tout en pensant très fort à la personne qu'il souhaitait ressemblé et son corps se mit à transformer dans un nuage de fumé. Après que le nuage se soit dissipé. America se dirigea vers un miroir afin de voir les résultats. Il avait un peu grandis, ses cheveux blonds étaient devenu d'un blond étincelant, ses yeux bleus devinrent plus claire, sa coupe avait changé et faisait nettement plus militaire. Son teint de peau devint plus blanc et ses muscles s'étaient développés. Oui il ne faisait plus aucun doute, il lui ressemblait comme deux gouttes deux. Il était devenu Allemagne !

- Hahahahaha ! C'est très ressemblant ! Bon maintenant ! Allons chercher des informations !

Il s'habilla après comme lui et partit tout de suite pour l'Italie afin d'interroger le membre le plus faible de l'axe : Italy. Après encore une ellipse temporelle, America qui s'était transformé en Allemagne se trouvait devant la tour de Pise, magnifique symbole de l'intelligence défaillante des italiens. En passant dans les rues, il remarqua que les gens avaient peur de lui et quand il tournait la tête, ils partaient se cacher aussi vite que l'éclair.

- Hohohohoh ! Qu'est ce qui leur arrive ?

En réalité, ils avaient peur de voir Allemagne en train de sourire bêtement. Mais ça, il ne le savait pas. En se promenant dans les rues, il aperçut un jeune homme a l'air abruti, aux cheveux bruns avec une mèche bizarre. Mais oui, America le reconnaissait, c'était Italy, avec un air débile comme le sien on ne peut pas se tromper. Alfred se mit à accourir vers lui avec un sourire de gamin et en lui faisant signe de la main.

- Italiaaaaaaa !

A quelques mètres de lui, il se rappela que le changement de voix n'avait pas eu lieu et qu'il parlait avec sa voix normale. Il se reprit et en essayant de copier la voix grave de l'allemand il dit :

- Italia ! Comment ça va ? Dis tu te souviens de la mission qui aura bientôt lieu ?!


America avait encore oublié d'arrêter de sourire et regardait avec un air de gamin de six ans l'italien.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Japan

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Jeu 2 Juin - 16:06

Éternel guerre, éternel conflit. Être du côté des gentils ou des méchants ? Hélas le tout était de savoir qui était le gentil et qui était le méchant dans cette histoire. C'était presque à se demander se que je faisais au milieu de cette guerre. Pourquoi opter plus pour un côté que pour l'autre ? Qu'avais fait de plus ce côté pour qu'on l'aide ? Qu'avais fait l'autre côté pour qu'on soit contre lui ? Pas mal de question que j'étais libre de me poser, mais au fond qui n'avançaient à rien. J'étais du côté d'Allemagne, quelqu'un de bien je pense.. quelqu'un de fort, prêt à tout pour atteindre son objectif. Et.. Italie, à dire vrai je ne savais trop se qu'il faisait avec nous, il ne pensait pas et les seules fois où il prenait des initiatives soit cela ne servait strictement à rien, soit c'était une catastrophe. En fait il valait mieux qu'il ne fasse rien du tout, c'était mieux pour tout le monde. Être avec les deux.. souvent j'avais l'impression d'être le plus raisonnable, toujours les surveiller, parce que quand ils s'y mettent.. n'est ce pas Italia...

Enfin bref, je devais retrouver cet idiot pour le ramener. Toujours aller à droite à gauche avec ses pâtes. Nous devions retrouver Allemagne et bien sûr, qui manquait à l'appel ? Je vous laisse deviner bien sûr. Ce n'était pas bien compliqué à deviner, trop facile hein ? Bref, trouvons le, direction l'Italie bien sûr, il n'y a qu'ici qu'il pouvait être, dans le pays des pâtes, ces pâtes qu'il aime tant. Je ne comprenais pas vraiment cet engouement qu'il avait, tout ce cinéma pour du blé, surtout au vu de la manière qu'ils les mangent dans ce pays. Chez moi l'on peut en trouver des pâtes.. plus souvent appelés nouilles, mais cette façon de les manger est meilleure. Enfin bref, arrêtons ce débat interne sur la façon de manger de chaque pays et trouvons le. Où pouvait-il bien être ? Où avait-il l'habitude de trainer ? Ah.. peut-être cette édifice qui ne tient pas droit. Il me semble que c'est une grande fierté chez eux bien que.. là non plus je ne comprenne pas vraiment en quoi construire un monument de travers était une fiertés. M'enfin, passons allons sur place. Le soleil, une odeur de pizza planant, pas de doute c'était bien l'Italie.

Il était là, à quelques mètres de moi. Aucun doute là dessus encore, cet expression sur le visage et cet allure, cela ne pouvait être que lui. Ainsi, je devais simplement l'embarquer et repartir, Allemagne devait nous attendre. Tient mais.. ce n'était pas lui justement avec Italia ? Que faisait-il ici ? Ce n'était pas logique. M'approchant encore d'eux je finis par arriver à leur niveau, comme à mon habitude avec un air plutôt impassible.

- Italia, je te cherchais tient...

Je m'arrêtais un instant, fixant Allemagne. Un air un peu suspicieux sans doute mais bon. Il avait l'air en un sens étrange et sans l'être en même temps. Je ne savais trop quoi dire ni quoi penser, mais je n'allais pas me montrer désagréable pour autant, ce n'était pas dans mes habitudes d'agresser ainsi les autres. Enfin, surtout sans raisons.

- Allemagne. Que fais tu ici..?

Cela voulait clairement dire qu'il ne devrait pas être là à la base mais bon. Que dire d'autre ? Je n'allais pas lui dire qu'il n'avait rien à faire ici. Droit comme un « i », impassible, j'observais un peu la situation, ne voulant pas trop me mêler à tous ça en un sens. Cette histoire me paraissait un peu bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
North Italy

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Jeu 2 Juin - 17:36

Cela faisait pas moins de trois heures qu'Italy était assis dans l'herbe italienne de son pays, l'Italie, contemplant d'un air absent et surtout idiot les nuages qui défilaient au-dessus de lui. Une question inccroyable, tellement bien pensée de par sa terrible originalité, lui trotait dans l'esprit depuis qu'il s'était assis : "comment de la chantilly blanche et volante pouvait-elle se déplacer ainsi ?". Peut-être ferait-il mieux d'aller en parler à quelqu'un ? Il existait sûrement dans le monde une personne sachant la réponse.
Italy, après trois heures de dur sérieux et de réflexion, s'était décidé. Se levant, tellement vite que la tête lui tourna, il commença à marcher. Essayant vraiment de trouver des hypothèses pouvant répondre à sa question au combien difficile, il ne remarqua pas du tout ses confrères qui couraient comme des détraqués, la bouche ouverte, les mains en l'air et les yeux écarquillés. L'index sur le menton et le regard entr'ouvert, il aurait pu se cogner contre un panneau, il n'aurait rien senti tant il était, comme à son habitude, perdu dans ses pensées quelque peu inutiles et débiles.
Avant même qu'il ne s'en aperçoive, il était dans un de ses monuments splendides et merveilleux : sa tour de Pise. La regardant comme si elle était l'irrisistible princesse des pastas, l'abruti rit, rougit et prit un de ses airs complètement débile, la fierté s'emparant de lui peu à peu.

"Italiaaaaaaa !"

Italy ne sursauta même pas puis, voyant Doitsu, il lui fit à son tour un signe de la main, souriant à s'en casser la machoire, heureux de le voir. Doitsu était la personne la plus intelligente de la Terre pour Italy, ce dernier ne pouvait pas tomber mieux ! De plus, l'imbécile était tellement content qu'il y ait quelqu'un pouvant sûrement répondre à sa question dans les parages qu'il n'était même pas surpris par la voix bizarre de son ami. Et le sourire éclatant de celui-ci lui fit juste penser qu'il était arrivé quelque chose de génial. L'italien alla jusqu'à se demander si England avait réussi à cuisiner quelque chose de mangeable.
Il prit son air d'imbécile heureux fatigué et attendit que Doitsu vienne à sa rencontre.

"Italia ! Comment ça va ? Dis, tu te souviens de la mission qui aura bientôt lieu ?!"

Italy allait répondre à sa question par une autre question lorsque quelqu'un d'autre, une personne qu'il connaissait sûrement, l'appela à son tour.

"Italia, je te cherchais, tiens..."

Ces cheveux bruns coupés courts et droits, ces yeux noirs, ces vêtements cachant chaque partie du corps, chaque millimètre de peau et ce visage distant, cette impression d'intelligence, de compréhension, de loyauté... Italy connaissait cette personne. Mais pourquoi tout le monde le cherchait ? Etaient-ils tous en manque de cette création unique, incroyable, stupéfiante, magnifique et délicieuse qu'était la pasta ?! Oui... Cela ne faisait aucun doute ! A moins qu'ils ne voulaient admirer son monument si précieux... Italy devait faire quelque chose !
Alors que Japan parlait à Doitsu, qui avait l'air un peu... "différent de d'habitude", l'italien, sans dire un mot mais en souriant, comme tout le monde sait bien, bêtement, sautilla jusqu'au restaurant le plus proche, situé à pas même, cent mètres des deux autres.

"Pastas, pastas, pastaaas !"

Il commanda ces dernières à un jeune homme aux cheveux châtains clairs. Il avait réussi à oublier complètement sa question et ne pensait maintenant qu'à rendre heureux ses confrères et, surtout, les satisfaire.
Il n'y avait personne aux alentours et les autres magasins étaient tous déserts, sans vendeurs, sans clients, sans rien. Seul cet homme derrière le comptoir était présent à des kilomètres à la ronde, sans compter Japan et Doitsu. Mais, vous savez bien, Italy n'est pas un homme à se méfier de tout.
Attendant patiemment son du, il ne remarqua pas même les sourcils très bizarres de la personne en face de lui.Mais que se passait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wots.forumsactifs.com
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Dim 12 Juin - 15:22

America était en mauvaise posture. Un petit récapitulatif pour ceux qui était pas là : America qui en avait marre que les membres des alliés choisissent tout le temps England pour faire les missions pour récupérer les informations, il décida d'aller dans la maison de son ex-grand-frère afin de récupérer une potion de transformation pour changer son apparence et ainsi devenir l'imposant Doitsu. Son plan était presque trop parfait, il devait juste faire parler le plus faible et le plus idiot des membres de l'axe : Italia ! Seul problème, un homme au regard impassible et à l'expression aussi émotive qu'une huitre venait maintenant d'arriver, c'était Japan, America le reconnut tout de suite et essayait de garder son calme afin de ne pas se faire démasquer. Dans sa tête il s'interrogea sur ses envies et sur le pourquoi il était là face à ses ennemis. Puis il pensa au fait que tout le monde le féliciterait pour sa preuve de courage qu'il est en train de faire, il imagina le fait que tout le monde lui balancerait des banderoles où il y serait écris : "America is the best" et England gêné qui viendrait lui dire qu'il est fière de lui et qu'il n'est pas un baka. A cette scène qu'il s'imagina, un sourire de gamin dont il a le secret s'afficha sur son visage mais très vite il se ressaisit et essaya de donner un air grave à son visage. Bref le japonnais venait les rejoindre et s'adressa à l'idiot de service.

- Italia, je te cherchais tient...

"Oh ! Jackpot !"
Se dit dans sa tête l'américain. Il essaya de ne pas afficher sa joie d'avoir trouver une information. A première vue, Japan et Italy avaient bien un truc à faire serait-ce une mission ? Ou bien un complot destiné à détruire la terre et ses habitants ? Mais une chose était sûre, ils comptaient faire quelque chose ? Mais quoi ?

- Allemagne. Que fais tu ici..?

Japan fixa l'américain déguisé en allemand avec un regard impassible ce qui rendit nerveux Alfred. Des gouttes de sueur coulèrent de son front luisant. Normalement il avait des cheveux à ce niveau là, ça le surprit un peu de sentir une impression comme ça. America réfléchit un instant afin de trouver une ruse qui duperait le japonnais. Cependant comme America ne pouvait pas rester sans rien dire, il bafouilla un peu en espérant que le bon dieu ou Superman le sauverait d'une manière ou d'une autre.

- Je ... Je ...

Ses yeux jetèrent des regards un peu partout comme si il croyait que Batman surgirait de nulle part pour le secourir de cette situation. Et qu'il l'emmènerait dans sa magnifique Batmobile avec toutes ses armes puissantes et en forme de chauve-souris. Comme il ne le voyait pas arriver il se mit à réfléchir plus intensément. C'est là qu'il eut une bonne idée du moins c'est ce qu'il pensait.

- Je ... Ich bin ein Berliner !

Comment cela pouvez le sauver ? direz vous. Eh ben on ne sait pas. Mais Alfred disait cette phrase avec tellement de conviction et d'assurance dans sa voix qu'il en était le premier choqué. America venait de dire une chose tellement belle à ses yeux qu'il en avait les larmes aux yeux. Il se demanda si un jour quelqu'un allait reprendre sa phrase mais dans d'autres circonstances. Un long silence s'installa entre les trois pays. Trois ? America qui jeta un regard sur la place où était Italy, il remarqua que l'italien avait filé à l'anglaise. Comme quoi la fuite n'était peut être pas anglaise mais italienne. Il regarda ensuite partout sans apercevoir le moindre Italy dans les parages.

- Dis Japan ... Je ne voudrais pas changer de sujet mais où est passé Italia ?

America venait de gagner quelques secondes de sursit mais cela allait-il continuer ? Est-ce que le japonnais allait le reconnaitre ? Est-ce qu'America trouvera des informations sur leur plan ? La suite au prochain épisode ! ^^
To be continued !

[Hors-Rp] : je répond avant toi England car je pense que tu devrais apparaitre qu'à la fin et que pendant ce temps, Italy, Japan et moi devrions continué sur la mascarade.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Japan

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Mar 21 Juin - 0:16

Que faire, que dire. La situation avait presque été tourné en dérision. Tant de pagaille pour si peu de chose. Oui.. peut-être que je voyais tout ceci d'un trop mauvais œil, mais pour moi cela tournait déjà au ridicule. Entre un Allemand qui était à un endroit où il ne devrait pas être et un Italien qui comme toujours racontait des bêtises, j'étais bien entouré. En un sens, c'était vrai, pourquoi cet Allemand m'enverrais retrouver Italia pour finalement le retrouver sur place avec lui.. ce n'avait aucun sens, il n'y avait aucune logique là dedans. Ou peut-être si.. la logique à l'Italienne, mais ça, c'était une autre chose. Ce n'était pas le genre de logique à prendre en compte. Alors que j'avais posé la question bête et simple à l'Allemand du pourquoi il était ici, celui ci se retrouvait à bégayer bêtement en face de moi. Ce n'était pas compliqué comme question non ? Je pensais tout de même m'être exprimé dans une langue qu'il était parfaitement capable de comprendre, alors pourquoi de l'hésitation ? Quelques chose ne tournait pas rond dans tout ça, déjà que l'Italien ne tournait pas rond naturellement, pourquoi les autres devraient ils s'y mettre. Cependant, je restais d'un naturel patient, non sans le quitter du regard j'attendais une réponse de sa part, à défaut de bégaiements. Et là.. à mon grand étonnement il me sortit une phrase en Allemand. Etto.. désolé mais, moi je suis Japonais, je ne parlais pas l'Allemand. Depuis quand prenait-il sa langue d'origine pour s'adresser à moi ? C'était nouveau maintenant ? Voilà qui n'allait pas faciliter les dialogues. Un peu comme figé sur place, je ne bougeais plus, l'air un peu incrédule en le dévisageant. Je n'avais toujours pas compris se qui m'était tombé dessus, et je comprenais de moins en moins la situation. Un silence tomba.

Ce silence aurai pu encore durer longtemps si l'Italien n'avait pas fait des sienne, effectivement, on me fit remarquer qu'il n'était plus là. Plus d'idiot en train d'admirer bêtement les nuages ou encore sa bâtisse pas droite. Pas possible, cela devenait presque exaspérant. C'était pourtant clair même pour ce déluré que je le cherchais, et non, lui ne trouvait rien de mieux à faire de fuir à droite et à gauche pour se balader ou faire je ne sais quoi. Bon.. restons calme, comme je savais si bien le faire, la maîtrise de soit, voilà quelque chose d'utile... Comme on me le demandais si finement, où était passé cet Italien, et bien.. c'était une très bonne question.. où était partit cet idiot ? Pas le choix, il ne nous restait plus qu'à le retrouver. Parcourant la place du regard, je le cherchais de vu, tout simplement me diriez vous. Mais que voulez vous que je fasse, ce n'était pas mon pays après tout. Et puis.. cet imbécile n'avait pas pu aller bien loin. Dites mois que je rêvais, il était là un peu plus loin devant un comptoir, il trouvait vraiment que c'était l'heure de commander quoi que se soit ? Non.. ce n'était pas l'heure si vous vous posiez vraiment la question. Chaque chose en son temps, travailler sérieusement, connaissait-il au moins ce terme ? Il y avait de quoi se le demander. Mais bon.. ne nous prenons pas la tête, cela ne servais à rien, toujours rester calme et posé. Ainsi, je m'avançais vers Italia histoire de le rejoindre. Idiot ou pas, il faisait partie de l'Axe.

- Il est là bas. Le mieux est de le rejoindre..

C'était simplement histoire de prévenir se que je faisais et le mieux qu'il fallait faire. Bien que mon chère ami Allemand ne devrait pas avoir besoin de ce genre de remarque pour agir n'est ce pas ? L'Allemand est loin d'être bête, un peu bourrin certes mais pas bête. Tout en rejoignant l'autre Italien je continuais de parler. Cette histoire restait pour moi bizarre, je préférais en savoir un petit peu plus.. éclaircir quelques points, bien sûr en restant assez discret dans mes questions.

- Dis moi... Si tu m'as envoyé le chercher, pourquoi es tu ici ?

Simple direct. Je ne veux éclaircir que quelques points voyons. Au moins je savais se qui était prévu, j'aime les choses qui sont claires, nets, et précises. Je ne faisais donc que m'informer.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
North Italy

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Ven 24 Juin - 10:16

Son regard d’imbécile fini sur le visage ainsi qu’un grand sourire d’abruti heureux et fier de la vie qu’il mène aux lèvres, Italy attendait patiemment ses trois assiettes de pastas pleines de beurre, de sauce tomate et, surtout, de calories. Ces choses merveilleuses étaient vraiment les meilleures du monde ! Bavant déjà un peu, Italy était dans les nuages, ne pensant qu’à la nourriture, comparant la bouffe japonaise à l’italienne puis à l’allemande. Il ne conclut qu’une chose : les plats de chaque pays étaient parfaits… Sauf ceux portant la phrase « Made in England ». Mon dieu ! Italy saurait-il lire ?! (Veuillez patienter, le narrateur se remet de son choc…)
Hum… Sentant brusquement une odeur quelque peu nauséabonde émaner de la cuisine du restaurant, Italy sortit de sa rêverie. Que se passait-il ? Inquiet pendant un bref instant, le membre le plus imbécile de l’Axe reprit sa bonne humeur bien vite.

« Ça doit être le mélange de certains ingrédients ! Le chef doit avoir une façon originale de les préparer ! »

De plus en plus heureux, pensant que le soi-disant chez du restaurant lui faisait un traitement de faveur, Italy avait encore plus l’air d’un idiot que d’habitude. Quel bouffon…
Attendant au comptoir, profitant du temps de préparation pour mettre en place toutes les fiches de pub de la boutique, faisant à chaque fois tomber celles qu’il venait tout juste de replacer correctement, il fut un peu surpris lorsqu’un cri retentit puis qu’une flamme ainsi qu’une odeur de brûlé émanèrent de la cuisine mais ne tint rien en compte : le cuisinier faisait tout ce qu’il pouvait pour que les pastas soient plus délicieuses que d’habitude. Quand ce dernier sortira, Italy le prendrait dans ses bras et le féliciterait pour son dur travail et ses efforts qui seront, sans aucun doute, bien récompensés.
Avant même qu’il n’ait pu encore penser aux pastas délicieuses, brillantes et étincelantes qui sortiraient bientôt de la pièce en face de lui, une voix d’homme se fit entendre. Cette dernière posait des questions, parlait sans arrêt et répétait le nom « Doris ». Le sourire d’Italy s’étendit de plus en plus. Le chef donnait-il des noms à tous les spaghettis qu’il créait ? C’était tellement adorable et vénérable ! Cet homme avait autant de considération pour les êtres vivants purs et parfaits !
Avant qu’il n’ait pu commencer à s’agenouiller pour vénérer et faire une offrande au soi-disant propriétaire de la demeure, Italy vit ses deux amis s’approcher, discutant sans aucun doute de la magnifique surprise qu’Italy leur préparait.

« Dis-moi… Si tu m’as envoyé le chercher, pourquoi es-tu ici ? »

Avait demandé le membre le plus petit de l’Axe au blond bien baraqué ne sachant pas dessiner correctement.
L’odeur nauséabonde de la cuisine chatouillait les narines sensibles de l’italien qui était de plus en plus excité de voir le plat que préparait le chef cuisinier. Mais ce dernier sortira-t-il de la pièce sain et sauf… ? C’était à voir…

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wots.forumsactifs.com
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Mer 24 Aoû - 16:09

- Dis moi... Si tu m'as envoyé le chercher, pourquoi es tu ici ?

Oupsss... America devait vite trouvait un moyen de sortir de cette situation et cette fois-ci pas question de compter sur Super Man ou sur un héros de bande dessiné dont raffolait le jeune américain. Il fallait qu'il réponde car malheureusement le japonnais ne le laisserait pas partir sans rien dire. Des moments de stresse comme ça, America il n'en était pas habitué. Alors finalement Allemagne, Japon et Italie avait bien un plan et là, l'allemand devait sans doute les attendre au lieux de rendez-vous. Galèreuh !!!!

- Bah ... Et Bah ... Et Bah ...

America bégayait, il ne savait pas quoi dire et cela se faisait ressentir. Finalement, il faudrait peut être que quelqu'un l'aide là. Quelqu'un n'importe qui. N'importe qui ? Non, il ne faut pas que se soit Angleterre qu'il l'aide. Sinon il aurait fais tout ça pour rien au final et puis il n'y a que très peu de chance que ça arrive.

- Bah voilà ! je pensais qu'il serait plus marrant qu'on parte tous les trois !!!

Dit-il avec un large sourire de gamin. Est-ce que l'allemand aurait réagis ainsi ? Peut être, de toutes manières il ne le connaissait pas bien. Son expression changea pour devenir une expression fière, il était très content de s'être sorti de cette mauvaise passe du moins c'était ce qu'il pensait. Il était un héros après tout, les héros gagnent toujours contre le mal et font respecter la justice. Et puis, son déguisement était parfait alors pas de risque.

Tout à coup, il fit attention à l'odeur bizarre qui venait des cuisines. Les italiens cuisinaient si mal que ça ? Bah pour lui, rien ne vaut un bon gros hamburger après tout. D'ailleurs, il avait une forte envie hamburger là. Tout naturellement il sortit un de sa poche droite de son uniforme bleu. Il en croqua tout naturellement un bout. Il adorait le gout, du pain combiné à de la tomate, des oignons et de la viande.Il y a pas à dire, hamburger est la huitième merveille du monde ! Il avala en moins de deux son casse croute.

- C'est trop bon ~~

Puis son visage qui affichait une grande satisfaction, se figea. Est-ce que Allemagne se balade avec des hamburgers. Il se souvint alors d'une phrase qu'avait dis son ex-frère.

- Il n'y a que toi pour manger que des hamburgers ! Baka !!!

Cela voudrait-il dire qu'America venait de compromettre sa couverture ? Il allait en avoir le cœur net.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Japan

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Ven 20 Jan - 22:02

Alors que j'attendais tout simplement une réponse à ma question, Italy semblait de plus en plus impatient à l'idée de manger encore un de ses riches plates Italien. Selon moi, il n'y avait qu'au Japon que l'on pouvait trouver de la nourriture saine. Et attention ! À ne pas confondre avec la nourriture chinoise... Enfin bref, peut importes les goût culinaires de chacun, il n'empêche qu'il n'allait certainement pas pouvoir me faire avaler un de ses trucs. À mon plus grand étonnement mon chère compagnon Allemand bégaya tout en cherchant la réponse à ma question. Pourtant il ne me semble pas avoir posé une colle non plus. J'avais posé une question simple non ? Du moins c'était compréhensible. Allons bon, voilà qui était étrange. Et sa réponse ne faisait que rendre la situation d'autant plus bizarre. Depuis quand l'Allemand voulait faire des voyages en compagnie de nous ? Lui qui est si sérieux, il a bien souvent du mal à supporter Italy et sa bêtise. Moi aussi mais bon, au moins je savais prendre sur moi. Plaçant ma main sous mon menton comme pour réfléchir tout bêtement, je jaugeais la situation. Pourquoi je le trouvais étrange ? Étais je le seul à penser ça ? Tournant la tête vers mon compagnon Italien je compris très vite que ce n'était pas sur lui que je pouvais compter pour en savoir d'avantage, bien trop occuper à attendre son plat de patte ou je ne sais quoi. Ne répondant pas, je restais en silence à cogiter. Il y avait bien trop de chose illogique à mon goût. Premièrement, Allemagne ne serai pas venu ici alors que nous avion rendez vous quelque part. Deuxièmement, Allemand semblait bien plus joyeux que d'habitude.. était-il à ce point de bonne humeur.. ? Troisièmement, notre Allemand en face de moi ne semblait pas vraiment renseigné sur le pourquoi de sa présence ici, se qui rejoint donc mon premièrement... … Ah.. pour être franc récapituler la situation ainsi m'embrouille d'avantage pas vous ? Alors que j'étais encore perdu dans mes pensée quelque chose me fit tiquer. Encore et toujours notre Allemand sortit de sa poche, et d'ailleurs on ne sait où exactement... un hamburger ??! Etto.. lui manger ça ? Ce n'est pas l'autre à l'autre bout de la terre qui mange ce genre de chose ? Cette chose qui ne ressemble pas à grand chose selon moi cela dit en passant... Dubitatif, je me disais de plus en plus sérieusement que la personne en face de nous n'était pas notre Allié mais plutôt une membre de l'Alliance qui usurpait son identité. Enfin.. ne tirons pas de conclusion trop hâtive...

Tout en le regardant manger son hamburger, je pensais. Devais je être direct et poser une question au risque de paraître ridicule ? Ou être plus malin pour en savoir plus ni vu ni connu ? Comptant sur mon intelligence j'optais pour la deuxième option bien évidemment... Ainsi laissant l'Italien attendre son repas sans le consulter je pris la parole, d'un ton neutre et calme. Le tout était de ne pas paraître trop suspect en posant mes questions...

- Etto.. dis moi. Depuis quand manges tu des Hamburger ?

Laissant un temps de silence afin de le laisser réfléchir un peu à la question, même si elle n'était pas bien compliqué.. mais bon notre Allemand ne semblait pas être une flèche aujourd'hui. Je tournais mon regard vers mon autre compagnon. Lui au moins.. j'étais sûr de son identité, sa bêtise était inimitable. J'espérais qu'il sorte un peu de son petit monde et qu'il vienne se joindre à nous. Même si je ne pense pas qu'il puisse comprendre quoi que se soit... Baka no Itaria...


[HRP: réponse après un très très long moment désolé, et c'est pas terrible et très court qui plus est..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
North Italy

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   Dim 5 Fév - 11:29

North Italy était toujours accoudé au comptoir et commençait à s’impatienter. L’odeur de cramé dansait toujours dans la pièce et se répandait même jusqu’au dehors. Alors qu’il allait débuter un jeu assez gamin avec la carte du tout petit restaurant, le grand Italien fort et intelligent remarqua quelque chose d’incroyablement horrible. Son Allemagne était en train de manger un hamburger !!!!!
Courant comme si sa vie en dépendait, comme s’il avait touché à un membre d’un de ces anglais tarés, comme si ce toucher l’avait contaminé, North Italy alla jusqu’à percuter le Japonais qui était sur son chemin. Prenant le bras de l’Allemand sexy et baraqué, il adopta un regard sérieux, des larmes apparaissant progressivement dans ses yeux.

« P-pourquoi ? Tu ne veux pas manger mes pastas… ? M-mais… »

Sa tête se baissant légèrement, North Italy commença à pleurer.

« C’était pour vous faire plaisir, Doitsu ! Pourquoi tu manges des choses de chez toi alors qu’on est chez moi ? »

Commençant à gémir, à chialer comme un gamin, le jeune homme aux cheveux châtains et aux yeux marron cachés par ses doigts tremblants entama une série de marmonnements. Il y avait dans ces derniers quelques mots qui revenaient comme « Doitsu », « hamburger », « viande » et « pasta ».
Après tout, c’était injuste quoi ! North Italy se devait de bien accueillir ses amis chez lui, de leur faire découvrir des variétés de chez lui, de leur montrer comment utiliser la fourchette pour enrouler les si magnifiques spaghettis qu’ils mangeront avec appétit par la suite. Et l’Allemand gâchait tout ! Il était méchant !! Et pis, l’hamburger, c’était le mal. Ils utilisaient des animaux là-dedans, c’était vilain et, et, et… Chacun avait le droit de vivre librement, pourquoi les hamburgers devaient-ils obligatoirement prendre des vies innocentes ?! Après tout, les vaches ne leur avaient rien fait !
Alors qu’il était en train de gigoter et d’envoyer balader le silence avec ses gémissements incessants, l’Italien remarqua que la carte du restaurant était toujours sous ses bras. La prenant et la mettant devant ses yeux, comptant sur l’incroyable cuisinier pour qu’il y ait une grande image de pastas pleines de sauce qui ferait envie à tout le monde, il débuta sa lecture.

« Eneglichize variaitize… Mé ine coure se : sconeusse… ? »

Sconeusse ? Ou Scones si on prenait la version écrite. Qu’est-ce que c’était que ça ? Il y avait des sconeusse dans son pays ? North Italy ne savait même pas ce que c’était… Peut-être avait-il inventé quelque chose sans s’en rendre compte ? Non… Seules les pastas, les tomates et les pizzas étaient les déesses de sa région. Sconeusse ou pas, il n’aurait jamais accepté un nom aussi moche pour un de ses plats !
Avant qu’il n’ait pu dire quelque chose en rapport avec cette carte, une détonation retentit et une explosion se produisit. Du mini restaurant à la carte louche – qui n’en était maintenant plus un – sortait de la fumée noire.
Les pleurs de North Italy cessèrent ainsi que ses marmonnements et ses gigotements, son visage reprit des couleurs et son sourire de crétin refit surface. Ses mains s’en allèrent vers le ciel et sa voix mélodieuse se fit entendre.

« UN FEU D’ARTIFICE !!!!!!!!!! Regardez, regardez !!! C’est beau, c’est beau !!!!! »

Le type aux sourcils bizarre à l’intérieur était-il encore vivant ? Retrouverons-nous son cadavre ? Ce n’était pas ce qui préoccupait North Italy pour le moment.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wots.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doitsu à l'américaine [pv : England, Italy et Japan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ABC de la politique américaine /radio-canada
» la Commission Intéraméricaine des Droits Humains (CIDH) va poursuivre la Dominic
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 01.01/30.L.Little Italy - recherche d'emploi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis power hetalia :: A l'Action ! :: L'Europe :: Italie-
Sauter vers: