Soyez au centre de L'histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Puisque je vous dis que je suis Canada T3T

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Mer 2 Mai - 13:14

Canada





► Nation : USA Canada.
► Nom & Prénom : Matthew Williams et pas Matthieeeeeuuu, comme certains le pensent père indigne ùou, ni Matvey d'ailleurs.
► Age d'apparence : 19 ans.

► Date de Naissance : Né le 1er Juillet 1967, lorsque le Canada-Uni a évolué en Canada *oui, comme les Pokémon //SPAN//*

► Phobie / Spécificité(s) : Totale Invisibilité.

► Relations Particulières :

America • Truc qui me sert de frère

France • Ex-Papa

England • Daddy ou Maman

Cuba • Meilleur poto

Comment j'suis beau                                                    Comment j'suis trop cool

... On parle de qui déjà ?

Comment dire pour ne pas vexer le petiot … Sa virilité – et non pas sa virginité, on en parlera une autre fois, héhé – approche celle d’une Barbie. A ce point-là. Honnêtement, quand vous le voyez de loin – ce qui constitue déjà un miracle puisque normalement, ben, on le voit pas –, vous pensez peut-être avoir affaire à une charmante demoiselle, que ce soit au niveau de sa carrure ou de ses manières. Certes, il est plutôt grand, après tout, il est tout de même le deuxième pays le plus grand au monde derrière Russie en terme de superficie – pas en terme d’autre chose, pervers. Mais niveau muscle à la Teddy Riner, on repassera. Déjà, il est svelte, beaucoup même, dû à la hantise de devenir aussi gros que son frangin l’amerloque. Oui, il passe son temps à bouffer du maple et suivrait assurément n’importe quel type bizarre pour une poignée de bonbons, sauf qu’étrangement, il ne prend pas un gramme. Le principe est le pareil pour ses muscles : il a beau faire du hockey, il faudrait chercher ses abdos au microscope. Tout chez lui est aussi délicat, que ce soit ses mains, sa taille, son joli postérieur. Il pourrait porter une robe qu’on fera pas la différence – comme en plus il est imberbe le pauvre, vous n’auriez pas le droit au remake de la Planète des Singes comme lorsque Cuba portent une robe.
 
Pourtant, après vérification de ce qui se trouve sous son calbute avec les petits élans et les flocons de neige, on peut confirmer qu’il s’agit bel et bien d’un homme. Je sens que cette information va faire votre journée. Heureusement qu’il le matos en bas n’empêche parce qu’au niveau du reste de son physique … Mouais … En tout cas, mettons les choses au clair dès le départ : il ne ressemble aucunement à Amérique, pigé ? Le comparer à cette chose, reviendrait insinuer que … Je ne sais pas moi … que Posipi ressemble à Negapi ? T’vois le truc ? Y’a les couleurs qui changent, alors turlutt, si tu vois pas la différence, va t’acheter des lunettes, non mais. Les différences, concrètement ?
 
Déjà, les cheveux. Les siens sont blonds, pas un vieux blond châtain, mais un blond blond, ce qui fait beaucoup de blond dans cette phrase. Et la coupe, parlons de la coupe : la sienne n’a strictement rien avoir avec celle de son frangin. Il a les cheveux un peu près jusqu’aux épaules et légèrement ondulés vers le bas. Il peut d’ailleurs se les attacher en une petite queue de cheval quand il n’a pas la flemme, parce que bon, l’apparence il s’en fout un peu. Bref, ses cheveux ressemblent beaucoup plus à ceux de France qu’à ceux d’Amérique si on veut vraiment faire une comparaison. De plus, vous n’avez pas remarquer sa boucle ? Si, le truc à la forme improbable sur son crâne, sa zone érogène qu—Oups, j’étais pas censé le dire. Avouez, on a tous eu envie de mettre son doigt dans la boucle pour voir ce que ça faisait, héhé … Ce machin-là, n’a absolument rien avoir avec la mèche rebelle de l’autre bouffeur de hamburger. Et non, ce n’est en aucun cas la représentation de la Sierra Nevada dans la mesure où ce massif est situé aux États-Unis. Minceuh. Appelez ça les Iles du Prince Edouard, c’est beaucoup joli.
 
Outre le niveau capillaire, passons à son visage. Vous allez voir, y’a deux trucs que vous ne pouvez pas louper à ce niveau et qui pourront éventuellement vous aider si d’aventure vous le croisiez et vous auriez envie de le frapper en pensant qu’il s’agit d’Amérique. Premièrement, la couleur de ses yeux. Ils sont violets pas bleus. Le violet, c’est pas du tout, du tout, du tout semblable au bleu, à moins que vous ne soyez daltonien. La mer est bleue, le ciel est bleu, les Schtroumphf sont bleus, maiiis mon T-Shirt en ce moment est violet. Okay, on s’en fout, de toute manière vous ne pouvez pas le voir. C’est pour le principe. Et les lunettes dans tout ça ? Bah les siennes elles sont rondes, pas carrées. Genre ces deux différences ne sont que des détails … N’importe nawak. Tsk.
 
Bon, on va s’attaquer au vestimentaire, il n’y a rien à dire de plus sur son corps de toute manière – de toute façon, il est célibataire, un chanceux pourrait donc explorer son corps par lui-même et- Maggle. Alors là, c’est un joyeux foutoir, au point que Jean-Paul Gautier pourrait se tirer une balle. Canada cache toutes ses formes sous d’épais pull à capuche, le plus souvent rouge avec une feuille d’érable et un jean, l’originalité ultime. Oh vous ne voyez pas ce qu’il y a d’horrible ? Ça, c’était juste la tenue gentille, sinon la plupart du temps, il prend deux trucs dans son armoire et les mets ensemble, peu importe si ça fait beau ou pas. Les motifs sont le plus souvent douteux comme des élans, des castors, des feuilles d’érable … Ou un pantalon avec écrit sur le postérieur « French me, I’m Canadian » … Erm … On peut trouver dans sa garde-robe des chemise à carreaux de bon bûcherons voire des shorts vraiment très courts qu’il ne met qu’en cas d’extrême urgence, c’est-à-dire de grande chaleur. Autant dire que vous n’aurez pas souvent l’occasion de pouvoir profiter du spectacle si vous vous voyez où je veux en venir. 
 
Carnet d'observations de Kumajiro
Fantomatique

Attendez on parle de qui déjà ? Ca-na-da … ? Jamais entendu parlé … Non mais si j’ai accepté d’écrire ici, c’est juste parce qu’on m’avait promis du maple si je témoignais mais bon, je n’ai aucune idée de qui vous me demander de parler … Ah oui ! Celui qui me nourrit ! Oulà, il s’appelle comment déjà ? Bref, je vais chercher mes carnets sinon on ne s’en sortira jamais à ce train-là. Alors, je vais l’appeler le « Sujet », ce sera plus pratique et ça m’évitera de chercher son nom toutes les deux secondes. Bien évidemment quand on observe le Sujet, la première qu’on remarque et que … Bah il est difficile de l’observer. C’est vraiment un phénomène très étrange. Il est là devant vous, et il disparaît d’un seul coup. Puis pouf ! Il réapparaît aussi sec quelques secondes après. Je le soupçonne d’avoir été un magicien dans une autre vie … Ou d’être un fantôme … Ou d’avoir un sérieux problème pour se faire remarquer. Voire un mélange des trois, qui sait. En tout cas, il ne m’a rien dit à ce sujet, pourtant il me dit tout, même les choses les plus gênantes, héhé. Je n’en parlerais que si j’ai plus de maple par contre.
Le Sujet peut donc se fondre complètement dans son environnement, à son plus malheur semblerait-il puisqu’il me demande fréquemment des conseils pour se faire remarquer un peu plus. Malgré mes idées de génie, rien n’y fait, les autres l’ignorent toujours autant. C’est amusant d’ailleurs, quand il m’emmène dans un World Meeting : tout le monde me serre la patte et me salue, tandis que lui qui me tient dans ses bras n’a même pas le droit à un regard excepté de quelques nations comme France ou Angleterre quand ce dernier ne le confond pas avec Amérique. Il essaye pourtant, il parle, il tape sur les épaules pou qu’on le remarque, il lève la main poliment pour s’exprimer mais nop, on a l’impression que personne ne le voit. Ou, comme mentionner, on le confond avec son frangin, ce qui lui rapporte pas mal de problèmes d’après ce que j’ai vu. Moi ça me fait marrer de le voir se faire taper dessus par Cuba ou par un autre. Eh oh, j’suis pas une enflure. Je vous rappelle que c’est moi qui le ramasse en miette après et qui doit le consoler. Et puis, il semblerait que de temps à autre cette ressemblance lui soit utile. Prenons le cas Justine Bieber. Il est Canadien, mais tout le monde pense qu’il est Américain. Une bonne chose, d’après ce que j’ai vu, le Sujet n’a pas vraiment envie d’être assimiler à cette catastrophe. J’ai fait mes théories vous savez par rapport à cette invisibilité. Ce qui m’envoie au deuxième point. Eh ouais, vous l’aviez pas vu venir la transition.
Timide

En fait, d’après ce que j’ai pu voir, le sujet est extrêmement timide. Vraiment, vraiment. Il n’arrive pas du tout à s’imposer à cause de cela. Alors, j’me suis dit, p’têt que sa transparence vient de là. Je suis pas psychologue mais je le connais comme ma fourrure à force de la côtoyer depuis des siècles – même si il est pas fichu de retenir mon nom, ce con. Le spectacle qu’il nous offre est plutôt marrant : il suffit que lui faire une allusion bien placée pour qu’il rougisse et bégaye. Vous vous doutez bien que c’est un de mes sports préférés … J’adore l’embarrasser, c’est juste tordant de le voir buguer comme Internet Explorer. Si vous voulez mes petits conseils pour le troller dans les règles de l’art, je dirais qu’aborder des sujets bien personnels constitue un bon moyen d’assister à cette manifestation de timidité. Il arrête pas de crier « Maple » dans ce cas-là – enfin, crier … Sa voix doit atteindre trois décibels à tout casser sauf pendant une certaine activité maiiis, j’ai dit que je gardais les choses les plus croustillantes mis à part si vous êtes ouverts au négociations.
Cette timidité entraine chez lui une politesse exacerbée. Il passe le plus clair de son temps à s’excuser pour un oui ou pour un non. Brisez-lui le nez et il trouvera encore le moyen de dire que c’est de sa faute. Je vous jure que c’est usant à la fin. J’ai beau lui mettre un coup de coude discret dans les côtes pour qu’il se la ferme de temps en temps, rien n’y fait, il est obligé de répéter en boucle « Désolé. Pardon. Je m’excuse. » et blablabla. Sérieux, j’suis trop vieux pour ses conneries moi. Résultat, ce qu’il pense réellement est toujours planqué derrière une montagne de « Oh non, je ne peux pas dire ça, c’est trop méchant … ». Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est frustrant. Oh, ce n’est pas de l’hypocrisie … Il est juste incapable de faire quelque chose de mal pour blesser son interlocuteur. Pourtant, un jour je l’ai vu faire pleurer Amérique. Oh mon Dieu, c’était un véritable miracle. Après que le ricain ait particulièrement cherché le Sujet, ce dernier lui a sortit ses quatre vérités pendant des heures en appuyant sur chacun de ses défauts –et y’en a beaucoup. Pour le coup, j’en étais sur le cul. Enfin, cette situation reste plutôt rare, n’aimant pas les conflits, il cherche généralement à les éviter  en gardant tout pour lui. Méfiez-vous du quiet ones, hein. Je vous aurais prévenu … Généralement ils ont des pratiques sexuelles bizarres déjà, et en plus, on ne sait jamais quand ils vont péter un câble et tous nous transformer en descente de lit version fourrure d’ours polaire.
On en est loin, je peux vous le garantir. Ne vous en faîtes pas, je vous préviendrais si il devient maboule du jour au lendemain. Ça m’étonnerait … Il est tellement pacifique celui-là qu’il serait incapable de taper une mouche et ne parlons même pas des castors qu’il vénère.
Souriant

Vous l’aurez compris, y’a pas de gens qui abuse de sa gentillesse – y compris moi, je l’avoue – et qui lui crache dessus – au sens figuré. Maiiiis, le Sujet garde toujours le sourire. Franchement, ne me demandez pas comment il fait. Il ne se décourage pas, se relève sans broncher et offre un grand sourire en prime. Une énigme pour ma science … Vous arriveriez à rester tout content alors que vous êtes terriblement seul, que tout le monde vous ignore, que personne ne s’intéresse à vous ? Moi non, mais lui si. De temps en temps, il lui arrive de déprimer … C’est là que j’interviens, il paraît que je suis bon en câlin. Néanmoins, cela reste très rare. Même quand il va au lit après avoir passer une journée horrible, il se contente de me dire que tout ira mieux demain et qu’il trouvera un jour un moyen de se faire remarquer. Non mais là, c’est juste incroyable … Terriblement mignon … Sacrée force de caractère, comme quoi. Ou alors il est juste débile. Je pense que non, il est plutôt bosseur et aime apprendre des choses – surtout les langues même si il paraît que quand il parle Québécois, son accent et ses expressions sont bizarres.

‘Fin bon, on s’en fout de ça vous me direz. Surtout que tout ce que je viens d’écrire n’est que valable que si il ne trouve pas sur un terrain de hockey. Sérieux, n’essayez jamais, JAMAIS, de lui faire la blague « Trololol, t’es qui ? » quand il joue au hockey, c’est signer votre arrêt de mort. Vous voyez le type soumis et mignon, bah vous pouvez l’oublier dans ce contexte. Il devient une espèce de machine à l’esprit de compétion ultime qui n’hésitera pas à assassiner tous ses opposants à coups de crosse. Il braille, balance des insultes, bourre dans le tas, il me fait peur quand il est comme ça, brrrr. Ne jamais allez chez lui les samedis soirs, y’a les matchs généralement et ce n’est pas beau à voir. Ne le provoquer pas alors qu’il a une crosse dans les mains, j’sais pas si ce truc grille des neurones dans son cerveau, mais quand il la tient, il est capable de massacrer sans vergogne la première personne qui ose le chercher. Ne parler jamais du match maudit où il a perdu contre Amérique. En fait, ne parlez jamais de l’équipe d’Amérique. Uns fois ce dernier lui a offert un maillot de son équipe nationale à son anniversaire et ce n’était pas beau à voir, croye-moi … Voilà les règles d’or qui faut suivre en ce qui concerne son saincro-saint sport. 
Autre

Parlons un peu de ce qu’il aime. Mis à part le hockey, bien sûr. Le grand amour de sa vie, ce doit être le maple et j’avoue partager cette passion avec lui. Chez nous, on peut pas faire un mètre sans qu’il y ait une bouteille. Les placards sont remplis à ras-bord, mais ce n’est jamais suffisant comme notre consommation dépasse très largement la bouteille journalière. Ce radin a une planque, il refuse de tout partager. Un jour j’aurais la clé, ne vous en faîtes pas. Il y a quantité de chocolat chez nous, ainsi que de glace – au maple – et tout ce qui est sucré en fait. Et des pancakes, pleins de pancakes. Il n’est pas rare de voir une pile encore fumante sur la table en entrant. J’arrive toujours à avoir une part plus grosse que lui, il suffit que je lui demande si il veut finir comme Amérique pour le faire culpabiliser et qu’il n’y touche plus. Héhé, je suis malin, j’en n’ai pas l’air.
Il aime également la nature, surtout la neige et les montagnes. En fait, il peut passer une journée à les regarder sans se lasser. Sans parler des animaux … Son rapport avec ceux-ci est pour le moins … Ambigu … Je peux témoigner, il parfois bizarre avec moi. Je veux dire qu’il a déjà eu un petit problème sur des documentaires animalier … Ca reste entre nous. Il a une préférence évidente pour les castors et les orignaux et aussi pour moi, cela va de soit.
Il y a très peu de choses qu’il déteste, mis à part peut-être quand on l’oublie ou qu’on le confonde avec Amérique. Il n’est vraiment pas très compliqué de ce point-là, à vrai dire il n’est pas contraignant du tout. Il est propre, vous n’avez besoin de le sortir qu’une à deux fois par jour. Il sait s’occuper tout seul et ne nécessite pas d’aménagement particuliers. Bref, je vous laisse l’adopter si vous le désiriez en sachant que vous pouvez lui faire porter une robe de maid en prime, j’ai envie de la voir ridicule. J’ai beau être mignon, je vous ai dit que j’étais une enflure ?

Comment ma vie est trop stylée

Bon, je vous préviens de suite, son histoire est loin de ressembler à un épisode de Barbie à la plage sur le dos d’un Petit Poney. On peut qualifier notre Canadien d’un bon gros loser dans le sens où dès qu’il avait un semblant de bonheur et de stabilité, il fallait qu’un événement X lui tombe sur le coin du museau pour le briser. Ainsi, la rédaction conseille fortement d’acheter les mouchoirs qu’une assistante vous tend virtuellement à cet instant pour la maudite somme de deux euros. Eh ouais, il faut bien qu’on rentabilise le RP … Le maple, ça coûte cher, hein ?
 
Alors, au départ, y’avait que dalle au Canada mis à part des élans et des castors. En cherchant bien, on pouvait trouver quelques Amérindiens – ou plutôt leurs ancêtres – et quelques Inuits – leurs ancêtres également. Bref, autant dire qu’il n’y avait pas foule à l’ouverture des magasins – un peu logique me direz-vous puisqu’il n’y avait pas de magasin, kof kof.
Et puis, y’a des Vikings qui se sont ramenés, vers l’An 1000. Ne me demandez pas comment ils ont pu arrivé là … Oh, quoique formuler une hypothèse n’est pas si difficile que ça : ils ont senti le maple depuis leur pays. Après tout, qui ne ferait pas des kilomètres et des kilomètres pour obtenir ce précieux nectar ? Qui resterait de marbre devant cette substance magique mieux que n’importe quelle drogue. Je ne suis pas historien mais je peux parier que ces gens-là étaient arrivés par l’odeur alléchés … Non, je ne ferais pas breveter cette théorie, allez savoir pourquoi.
Enfin, l’épisode Viking du Canada n’a pas duré longtemps … Sachez néanmoins que Christophe Colomb est loin d’être le premier à avoir planté son bâton sur les terres américaines puisque cinq siècles auparavant ces braves monsieur à casques pointus lui avait mis la misère. Bitch Please.
 
L’histoire du Canada et l’histoire de Canada ne commence réellement qu’avec l’arrivée des Européens. Nos chers anglais et nos chers français avaient décidé d’aller faire un petit coucou à la nation encore peu habité histoire de profiter de nouvelles zones de pêche et éventuellement, trouver un passage pour aller vers les Indes. Les premiers à débarquer sont néanmoins les Français qui installent des forts permanents et fondent ainsi le Canada.
Et ouais, c’est à partir de là que le Canada exista réellement sous le nom de « Nouvelle-France ». Devenue une colonie Française lorsque Jacques Cartier découvre en 1534 ce qui sera plus tard le Québec et plus particulièrement à Gaspé. Les colons français commence à s’installer le long du fleuve Saint-Laurent et finissent par construire un fort permanent en 1600 à Tadoussac. France devint le « Papa » de Canada durant cette période. Il prit ses aises et s’implanta un peu partout, particulièrement au Québec soit l’Est du pays. Inutile de vous faire un dessin sur la colonisation … Les colons débarquent, on plante des Églises – bah ouais, on met des graines d’Eglise dans le sol et elles poussent toutes seules -, blablabla … Que du bonheur quoi. Sauf que je vous ai dit tout à l’heure que dès que Canada était heureux, il lui arrivait un truc dans la face. Eh bien, c’est le cas ici. Tout allait bien pour les p’tits français jusqu’au jour où les vilains anglais pas beaux qui étaient trop jaloux ont décidé qu’ils voulaient leur part du gâteau aussi. La lutte séculaire des deux ennemis de toujours s’exporta ainsi sur le Nouveau Continent.
 
Les conflits inter-coloniales constituèrent en majeure partie le XVIIIème siècle. On se tapait dessus à cause de la pêche, on se tapait dessus pour le commerce de fourrures, bref, on se tapait dessus pour un oui ou pour un non. En résumé, tous les conflits qui se déroulèrent à cette époque était quasiment à la même époque que les guerres franco-britanniques en Europe, comme de par hasard. Les Anglais commencèrent peu à peu à grignoter les possessions françaises. Par exemple, après les Guerres de Succession Espagnoles, l’Angleterre prend en 1713 les territoires de l’Acadie qu’ils nomment la Nouvelle-Écosse. Finalement, alors que Canada se sentait très bien avec Papa France, ce dernier le lâche honteusement en 1763 suite à la Guerre de Sept Ans par le Traité de Paris où la France consent à filer le Canada à la couronne anglaise sans faire d’histoire. Oh, et vous savez combien de temps à durer la bataille finale pour se décider de qui aurait la garde du petit Canada ? 30 minutes exactement avant que les Français fuient s’étant pris une taule monumentale. Ah, quel bon père France … Les Canadiens ont vécu la signature du Traité comme une véritable traitrise, un abandon de la part de de leurs occupants, surtout les habitants de la ville du Québec. Il en va sans dire que le petit Canada de cet époque aussi. Imaginez son cœur brisé lorsque son soit-disant père qui avait promis de toujours le protéger l’avait refiler sans faire d’histoire à la personne qu’il considérait comme son pire ennemi. Bon, en grandissant il avait compris que si France avait agis ainsi, ce n’était pas parce qu’il ne voulait plus de Canada mais pour des raisons économiques, politiques et tout le tutti quanti. Et un mouchoir, un.
 
Nouveau problème : amener des colons Anglais sur un territoire constitué en majeure partie de Français, forcément, ça fait la merde. Surtout quand en plus, on essaye de dire aux ex-colons français d’abandonner le catholicisme et de se soumettre à l’envahisseur. Les canados-français ont juste fait LOL à cette annonce. Ils étaient plus nombreux, d’une part, et d’autre part à tout moment ils pouvaient rejoindre les Américains dans leur Guerre d’Indépendance en renversant le pouvoir des Britanniques au Canada. Mieux valait ne pas jouer avec le feu donc. Alors ils laissant un peu de mou au Québécois  avec l’acte du Québec de 1774 qui permettent aux canados-français de pratiquer leur religion et d’utiliser la Coutume de Paris pour régir leur commerce.
 
En 1791, l’Acte constitutionnel sépare le Canada en deux parties distinctes : le Bas-Canada et le Haut-Canada, en d’autre termes, les français en bas et les anglais en haut. Pourtant, dans ce tableau idyllique, une nouvelle trahison fait son entrée sur la scène. Papa l’a trahi ? Eh bien, c’est au tour d'États-Unis de lui planter un couteau dans le dos. La famille c’est chouette, hein ? Lors de la Guerre de 1812 où les Anglais tentent vainement de reprendre le contrôle de leur ancienne colonie américaine, son propre frère, a essayé de lui envahir ses régions vitales. Carrément. Il était chaud lapin à cet époque le ricain. Pauvre Canada, tout le monde a essayé de lui passer dessus … Non pas que ça lui déplaise mais—Je m’égare. Si on revenait à cette guerre qui va vous prouver que cet adorable maplsyrupovore peut se défendre. En réponse, les Canadiens ont brulé la Maison Blanche. Poh, poh, POH. Comme quoi, mieux valait ne pas trop les chercher.
 
Le Canada est toujours séparé en deux à cette époque jusqu’à ce qu’un charmant monsieur Lord Duhram décide que ce serait cool de les réunifier, parce qu’il faut que la culture britannique rentre dans les francophones – ils sont considérés comme sans culture, sans histoire, sans littérature, soit dit en passant – et qu’en plus, ça permettrait au Haut-Canada d’effacer sa grosse dette en taxant l’autre territoire aussi. L’Acte de l’Union de 1840 permet donc la réunion des deux parties du Canada qui devient alors le Canada-Uni. Les francophones se sont d’ailleurs bien fait entubé à cette période puisque ce traité abroge une partie de l’Acte du Québec de 1774.
 
Le 1er Juillet 1867, tout le monde se regroupe afin de former l’État fédéral du Dominion du Canada, formé de quatre provinces distinctes : le Québec, l’Ontario, le Nouveau Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Le Canada est donc en route pour l’Indépendance bien que la monarchie anglaise ait toujours son mot à dire. Des nouvelles provinces se créent au fur et à mesure comme le Nunavut en 1999 ou le Terre-Neuve-et-Labrador en 1946. Bien évidemment lors de la Première Guerre Mondiale, les Canadiens furent contraints de participer et ce bien avant les États-Unis sur la recommandation de la Grande-Bretagne. Suite au conflit, la nation intègre d’elle-même la Société des Nations en 1919 tandis qu’en 1931, le Statut de Westminster déclare qu’aucune loi votée par le Parlement Britannique ne s’applique également à l’intérieur des frontières canadiennes. L’indépendance se fait petit à petit, sans violence. La pays est néanmoins frappé par la crise de 1929 mais se relève après la Deuxième Guerre Mondiale en participant dès l’entrée des Britanniques en Guerre et en vendant des armes à l’Union Soviétique notamment ou à la Chine. Le pacifisme a ses limites, herm. Le pays est en plein essor et se modernise au point de devenir un référence dans le domaine de la santé par exemple.
 
Tout n’est pas beau et rose pour autant puisque le pays connaît pas mal de difficultés notamment à cause des aspirations indépendantes du Québec – merci au Général de Gaulle et à son discours en 1967 « Vive le Québec libre ! ». Sujet tabou qu’il ne vaut mieux pas aborder avec le Canadien.


► Surnom : IuuChan \o/
► T'as trouvé où le forum ? : Une vieille histoire d'amour entre moi et Google ♥
► Et tu le trouves comment ? : Bah, si il était naze, j'serais pas venu °°
► T'aimes quoi et qu'est-ce que tu détestes - mis à part le ricain ? : J'aime le Yaoi NE TIREZ PAS, POSEZ CE PUTAIN DE FLINGUE °°. Les peluches - meugnon <3 -, le chocolat, passer des heures devant des codes (a). Oh, et je pense que le ricain est tout ce que je déteste éé
► Autre chose à dire ? : J'suis pas un Uke ùou



Dernière édition par Canada le Sam 28 Sep - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kowloon

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Boundary Street

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Mer 2 Mai - 18:45

Bienvenue. Belle fiche. \o/ Court, court. Avant que le ricain soit là. COURT.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Mer 2 Mai - 18:50

... Merci pour ton accueil *w*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgique

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 28/01/2012
Localisation : Clandestine♥

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Jeu 3 Mai - 20:54


    Roooh un Canada *-* C'est ririque qui va être content, même si je le suis aussi :sisi: Soit le bienvenue! *calin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suomi

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Ven 4 Mai - 11:06

Canadaaaaaaaa : D
Bienvenue p'tit ! Sûr de pas vouloir revenir sous la botte Viking ? Ouais de nos jours on appelle ça être scandinave mais - /BUSDANSLAFACEDUMECQUIAPASDECULTUREVIKING/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Ven 4 Mai - 18:06

Oh ! Pourquoi courir alors que je suis comme les monstres dans les bons films américains made in America, je serai toujours là où tu te planques et cela bien avant toi ! 8D
C'est par parce que je crois au super héros, que je donne des surnoms débiles à tout le monde et que je me tape des monologues sur l'espoir et l'amitié, seul sur la cb que je suis fou ! Le Hamburger rend perspicace.

Bref ! J'ai lu ta fiche, c'est marrant ! Ouais c'est vrai que comparé à moi tu peux paraitre bien pâle; voir même transparent, mais je fais cet effet à tout le monde ne t'inquiète pas ! XD

Alors, frangin .... Tu es validé !!! Yeah !
bravo bravo ... Mais t'es qui toi là le fantôme ... Un fantôme ... ? Raaaaaah *se colle à un mur de peur*

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
North Italy

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Ven 4 Mai - 18:21

Bienvenue bien en retard... Comme d'habitude xD. Je suis pourtant un homme, je comprends pas...

Fiche vraiment marrante (j'aime ta spécificité et oui, on ne peut plus te confondre avec l'imbécile de ric... Le gentil admin, mon ami) et bien écrite, presque sans fautes !
Bref, faites attention... Je valide la validation *regard super sérieux, pensant que c'est normal de faire ça *!

Bon courage pour survivre dans ce monde dans lequel assassinats, viols, insultes, gangs et kinders sont les maîtres x) !!!

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wots.forumsactifs.com
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   Ven 4 Mai - 19:33

Assassinats, viols, insultes et gangs passent encore ... AAANNHHH nan, pas les Kinders, j'vous en supplie OwO. ils sont ovaloïdes ( - ouais, ce mot existe pas 8D - ) avec du cho-chocolat et ... Brrr, j'ai peur T3T

Herm. *toussote*
Merchiii tout le monde *3*
Content que ma fiche vous ai plu èwé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puisque je vous dis que je suis Canada T3T   

Revenir en haut Aller en bas
 
Puisque je vous dis que je suis Canada T3T
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zack Valtier || Puisque je vous dit que je suis pas un Chiot! [Terminé]
» Je vous aime. Oui, je suis originale pour les titres, merci, merci.
» Quel chat de la Guerre des Clans êtes-vous?
» Quel pokémon êtes-vous?
» Niall ▲ Puisque je vous dis que j'ai pas de puce !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis power hetalia :: Premier Pas Vers la Guerre. :: Etat Major, situation Mondiale :: Présentations Validées-
Sauter vers: