Soyez au centre de L'histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mer 16 Mai - 19:58

« Mais vous êtes qui déjà ? »

« ... Je suis Canada. »

Répéta Matthew pour la trentième fois consécutives. Voilà depuis une bonne dizaine de minutes qu'il s'évertuait à prouver son identité au gentil monsieur de l'accueil qui ne le croyait pas du tout. 'Faut dire qu'en plus, Kumagoro en rajoutait une couche, redemandant systématiquement derrière 'Who?' ce qui enlevait le peu de crédit que le pauvre Canada avait. Soit parce que ce type trouvait ça louche que même son animal de compagnie ne connaisse pas son nom soit parce qu'il pensait que le blondinet parlait tout seul. Dans les deux cas, il passait pour un fou ... Heureusement qu'il en avait l'habitude.

« Ah ... Hum, oui. Et vous faites quoi ici déjà ? »

« J'aimerais bien rentrer, mon frère, m'attends à l'intérieur ... »

Cette fois-ci, on pouvait sentir l'irritation dans sa voix. Si, si, je vous jure que c'est possible si vous tendez bien l'oreille ... Passons. Bref, ce qu'il arguait depuis tout à l'heure était la stricte vérité. Il était ici sur invitation de son frère - première chose assez rare pour être soulignée - et ils devaient passer la journée ensemble. Plutôt bizarre d'ailleurs que son mangeur de Hamburger lui ait payé une place vu le prix de l'entrée ... Ouais ... Youpi ... Il avait autant envie d'y aller que se pendre. Sérieusement, passer ne serait-ce qu'une heure avec Alfred était aussi sympathique que de se faire attacher à une chaise et être violé à dix reprises. Et encore, je pèse mes mots. Non pas que son America n'était pas amusant loin de là ... Seulement, Canada en avait assez de se faire martyriser dès qu'ils se voyaient. Vous savez ce que ça fait de se prendre des dizaines d'objets en pleine poire ? Ça laisse des traces et des bleus. Graouch. M'enfin dans un parc d'attraction, America n'allait pas le maltraiter en public, hein ? Il-Il n'allait pas oser, hein ? Il déglutit longuement en pensant au sort qu'il lui serait réservé une fois qu'il aurait passé l'entrée. Il allait s'amuser, c'est moi qui vous le dis ... Bah, de toute manière, il avait prévu le coup : il avait organisé son testament et ses funérailles avant de venir. Aujourd'hui, il allait au batte. Pire que s'il partait en campagne.

Pourquoi notre petit inconnu avait accepté s'il savait qu'il allait vivre l'Enfer ? Sûrement par naïveté ... Déjà qu'on ne se souvenait jamais de lui alors pour une fois que quelqu'un prenait la peine de l'inviter quelque part ... Un miracle, il n'y avait pas d'autres mots possible ! Bon, après peut-être qu'il n'avait pas vraiment réfléchit aux conséquences de ses actes ... Passer une journée à aller dans les manèges à sensations fortes et les maisons hantées, ce n'était pas du tout son truc ... Il allait encore passer pour une fillette pré-pubère qui hurle pour un rien. En résumer : on allait encore le prendre pour une énorme tapette. C'était bien gentil son image de gamin tout meugnon mais il aimerait bien qu'on le prenne au sérieux !

Le gars lui redemanda son identité ... Consternation niveau maximum. Mais que faisait ce fichu héros lorsqu'on avait vraiment besoin de lui ? C'est bien connu, les grandes stars aiment se faire désirer et tout ce qui s'en suit ... Il avait été à bonne école avec Alfred, il connaissait par cœur le schéma typique du héros : une jolie dame se fait agresser par un crisse de méchant tout pas beau, on a le droit à une pseudo-scène de suspens où l'on se demande si le héros va venir sauver la belle ou s'il va la laisser mourir et PLOP! Monsieur super fantastique au sourire Freedent débarque et met une raclée au gars qui était censé être le méchant le plus méchant de l'univers alors qu'en réalité, une simple pichenette avait suffi pour qu'il batte en retraite. Non mais attendez ! Si c'est vraiment ce scénario aussi minable soit-il, cela signifiait que c'était Canada qui était dans le rôle de la cruche à la belle plastique qui sert complètement à rien et qui se marrie à la fin avec son sauveur ? Il ... Allait donc se marier avec America. Gros frissons et tête de choqué encore pire que s'il avait vu un revenant.

Que son frère débarque et qu'il se bouge pour venir à la rencontre de Canada avant que ce dernier finisse vraiment par faire une syncope à force de s'imaginer tous ces trucs ... Malsains - et accessoirement, répéter la même chose en boucle commençait à le rendre chèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mer 16 Mai - 22:18

Fraternité … Voilà qu'un joli mot qui sonnait creux pour le héros. Un beau jour alors qu'il était à une réunion des nations, il aperçut de loin les deux frères Italie, ce duo comique aux antennes arrondies. Il était quant à lui, assis dans un coin avec un énorme morceau d'hamburger dans la bouche. En les voyant se disputer au sujet d'un blondinet musclé, le jeune ricain se surprit à trouver cette scène attendrissante. Il s'était dit que ça aurait été bien d'avoir également un frère avec lequel partager des choses, bonnes ou au contraire moins bonnes... Mais attendez … Il avait un frère !!! Mais oui, ce fantôme chétif qui semblait errer sans but avec cet ours dans les bras ! C'était quoi déjà son nom ? Le temps pour que le jeune héros se souvienne du nom de son jeune frère, il oublia ce qu'il faisait à l'instant même et prit peur face à ce revenant qui en était pas un.

- Canada !!!!

Mais oui c'était son nom … Voir les deux idiots en action avait donné envie à America de se rapprocher de son frère. Mais bon, que faire avec lui ? C'est pas que son Canada était énervant, juste qu'il n'était pas un mec très marrant, il fallait le reconnaître. Cependant, America ne se souciait peu de ce détail, il fallait voir la personne avec qui le jeune homme passait le plus clair de son temps. England n'était définitivement pas quelqu'un de très amusant, de plus son humour était bien trop spéciale et sophistiqué pour que l'esprit simplet du héros puisse comprendre. America réfléchissait donc à ce qu'il pourrait bien organiser comme sortie avec Canada en supposant bien sûr qu'il veuille venir. Et oui, sa relation avec lui était des plus chaotiques … Non ce mot n'était pas la réalité. Quel mot pourrait qualifier leur relation ? En sachant qu'America martyrisait son frère cadet, qu'il avait des fois peur de lui car il le prenait pour un fantôme, qu'il oubliait la plus part du temps son existence, et que comparé à lui, le jeune timide faisait pâle figure … Un mot pour qualifier tout ça existe t-il réellement ? Alfred n'en était pas sûr. Alors pour l'instant, il allait mettre ceci : ''la relation héroïquement SM''. Ce que le sigle SM voulait dire ? Strange Matthew ! Même si cela n'avait pas de logique, cette expression lui plaisait bien. Maintenant que sa fraternité était enfin qualifiée, Canada ne pouvait plus lui dire non. Il fallait désormais qu'il trouve quelque chose pour sa sortie.

Après avoir tourné en rond une bonne dizaine de fois, s'être isolé des autres, avoir fait une cinquantaine de tour de la résidence, l'idée qu'il lui fallait était venue. Le parc d'attraction venait d'inaugurer une maison hantée. Ça pourrait s'avérer amusant d'y aller avec lui. De plus, il devait bien l'admettre, America n'avait pas le courage d'entrer dans une telle attraction seul. Le point faible des héros était les fantômes après tout. Il s'était donc empressé de l'annoncer à son jeune frère et attendait avec impatience le jour J de leur rendez-vous. Le soir avant le rendez-vous, il était tellement excité à l'idée de visiter cette maison hantée, qu'il ne ferma pas l'œil de la nuit. Dès le lendemain, il allait, avant l'heure du rendez-vous, parler avec ceux qui s'occupaient des attractions pour tout prévoir.

Ce qu'il fit. Le fameux jour tant attendu était enfin là. Enfin, il allait pouvoir passer la journée en tête à tête avec son frère et ainsi reconsolider sa relation avec lui. Mais attendez, ce n'était pas un rendez-vous galant là ? … America ne fit même pas attention à cette ambiguïté qui était pourtant évidente aux yeux des autres. Quand tout fut arrangé, le jeune héros s'empressa de regagner l'entré où devait poireauter Canada. Ah moins que finalement quelqu'un ne l'ai laissé entrer mais cela l'étonnerait fort. Conclusion, le jeune ricain qui donnait l'air de se moquer de son frère, le connaissait bien tout de même. Enfin, après un petit effort de réflexion seulement. Quand l'entré fut proche, le héros le vit tout de suite, il était debout face à quelqu'un du parc et tenait toujours son ours.

Et si on innovait pour une fois ? America allait tout simplement arriver et sauver in extremis sa belle demoiselle en danger. Faut dire que Canada n'était pas un modèle de virilité. Scénario qui n'avait jamais été vu au par avant, bien entendu. Il s'approcha donc par derrière afin qu'on ne puisse le remarquer et l'enlaça de manière amicale selon lu, mais de manière étrangement romantique pour d'autre. Il esquissa un sourire au guichetier et déclara de manière amusée :

- Désolé !!! Il est avec moi !

Il en profita alors pour trainer par le bras son jeune frère. Il lui demanda en souriant pourquoi avait-il mis autant de temps à parler avec le gars de l'entré. America l'emmena à un endroit calme pour le canadien. À l'abri des regards, un esprit tordu aurait pu imaginer des choses étranges mais pas l'américain qui avec son esprit naïf, ne prévoyait rien du tout. Il se retourna enfin pour le regarder face à face et esquissa un sourire encore plus large.

- On est finalement là ! Notre journée peut désormais commencer !!! Alors que veux tu faire en premier ?

Oui, il fallait le mettre en confiance pour que Canada puisse apprécier son frère ainé. La maison hantée allait devoir patienter, d'abord America avait bel et bien prévu de faire les activités que le fantôme voulait faire... Quoi ? Un fantôme ? Bref la journée de ce cher Canada n'était pas gagné. Mais qui sait, ils allaient peut être pouvoir se rapprocher.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Jeu 17 Mai - 13:34

Canada sursauta dans un petit couinement quand son frère le pris par derrière (oh la phrase suggestive de la mort qui tue) ... Il n'aurait pas pu arriver en face, comme les gens normaux ? Non, non, il fallait dès le départ qu'il provoque une crise cardiaque à ce pauvre Matthew que l'on pouvait déjà ramasser à la petite cuillère. Dire que le blondinet se sentait mal à l'aise, c'était léger. On arrive discrètement derrière vous, on vous chope comme une brute et on vous traine dans un coin sombre ... Sérieux, y'a de quoi se tourner des films, même sans avoir une super imagination ! Bon, il n'allait pas râler pour si peu, hein ? Ce n'était pas grave. Et puis, pour une fois, Alfred avait été plus doux que d'habitude. Oui, d'ordinaire quand il touchait le Canadien, il le démolissait. Une brindille contre un bulldozer de trente tonnes dopé au coca cola en plus ! Alors que cette fois-ci, notre mangeur de sirop d'érable s'en sortait avec seulement la circulation du sang arrêtée dans son bras ... Trois fois rien.

« Ils ne voulaient pas me laisser entrer ! Le monsieur ne me croyait pas quand je lui disais que tu m'attendais et ... Kumakira n'arrêtait pas de me dire qu'il avait faim et ... Ce matin, je n'avais plus de Maple Syrup dans mon placard et ... Je suis tombé en venant ici et ... »

C'est ce qu'on appelle se plaindre littéralement. Le Canadien pleurnicha à moitié. Alala, VDM. Même si s'apitoyer sur son sort n'était pas une bonne chose devant son frère parce qu'il allait encore passer un loser avec un grand L souligné, en gras, en rouge, taille trente-deux. Mais bon, pour une fois qu'il pouvait gémir devant quelqu'un, il n'allait pas s'en priver. Une fois qu'il eu fini de déballer tout ce qu'il avait sur le cœur - avec un pseudo énervement dans sa voix fluette -, il regarda America avec des yeux de poissons rouges comme si on venait de lui annoncer qu'il était le gagnant du loto. Il n'avait pas rêvé, on venait réellement de lui demander son avis ? Lui dont tout le monde ignorait l'opinion, on l'interrogeait sur ce qu'il voulait faire ? Ce-C'était une blague, hein ? On était le premier avril ou quelque chose du genre et les autres nations n'avaient rien trouvé de mieux que de le piéger dans une farce de mauvais goût. Ou alors il dormait ... Voilà qui était plus probable. Il devait dormir et il rêvait ... Franchement, il ne voyait pas d'autre explication. Ah si, Alfred était malade. Il devait avoir attrapé une mauvaise grippe ou quelque chose du même style en mangeant un Hamburger avarié ce qui le faisait délirer encore plus que d'ordinaire. Ou, dernière hypothèse, c'était la fin du monde. Bientôt il commencerait à pleuvoir des caribous, Kumajiro se souviendrait enfin du nom de son propriétaire, tout s'effondrera dans l'anarchie la plus totale et ils allaient tous mourir. Très joyeux comme scénario. On sent que le narrateur respire la joie de vivre ~ ♪

Matthie balbutia un début de phrase incompréhensible, surpris et déstabilisé. Hum, alors qu'allaient-ils bien pouvoir faire ? Il avait les reines et il allait décider de leur première activité, héhé ... Quoique, tout bien réfléchis ... Non, il ne pouvait pas enlever ce privilège à son frère, il était beaucoup trop gentil - et surtout naïf - pour imposer ses idées. Et puis, il ne voulait pas forcer Alfred à faire quelque chose qui ne lui plairait pas. Son pseudo-héros l'avait invité, il était donc normal que le choix lui revienne.

« Je ... Je préfère que tu décides. Si tu veux commencer par quelque chose en particulier. »

Ahah, l'unique fois où Mathhew aurait pu dire ce qu'il pensait, venait de fondre comme neige au soleil. Aww, c'est si mignon d'être aussi ... Stupide et bonne poire. Il fit un grand sourire à son interlocuteur. Bon, ce n'était pas le moment de s'échanger des politesses du même genre que les amoureux. Vous savez le fameux 'Je raccroche ... Non, c'est toi qui raccroche. Allez, je te laisse raccrocher.' le truc où on a juste envie de leur arracher le téléphone des mains et de l'exploser par terre. A mort la guimauve et les arc-en-ciel ! Bref, la situation ici était tout à fait semblable 'Tu choisis ... A non, je te laisse choisir. T'es sûr ? Non, choisis plutôt toi.' Grrr. Il n'y avait rien de plus gonflant que des situations pareilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Ven 18 Mai - 13:44

Alors qu'il venait de laisser le choix à son frère cadet, ce dernier refusa de décider ce qu'ils devaient faire. Et il allait sans doute le regretter amèrement. Rah ces canadiens ne faisaient preuve d'aucune initiative. À un américain, il ne faut pas lui laisser la main car il risque fort de te prendre le bras. Surtout avec Alfred, l'américain le plus américain de tous. Il n'était pas du genre à demander que l'autre raccroche en premier, il était du genre à raccrocher au nez sans qu'il ne puisse répliquer quoique se soit, le laissant abasourdi le téléphone toujours en main. Alors que faire maintenant que Canada ne voulait pas choisir ? Une attraction à sensation forte était toute désignée selon America. Une attraction qui va vite et avec pleins de loopings de préférence. Quelque chose de marrant et qui serait fait pour des durs, des vrais hommes. Ce qui n'était pas réellement le cas de son frère, il fallait alors que le jeune ricain choisisse une activité bien plus soft. Et oui, on devait le reconnaître il était aux petits soins avec lui.

- Hum … Et si nous visitions un peu avant de décider ?

C'était une question, bien qu'il n'attendait aucune réponse, ça allait forcément se passer comme ça. Il déambula donc dans le parc tout en jetant des coups d'œil à tout ce qui l'entourait. Ah cet endroit était tout bonnement magnifique. Il y avait des gens qui mangeaient des glaces, des attractions incroyables qui pourraient faire arrêter de manière brutale le cœur fragile d'un canadien. Mais il y avait aussi Mickey Mouse ! Cette souris qui portait le pantalon rouge le faisait retomber en enfance. Bien qu'il ne l'ai pas connu quand il était jeune et que son enfance en elle même, s'était limitée à une seule personne. Mais là, n'était pas la question aujourd'hui. America se trouvait dans un parc ! Il avait envie de tout essayer, de manger pleins de sucreries et de ramener pleins de souvenirs. Il en oubliait presque Canada qui était pourtant tout proche de lui.

Il se retourna soudainement et sursauta en le voyant. Qui était cette personne avec l'ours dans les bras et aux allures pâles ? UN FANTÔME !!! Quelques seconde lui suffit pour reconnaître cependant Matthew. Pas de bol pour lui, chasser le naturel il revient au galop à ce qu'on dit. Finalement, il n'avait pas sincèrement cherché la fameuse attraction qui serait le mieux pour lui. Ses yeux bleus cherchèrent alors quelque chose pour enfin se focaliser sur une grande roue. Mais oui !!! C'était ça !!! Quoi de mieux qu'une grande roue pour ne pas avoir à crier, pour se détendre. L'endroit rêvé pour les amoureux qui souhaitent se retrouver seuls … Alors America avait donc choisit la mauvaise personne pour y aller … Mais bon, trêve de bavardages ! Le jeune ricain agrippa le bras de son frère et l'entraina jusqu'à l'entré où ils croisèrent l'homme qui surveillait l'attraction.

- Hello ! Je voudrais monter dans le manège !

- Bien sûr monsieur Jones ! Votre petite amie est ravissante.

- Oh Merci ! ~~

America n'avait pas bien comprit de quoi voulait parler cet homme mais cela n'était pas vital de le savoir. Il monta dans une cabine rouge qui s'éleva ensuite lentement. De là, il put observer tout le parc en entier. C'est fou comme les gens étaient petits à ce moment là. C'est fou comme il se sentait puissant. Ses yeux bleus comme l'océan venaient de briller par l'insouciance dont il faisait preuve. Ce jeune adulte avait toujours eu sa part enfantine qui ne l'avait jamais quitté. Mais ça tout le monde le savait. America ne pouvait plus se tenir en place et ne cesser de bouger dans la cabine qui tanguait. Une fois de plus, son esprit venait d'éclipser la présence de son frère. Alfred se rendit compte qu'il n'était pas sérieux et que cette journée n'était pas pour lui mais pour Canada qui avait pris la peine d'accepter et de venir. Fraternité avant tout !!! Il se rassit en silence face à son double plus timide et afficha encore un sourire satisfait.

- Alors qu'en penses tu des États-Unis ? C'est génial non ?! Tu n'as vraiment pas envie de faire quelque chose ? Tu sais tu as le droit de parler ! On fera ce que tu veux ! Il faut juste que tu me le dises !

Toujours le même sourire niais aux lèvres, America regardait dehors et essayait de s'imaginait ce que pouvait faire les gens dans les cabines. Son esprit simple avait du mal à percevoir ce qu'il y avait de romantique dans ce manège. Peut être que son frère le savait.

- Dis c'est quoi qui rend cette attraction si romantique ?

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Ven 18 Mai - 19:34

Un petit chien tout gentil et docile qui suivait sans faire d'histoire son maître. Il ne manquait plus que les aboiements et le tableau était impeccable. Ah oui, il fallait aussi une laisse ... Mais dans ce cas-là on basculait dans un autre domaine que je puis retranscrire ici - non mais oh! Bande de jeunes. Matthew fixait les gens s'amuser dans les diverses attractions. Ils riaient, mangeait - rooo, les fous, manger avant d'aller dans un manège, il faut être complètement malade -, bref, une jolie scène toute dégoulinante de niaiserie à vous faire vomir des papillons - on sent comme le narrateur aime les choses mignonnes 8D. A force de voir tout le monde s'empiffrer de pleins de choses sucrées, Canada devait avouer qu'il les enviait. Lui aussi aurait adoré se remplir l'estomac ... Mauvaise idée. Sachant que ce qu'il redoutait tôt ou tard arriverait, c'est-à-dire les manèges à sensations fortes, il préférait prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas qu'un accident se produise. Tiens, d'ailleurs il trouvait bizarre que son frère ne l'ai pas déjà traîné dans ces trucs qui allaient tellement vite et qui tournaient tellement qu'on se serrait cru dans une machine à laver, façon essorage. Il ne pu réprimer un frisson quand il regarda un wagon exécuter un looping. Et dire que se serait bientôt son tour d'être dans cette infernale machine. Re-frisson. Allez Matthew ! Aujourd'hui tu seras un homme ! Tu vas dépasser tes craintes et ... Retourner chez toi te planquer sous tes draps. Quel programme plaisant.

Pendant un moment, il cru que son heure était arrivée ... Alfred le dévisagea choqué. Il avait quelque chose collé sur le visage ? Bah, il faut croire que non, sinon l'Américain lui aurait dit, il n'était pas vache à ce point-là ... Quoique. Il l'avait bien laissé une fois se pointer en conférence avec un énorme drapeau des États-Unis sur le front. Ne jamais baisser sa garde. Le Canadien frotta donc son front déstabilisé ... Il allait poser la question qui lui brûlait les lèvres mais son homologue reprit son chemin sans plus d'attente. Dans ces cas-là, il ne fallait pas se poser de question : c'était Made in America. Une nouvelle fois, il se fit chopper le bras sans avoir le temps d'émettre la moindre contestation et se fit trainer jusqu'à la grande roue. Étrange ... D'ordinaire ce genre d'attraction n'était pas classée dans les préférées de son énergique frère ... C'est vrai, il n'y avait pas d'action, pas de sensation, seulement une douce balade. Matthie soupira rassuré. Mais bon, comme on dit, c'est reculé pour mieux sauter.

Pendant un moment, il tiqua nerveusement quand ce monsieur osa, que dis-je, commis l'affront de le prendre pour une fille qui plus est, la petite amie d'Alfred. Il devint rouge, se cachant derrière sa boule de poils blanche comme à chaque fois qu'il était gêné. M'enfin ... Il avait dû mal entendre puisque America ne réagit pas du tout au commentaire. Oulà, il commençait sérieusement à avoir l'esprit mal placé à entendre partout ce genre de remarques ... Il fallait qu'il arrête de fréquenter Papa pendant un bout de temps. Soupirant, parce qu'il se sentait nul d'avoir encore tout compris de travers, il grimpa dans la nacelle et s'installa sans mot dire. Sauf que comme d'habitude, son énergumène de frère ne pouvait pas rester deux secondes assis sans bouger. Il commençait à s'agiter dans tous les sens. Alala, un jour Canada l'attacherait à une chaise pour le forcer à ne plus remuer sans cesse ... Comment un manège censé être calme se transforme en sensations fortes ? Appelez Alfred ! Service qualité-prix garanti. Satisfait ou remboursé. La cabine tanguait dangereusement si bien que Canada parti violemment à gauche, se prenant la vitre en pleine tronche. Graouch. Ça commence. Il voyait déjà la paroi droite se rapprocher à grand pas quand l'Américain, pris d'un élan fraternel, abandonna son jeu et posa enfin son postérieur. Sale bête de Kumipiro ... Il voyait son maître se bouffer littéralement une vitre mais il ne lui venait même pas en aide. Évidemment, Matthew allait râler, fulminant, touchant sa face endolorie par le choc - pourtant pas si spectaculaire que ça. Mais bon, comme dans 95% des cas, ses colères étaient plus éphémères que les aurores boréales qu'il pouvait de temps en temps admirer au Nord de son pays. Il se calma quand son américain posa une question plutôt étrange venant de lui ... Le romantisme ... Oulà, une notion complètement inconnue pour notre Matthew.

« Je ne sais pas ... France m'a déjà expliqué que les gens aiment bien s'envoyer en l'air et comme ils sont en hauteur ici ... Ils doivent trouver cela romantique, non ? »

Bien entendu, Matthie n'avait aucune idée de la monstruosité qui venait de sortir de sa bouche pure et innocente. Pour lui, s'envoyer en l'air, ça voulait dire voler, prendre de la hauteur au sens littérale du terme. Alala, s'il avait vraiment compris ce qu'il venait de dire, il aurait déjà fait une syncope.

« Dis, après si tu veux, pourquoi on n'irait pas faire le manège là-bas. »

Dit-il innocemment en pointant des énormes montagnes russes bourrées de loopings. Vitesse et frissons garantis. Brrr. Mais bon, il voulait juste faire plaisir à Alfred qui devait mourir d'impatience ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Sam 19 Mai - 15:10

S'envoyer en l'air hein ?! America ne saisissait pas bien ce que voulait dire son jeune frère. Pourquoi prendre une cabine de grande roue alors qu'un avion monterait plus haut et beaucoup plus rapidement dans les airs … Manque de logique une fois encore … Donc monter à de haute altitude rendait les gens encore plus amoureux … Intéressant ! Il faudrait que notre jeune héros y pense un de ces jours. Il n'y aura cependant pas plus de détails sur ce sujet là. Après avoir entendu et réfléchit sur la réponse du fantôme … Fantôme ? Une fois n'est pas coutume le jeune homme énergique fixa avec étonnement son frère qu'il ne reconnut pas une fois de plus. Puis après plusieurs cris, il observa ce que pointait du doigt l'homme à l'ours blanc. Ses yeux scintillèrent en percevant des montagnes russes à forte sensation. Il fut immédiatement emballé par l'idée bien évidement. Yeah ! Il s'imagina déjà à bord d'un des wagons qui irait aussi vite que superman. Les larmes aux yeux, America fixa éperdument les attractions que son frère consentait à y monter.

C'est alors qu'une pensée éclaire lui foudroya le cerveau. Ces manèges à sensation forte pouvait provoquer des maux aux femmes enceintes et aux cœurs fragiles. C'était comme si sur la pancarte il y avait écrit que c'était fortement déconseillé aux canadiens. Son frère allait mourir !!! Il fallait qu'il le sauve par conséquent.

- Noooooooooooooooooooooon !!! S'écria t-il alors. On trouvera bien autre chose ! On va continuer à visiter d'accord ?! ☆

Et voilà comment le super justicier sauva héroïquement la vie de son jeune frère. America pouvait être fier de ceci. Après tout, si Canada mourait maintenant, le ricain n'aurait pas eu le temps de se rapprocher de lui. Leur cabine rouge venait désormais d'atteindre le point le plus haut possible pour ce manège. America observait le reste du parc avec l'émerveillement d'un gamin de six ans. Mais d'un coté, cette part enfantine le rendait mignon. Et cela même un anglais ne pourrait déclarer le contraire. Une fois de plus, la présence de son frère venait de disparaître aux yeux de l'américain. Ah … La fraternité n'était décidément pas son truc … Mais qu'est-ce que la fraternité ? Chahuter ensemble, rigoler ensemble, parler ensemble, partager des choses comme des secrets ensemble... C'était donc ça ! Il fallait qu'il profite de cet instant d'intimité pour mieux le connaître grâce au pouvoir absolue de la parole.

- Canada raconte moi tout sur toi ! Qu'en reprenne depuis le début !

Mais oui, mais balancer comme ça en pleine tête d'une personne aussi fragile pouvait paraitre étrange. America réfléchit un instant et se dit alors qu'il fallait le mettre en confiance pour enfin faire plus ample connaissance. Reprendre depuis le début ne lui semblait pas être un mauvais choix car il ne savait pas grand chose en faite de son frère cadet. À part qu'il était beaucoup moins cool que lui. Mais ça c'était plus qu'évident. Rattraper le temps perdu était maintenant le mot d'ordre de cette journée. Et aussi accessoirement faire le tour dans la maison hanté. Mais pour faire parler le canadien, il ne servait à rien de l'agresser non ?! Il fallait alors peut être dévoiler un peu de la vie du héros.

- Bien alors … Que dire … ? Je suis un héros ! Je suis cool et géniale ! Nyahahahahahahaha ♥ Mais personne ne m'aime … Ils pensent tous que je suis trop gamin ou trop immature. Même England le pense c'est dire. Ça me ren,d triste car je voudrais qu'il me voit comme l'homme que je suis aujourd'hui, pas comme le gamin d'avant ou comme l'adolescent qui lui a fait la guerre d'indépendance... Il ne l'oubliera jamais … Pas cool … Tu crois qu'un jour tout s'arrangera ? Et qu'il ressentira ce que …

Il finit enfin par comprendre l'ampleur de ce qu'il allait dire. Fort heureusement pour lui il s'était remis sur le droit chemin. Et puis ce n'était pas lui qu'on devait cuisiner, mais l'autre fantôme qui se trouvait en face de lui. Une nouvelle fois America se figea en le prenant pour un esprit venu le hanter. Finalement aller sur cette pente n'allait peut être pas être avantageux pour lui surtout s'il se met à étaler sa vie. Mais attendez, justement ça pourrait l'aider. Maintenant il devait juste attendre que son frère se confie à lui. Au moin si Canada ne se sentirait pas plus proche de lui en fin de journée, America aura au moins, grâce à cela, pu se sentir plus proche de lui. Comme tout cela est attendrissant n'est-ce pas ?!

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Dim 20 Mai - 14:38

Canada allait réellement finir par croire qu'il avait un truc au visage ou du moins, quelque chose semblable. C'était flippant, comprenez-le. Son frère lui parlait et plouf! Il se mettait à le fixer comme s'il avait vu un revenant ou une autre créature tout aussi sympathique. Une fois de plus, il n'en était rien puisque le héros qui lui faisait l'honneur d'être en face de lui - non, je ne viens pas de tousser à l'instant -, venait de retrouver son état normal comme si de rien n'était. Ou plutôt, il se mit à hurler. Matthew sursauta, fixant son frère suspicieux. Alors comme ça, il refusait un manège à sensation forte ? Étrange voire carrément terrifiant. Quand je vous disais qu'on approchait de la fin du monde ! Le Canadien ne savait pas vraiment s'il devait remercier son Ange Gardien ou s'il devait s'en plaindre puisque s'ils ne faisaient pas cela le matin, ils le feraient sûrement l'après-midi, c'est-à-dire après manger. Des dizaines de scénarios catastrophes passèrent dans la tête du jeune qui tentait malgré tout d'afficher son éternel sourire bien qu'il frissonait à la vision de son corps disloqué après que son harnais de sécurité ai lâché dans le grand huit. Franchement, il s'étonnait d'être si imaginatif en ce qui concerne les souffrances qu'il pouvait subir. On sent qu'il y a de l'expérience derrière. Après tout, n'oubliez que vous parlez à l'homme qui est resté sous le postérieur de Russie durant toute une réunion.

La cabine était désormais arrivée à son apogée. La nation fixa avec émerveillement le parc qui vivait en dessous-lui. On aurait dit une fourmilière : les gens bougeaient dans tous les sens et s'activaient comme ces petits insectes. Il poussa un petit 'Whooaa' admiratif. Son frère avait vraiment un étonnant pays. Il allait demander à Alfred s'il lui aussi appréciait le spectacle quand ce dernier lui coupa la phrase qui se formait dans son esprit l'interrogeant sur lui. Hum ... Notre mangeur de sirop d'érable ne savait pas vraiment comment réagir ... Devait-il s'en réjouir qu'on s'intéresse à lui ou plutôt pleurer ? Quand même, il y avait de quoi râler ... Avec toutes les années qu'il avait passé en compagnie d'Alfred, voilà seulement que son propre frère se posait des questions sur le pays au-dessus du sien ! D'accord, s'ils avaient été séparés par des milliards de kilomètres ... Mais ce n'était pas le cas.

Alors, par quoi allait-il commencé ? Il avait pleins de choses à dire sur lui ... Bon d'accord, rien pour le moment ne lui montait à l'esprit ... Mais il trouverait bien un point de départ. Il allait commencer son récit. Je dis 'allait' parce que comme d'habitude, les projecteurs se braquèrent à nouveau sur America. Il venait littéralement de le couper dans son élan, ce qui exaspéra le Canadien qui comptait bien régler ses comptes avec son frère quand se serait à lui de parler. Seulement, ce n'était pas la première fois qu'il voulait crever l'abcès en balançant ses quatre vérités à l'Américain, à chaque fois il ne trouvait pas le courage de tout lui avouer. Il était beaucoup trop gentil pour oser faire cela. Beaucoup. Il écouta donc d'une oreille distraite le discours de l'autre. Si son frère ne connaissait rien de la vie du Canadien lui en revanche, savait déjà tout. Il s'attendait à un discours du même style que ceux que faisait Prusse ... Il était dans l'erreur. Il fixa Al' visiblement déboussolé.

« Mais ... Je t'aime moi. »

Ooooh, tout doux, on se calme, on ne détourne pas ses pures paroles. Non mais, oh ! On parle ici d'amour fraternel pas d'amour au sens propre du terme. Toujours aussi innocemment, Canada tendit Kumajitsu à son frère le posant sur ses genoux.

« Fais-lui un câlin, je te le prête. C'est ce que je fais quand je n'ai pas le moral et je vais tout de suite mieux. »

Il sourit comme un enfant et l'invita d'un geste à serrer dans ses bras le n'ours blanc qui semblait être tombé en état de léthargie, ne comprenant absolument rien à la discutions - mouais, comme d'hab' quoi.

« Alors ... C'est à moi ? Je ... Euh ... Je suis Canada et- »

Il avait à peine commencer que Kumayahoo leva la tête machinalement posant la question interdite : 'Who ?'. Canada tenta tant bien que mal de l'ignorer cherchant ce qu'il pouvait dire. Il ne trouvait pas sa vie particulièrement intéressante pour avoir le mérite d'être racontée.

« J'aime beaucoup le sirop d'érable et ... le hockey. Sans me vanter, mes joueurs sont vraiment très bons. Il faudra que tu viennes chez moi un jour pour qu'on regarde un match ensemble. Selon les autres, je te ressemble beaucoup physiquement et tout le monde me prend pour toi excepté Papa qui me reconnaît au premier coup d’œil ... Souvent, je me fais frapper pour toi. Je ... En fait, tout le monde m'oublie parce que je suis trop réservé. D'ailleurs, je suis content que tu m'aies invité aujourd'hui parce que je pensais que toi aussi, tu ne pensais plus à moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Dim 20 Mai - 16:31

Finalement avoir un peu déballée sa vie, avait donc porté ses fruits. Le canadien finit par lui raconter pleins de choses sur lui. Des choses évidentes soit dit en passant mais pas tellement pour l'américain qui ne s'était jamais réellement intéressé à son frère et voisin géographiquement parlant. En conclusion son frère avait une personnalité toute autre que la sienne. Normal, l'un était introverti et l'autre était extraverti. Mais cela ne l'avait pas tant marqué que ça. Il aimait donc des choses et avait donc pleins d'ennuis par sa faute. Mais ce passage semblait flou aux yeux d'America. Bah oui, Alfred était un héros et non pas un méchant. Donc ce que Canada venait de dire était complétement incohérent. « papa » ? De qui parlait-il ? De France ? C'est vrai que c'était l'amateur de vin qui avait veillé sur lui plus jeune. C'était sans doute pour cette raison que le ricain n'avait pas passé beaucoup de temps avec le jeune homme à l'ours pendant sa jeunesse. Alors comment s'est passé la jeunesse de Canada au final ? Il ne visualisait pas mentalement comment ça pouvait être. Et puis comment France a réussi à rendre le jeune Matthew timide alors que le français est tout le contraire ? Il n'y avait sans doute aucune logique à chercher, la preuve : Angleterre l'avait bien éduqué lui et pourtant … Mais alors !!! Canada devait avoir un meilleur sens du goût que lui !

- Awesome !!!

America saisit la pâte de l'ours que lui tendait son frère pour la serrer convenablement. Alors cet ours était bel et bien un vrai et mince ! Lui qui avait toujours pensé que c'était un faux. A moins qu'il y ait un gremlin à l'intérieur … Finalement il aurait fini par se rapprocher de lui malgré tout. C'était donc ça le fraternité … Pourquoi envier ces deux idiots intoxiqués de tomate, ce qu'il vivait avec le revenant (même scène qu'aux fois précédentes, la narratrice ne décrit plus, vous savez ce qu'il se passe et comment ça se finit) était cent milliard de fois beaucoup mieux. Le ricain esquissa comme il en avait l'habitude son fameux sourire de gamin et déclara d'une voix amusée :

- Nice to meet ya Canada !

Lui qui pensait que son frère cadet le détestait de bien des manières. Ce dernier venait justement de lui prouver à l'orale qu'ils étaient en faite bien plus reliés qu'il ne l'aurait pensé. Oh une scène guimauve qui manquait un peu de pyrotechnie et d'explosion à son goût. Mais bon, tout ce qui comptait, c'était qu'ils finissent par se retrouver. Aaaaaah … Ils devraient refaire des sorties comme ça plus souvent. Mais attendez !!! La journée ne faisait que débuter pourtant, ils avaient encore pleins de choses à voir et à faire. Et la maison hantée ? Il ne fallait surtout pas l'oublier !!! Du haut de leur cabine, America scruta les horizons, à l'affut de la moindre attraction calme. En quelques secondes, il repéra sa prochaine cible et attendit alors tranquillement que la cabine atteigne la terre ferme.

Une fois dehors, une fois les pieds bien au sol, il attrapa le bras de Canada pour courir rapidement vers la prochaine destination. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Qu'avait-il trouvé de bien à faire avec son frère ? Quelque chose de héroïquement délirant ? Après avoir traversé tout le parc. Il s'arrêta finalement devant le manège populaire des tasses. Cette attraction ne craignait rien du tout, donc c'était parfait pour Canada. La seule chose à craindre serait de vomir le repas précédent mais comme America avait une forte constitution : Pas de problème à ce niveau là. ♥ Et puis, le jeune américain allait s'arranger pour ne pas toucher au volant. Un accident est si vite arrivé.

- Nyahahahahahaha ! Alors on fait ce manège-ci ? (ceci n'étant pas une question bien sûr) Ouh ! On a bien couru ! Mais bon chuis pas essoufflé ! Héhé ! Normal car je suis un héros après tout ! Nyahahahahahahaha ! Et toi ?

Le jeune homme aux cheveux châtains s'empressa d'aller au guichet pour parler avec la personne qui se chargeait du manège. Les gens qui tenaient les attractions semblaient tous se ressembler de manière troublante. Mais bon c'est les États-Unis donc ça ne choquait pas plus que cela notre héros qui même s'en moquait complètement. Une fois de plus, même chose que devant la grande roue, le responsable des tasses le salua et complimenta encore la charmante compagne de l'américain. Bien entendu, une fois de plus, America sourit mais ne comprit pas l'insinuation.

Il s'assit alors dans une tasse blanche face à son frère. Ses lèvres dessinèrent un sourire encore plus large. Cette attraction de rien du tout lui plaisait en faite énormément. Et partager cela avec son frère était encore mieux.

- Yeahhh ! Amusons nous ! Et voyons si tu as des forces, prends le volant ! On va bien voir ! Youhouh !

Déclara t-il en levant haut les bras comme les gamins heureux. Ce qu'il venait de dire était bien évidement une excuse pour ne pas prendre en main le volant et pour ne pas tuer son frère donc. Ça l'aurait gêné de voir sa tête en une des journaux pour avoir commis un canadicide … S'il devait avoir sa photo à la une, ça serait sûrement pour avoir sauvé la planète et pour rien d'autre. La journée n'étant toujours pas finie, qu'allait-il se passer ensuite ? America trouvera t-il l'amour ? Canada mourra dans un triste accident de la route ? Tout cela et plus encore bientôt ! Mais pas dans le prochain poste ! To be continued !

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Sam 26 Mai - 20:04

Aujourd'hui, dans 'Amour, Héroïsme et Maple.', Canada va enfin s'affirmer en prenant la décision de sa vie : manger un beignet ou se rabattre sur une barbe à papa. Il arrivera un événement inattendu à ce cher ricain qui, en sortant d'une cabane au beau milieu du désert après s'être fait prédire l'avenir, se fera percuter par .... Suspens ... Sérieux, vous croyez réellement que je vais vous le révéler ? Gnark Gnark. Alors que la situation redeviendra normale pour nos deux tourtereaux, l'arrivée d'une nouvelle Nation toute frétillante bouleversera le cours normal de l'histoire. Mais qui est donc cet invité mystère ? Quant à Kumatarô, il rentrera dans la secte très connue des MB - Mangeurs de Bacon -, rien ne va plus chez Canada qui se retrouvera alors seul puisque son Américain l'aura délaissé pour ce personnage inconnu tandis que son ours se livrera aux étranges coutumes chamanistes de ses nouveaux amis. Que se passera-t-il ? Matthew, ivre de solitude, ira-t-il se jeter dans les premiers bras qui lui seront tendus ? Aura-t-il enfin sa première fois ? Tout de suite, l'épisode sept cent quarante-cinq : Jalousie et Mysticisme. Et on s'en tape si tout ceci ne s'est jamais produit dans le dernier épisode. De toute façon, c'était déjà pas logique à la base !

Donc, après cette coupure de pub qui n'a servi absolument rien à part à vous faire perdre votre temps, reprenons le cours normal de cette émission - genre, comme si ce truc avait déjà été normal au moins une fois. Bref. Les voilà de nouveau sur le plancher des vaches. Alors, quelle serait la prochaine étape ? Il fallait avouer que Mathie n'en avait pas la moindre idée. Depuis le début, il allait de surprise en surprise et découvrait que finalement, Alfred n'était pas qu'un grand gamin stupide survitaminé. Comme quoi ... On juge un peu vite de temps en temps. Non mais oh ! 'Faut pas croire non plus qu'il allait tout lui pardonner aussi facilement. Ce n'était pas encore Noël ... Oui, il devait garder son esprit de winner et sa rage. Repenser à toutes les fois où Cuba l'a frappé, se remémorer les différentes insultes que son Daddy lui avait sorti en pensant parler à l'Américain ... Mathie, t'es un killer, un jour tu l'auras. T'es le meilleur et ... Et ... Boooouuu, il ne pouvait pas continuer à lui en vouloir après ce bon début de journée. C'était inhumain, contre tout principe. Allez, il allait laisser passer pour cette fois ... Ou plutôt pour la centième fois. Son frère était quelqu'un de bien, il ne pouvait tout simplement pas avoir de la rancœur pour une personne aussi gentille. Herm.

Donc, une fois descendu sur la Terre ferme, Canada n'eut pas le temps de dire quoi que soit puisqu'il fut traîné comme une vulgaire feuille à travers tout le parc. Mouais, cette comparaison est complètement gratuite. Je vois pas pourquoi on traînerait une feuille ... Nouvel animal de compagnie : tout le monde promène une feuille en laisse, c'est bien connu. Le pauvre Canadien arriva devant le prochain manège complètement essoufflé. Heureusement qu'il ne faisait pas d'asthme ... Désolé de vous décevoir, fan-girls des petits bonhommes pauvres tout mignons qui trouvent cela trop un gars tout fragile qui fait de l'asthme : Matthew ne fait pas partie de ce club. Du moins, pas encore. Reprenant difficilement sa respiration - un jour, il faudra réellement qu'il demande son secret à Alfred ... - il fixa la prochaine activité à laquelle il allait participé. Les tasses. Y'a pire, hein ? D'accord, ça tourne ... Mais bon, y'avait dix mille fois plus périlleux comme manège ... Il avait eu de la chance, une fois de plus. Note pour plus tard : aller chercher un ticket de loto, c'était aujourd'hui ou jamais, semblerait-il.

Le Canadien sourit, ne comprenant pas non plus l'insinuation du guichetier. Il devait sûrement se faire des idées et avoir compris de travers ... Pour la deuxième fois. Il grimpa dans une tasse. Bon, de ce qu'il avait entendu, c'était à lui de gérer le volant ... Oulà. C'était pas gagné. Sans protester, il attrapa le disque au centre, faisant une grimace quand il essaya de tourner l'engin. Tch. C'était coincé voilà la seule explication. Non, il avait de la force, ce n'était pas de sa faute si le mécanisme était un peu rouillé - on y croit tous. Deuxième tentative où Matthew tirait comme un bœuf pour essayer de décoincer le levier. Après des petits couinements, des gémissements et des maples par-ci, par là, ce fichu disque admis enfin sa défaite - au bout du record incroyable de cinq minutes- et pivota de quelques degrés. Finalement, le blond trouva rapidement - tout est relatif - la bonne technique qui lui permettrait de tourner ce truc sans avoir l'air ridicule. Et la tasse tourna. Miracle ! Le pire c'est qu'il commençait à y pendre du plaisir ... D'accord, leur vitesse ne cassait pas trois pattes à un canard. Mais elle était largement suffisante pour que le garçon à l'ours s'amuse sans rendre son petit déjeuner.

« Tu ... Tu veux que j'accélère ? »

Phrase stupide puisque de toute façon, il ne se sentait pas capable de tourner plus vite ... Comme on dit, c'est l'intention qui compte. Et puis, il avait peur que son frère s'ennuie s'il ne donnait pas tout ce qu'il avait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mer 30 Mai - 14:20

Alors finalement … La vie du ricain serait-elle qu'une longue série d'épisodes et de hors séries ? Avec pleins de loups garous et de héros ainsi que de princesses, à sauver … Mais attendez … Nous divaguons non ?! Un arc-en ciel ? Des communistes qui sourient à des capitalistes … ? Bon revenons plutôt à notre rendez vous pas si romantique que cela. America venait d'emmener son jeune frère faire un tour dans les tasses. Cependant il le regrettait. La vitesse n'étant pas si élevée il s'ennuyait sur ce manège. Canada n'avait pas assez force pour rendre cette attraction amusante. Mais il devait bien lui reconnaître un coté comique, notre jeune homme s'était bien fondu la poire. Alors là, rien à rajouter. Il n'avait dès lors plus qu'une envie : l'aider à faire tourner la tasse.

Vas y ! Vas y ! Vas y ! Vas y ! Vas y ! Stop pensés malsaines pour la santé d'un canadien. Le buveur de cola luttait contre ses pulsions de gamin qui en veux toujours plus et plus rapidement si possible. Il suffisait pourtant qu'il empoigne le volant et qu'il le fasse tourner. Avec sa force, pas de doute, il s'amuserait beaucoup plus. Mais et les tripes de Matthew ? Voulait-il les admirer explosées contre un mur. Les journaux ! Les journaux ! Il fallait qu'il y pense. America se voyait déjà dans sa cellule plutôt classe et propre, c'est à dire bien loin de la réalité. Assis sur son lit moelleux à feuilleter le seul canard garanti sécurité, le seul avec lequel on ne pouvait pas se suicider. Il serait là, toujours souriant même malgré la une.

    New Prison Daily : Aujourd'hui à la une : le meurtre sauvage d'un pauvre canadien !

    Seulement âgé de 19 ans, le jeune Matthew William, canadien de nationalité fut massacré sans vergogne dans Disney World en Floride. L'arme du crime ? Une tasse blanche ! Cette attraction qui tourne et qui ravit le cœur de tous les enfants a aujourd'hui fait éparpiller celui du jeune homme. À 15h précise, des témoins ont aperçu ce dernier avec une personne qu'ils croient être son petit ami, et à 15H15, ils ont retrouvé la victime déchiquetée. La personne qui a commis ce terrible homicide n'est autre que Alfed F. Jones, le frère de la regrettée victime. Oui, le fameux héros magnifique est tombé de son piédestal pour se livrer à une déchéance totale. Le tueur de canadien a été incarcéré dès que la police fut sur les lieux du crime. Nous avons besoin de héros et non pas d'assassins. Recueillons quelques avis sue ce terrible crime : (hors rp : essayez de trouver les personnes qui auraient pu dire ça)

    « Mon fils … Mon fils … Tu étais une belle rose à qui on a arraché les pétales pour ensuite te jeter à terre … Tu es avec Dieu maintenant … Tu manques à grand frère ! »

    « Ahah ! Bien fait pour sa tête à ce fichu ricain ! De toutes façons si l'attraction ne l'avait pas tué, je lui aurai exploser la tête ! Comment ça c'est pas America qui a été tué ? »

    « Who ? »

    « Oh … C'est terrible … J'arrive pas à y croire … Co-comment as t-il pu faire ça … ? Je ne m'étais jamais rendu compte de ce genre de comportement avant ... »

    Oui et voilà des avis bien touchants... Dommage que la plus part des gens interrogés ont juste demandé qui était notre défunte victime …


Ouh … Pas question de devoir lire ça un jour ! Même pour rigoler. Quand il arrêta de penser à cette possibilité de future, il remarqua enfin la présence de Canada en face de lui. Ce dernier lui demanda si la vitesse était suffisante. Bien sûr que non !!! T'as du sirop d'érable dans les bras ? Les scones t'ont rendu mou des bras ? Mange de la viande pardi ! Un petit hamburger de temps en temps ça je fait pas de mal tu ne penses pas ? Ça se voit que tu n'es pas un camionneur ! America le regarda d'un regard étrange et afficha un large sourire presque sadique.

- Oui, c'est très bien ! But you're a bit weak aren't you ?!

Il s'empressa alors de rire de son fameux rire auquel y était inscrit son copyright. Aaaah quel bon frère il était. Ils tournaient depuis un petit moment dans la tasse, le jeune ricain se demanda de ce qu'il allait faire ensuite faire à son cadet. Dès lors qu'il y réfléchit, le manège s'arrêta, s'était fini. Il sortit alors de l'attraction. Une chose tellement évidente vint à lui. Le jeune homme avait un petit creux. Manger !!!! Des crêpes ? Des gaufres ? De la barbe à papa ? Une glace ? Trop bien ! Ce qui est sûr c'est qu'il voulait quelque chose de sucré ! Le sucré rend les gens heureux et rêveur.

C'est alors que sans dire un mot à son frère, il s'en alla en courant chercher à manger. Canada était redevenu le fantôme. America n'était désormais plus dans son champ de vision. Mais que va t-il donc se passer ? Une explosion ? America se mariera t-il avec cette nouvelle nation ? Auront-ils une fille du nom de Liz* ? Scotland survivra de sa crise cardiaque ? Pikachu retrouvera sa maison tant aimée ? Tout cela et plus encore bientôt sur vos écrans ! To be continued ?

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !


Dernière édition par America le Jeu 14 Juin - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Dim 10 Juin - 11:30

Canada décocha un regard noir à son frère tandis que le tasse tournait toujours. Oh pinaise, planquez-vous, vous risqueriez d'être choqué par cette scène d'extrême violence qui n'a rien à envier à Saw ou même Resident Evil. Oui, tremblez devant les yeux mitrailleurs de ce cher Matthew. Ah ! Quelle vision d'horreur ! Je sens que je ne vais pas en dormir de la nuit ... Il détestait qu'on le traite de faible. Ben oui, il parlait anglais et français, il comprenait parfaitement ce qu'avait dit Alfred. Il n'était pas stupide et attardé, lui, pour faire des remarques du niveau d'un gamin de cinq ans. Grrr. Qu'est-ce qu'il pouvait lui taper sur le système ce ricain ! S'il le frappait devant toutes les personnes présentes, est-ce qu'il irait en prison ? Ouiiii, c'est cool comme programme ça : le massacrer puis le donner en pâture à ce fichu ours amnésique. Il n'y aura plus de traces et les enquêteurs ne pourraient jamais le retrouver parce qu'il se planquerait au beau milieu du Canada sous un tas de neige. Gnark gnark, son plan était parfait. Le problème c'est que l'Américain avait le NCIS, le FBI, Les Experts et tout le tutti. Pas grave, lui il avait The Listener ... Et Justin Bieber. Mais ça, il était moins fier de l'avouer. Bon, de toute façon, il ne mettrait pas un pied en prison ... Sérieux, imaginez-le en taule. Il allait juste se faire violer par tous les détenus et leur servir d'esclave vu qu'il irait dans un prison pour hommes. Oh c'est meugnon d'être si soumis ...

Mais bon, pour que tout ce merveilleux scénario se réalise, il faudrait d'abord qu'il arrive à tuer l'autre. Ce qui n'était pas prêt de se produire. Et puis, il n'allait pas le frapper avec sa force herculéenne en public, il avait trop peur du regard des autres.

« ... Méchant. »

Se contenta-t-il de dire. Quelle insulte, mon Dieu ... Pourquoi tant de haine ? Alala, il va bientôt falloir interdire ce RP au moins de dix-huit, bien trop d'animosité, on pourrait choquer les jeunes lecteurs. Sans parler des insultes ... On se demande vraiment comment était-ce possible d'être aussi grossier. J'en ai mal aux oreilles à force d'entendre des mots si blessants. Les jeunes d'aujourd'hui n'ont plus aucun respect.

Matthew allait prouver qu'il pouvait être un homme, un vrai, quand l'attraction s'immobilisa. Oooooh, quel dommage. C'est vraiment bête, hein ? On aurait tous aimé voir le Canadien à pleine puissance. Mais il semblerait que sa bonne étoile avait enfin brillé en lui empêchant de se couvrir de ridicule en public. Quelle chance ... Je veux dire, quel honteux coup du sort qui nous privait d'un spectacle si comique. Le mangeur de sirop d''érable remercia silencieusement le ciel de lui accorder, pour une fois, son aide. Il descendit du manège. Buf, il avait les bras en compote. Lorsqu'il se réveillerait demain, il allait avoir d'horrible douleur musculaire ... Pfff. Nouveau soupir. Et dire que la journée n'était pas encore finie.

« Alors, on fait quoi mainte- ? »

Personne. Il chercha du regard la célèbre rebiquette du blond mais rien ne dépassait de la foule. Je rêve où l'autre venait carrément de le laisser en plan ? Matthie fulmina. Son propre frère venait de se casser sans prendre la peine de lui dire où il allait. Allez, t'es gentil, tu te débrouilles tout seul dans ce grand parc d'attraction rempli de gens bizarres. Matthew fixa son ours qui lui indiqua une direction un peu au hasard. Finalement, le Canadien se perdit rapidement avec l'aide de ce truc blanc pelucheux. Il avait bien une carte du parc mais comme il ne savait pas du tout où il devait aller, elle ne lui était pas d'une grande utilité. Au bout de deux heures de recherches vaines, il identifia la silhouette de l'autre blond. Cette fois-ci, c'était de trop ! Il allait le défoncer. On pouvait presque voir de la fumée sortir de sa tête. Il était rouge pivoine.

« Tu aurais pu me prévenir que tu partais ! A cause de toi, je me suis perdu. Ça fait deux heures que je te cherche. »

Fioou, ça faisait peur ... A la base, cette phrase devait servir à engueuler l'autre ... Seulement, avec sa voix fluette, cela donnait plus envie de rire qu'autre chose. De toute manière, on s'en fiche, il le boudait, nah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Jeu 14 Juin - 14:50

Dans le nouvel épisode de cette belle fiction à l'eau de rose, le jeune américain qui avait convié son petit frère au parc d'attraction, venait tout juste de l'abandonner, le laissant seul. Mais qu'est-il passé par la tête d'America ? Que c'était-il passé entre le moment où il était parti et le moment où Canada l'avait retrouvé ? Qu'est-ce que nous allons découvrir ? Tout cela et bien plus encore … Tout de suite !

America venait de quitter les tasses, toujours en compagnie de l'homme à l'ours blanc. Mais un appel urgent de son ventre, le fit partir en quête de quelque chose à se coller sous la dent. Il traversa alors tout le parc dans l'espoir de trouver un met appétissant. Pour le coup, il voulait trouver un bon quatre heure, pour lui et également pour Canada. S'ils avaient bien le même sang, ils devaient bien ressentir les même choses. Enfin du moins c'était ce que le jeune ricain pensait. Qu'est-ce qu'il voudrait manger ? Du sirop d'érable ! Les stéréotypes et America faisaient toujours bon ménage. Mais ça ne devait pas se manger nature non ?! Il fallait alors trouver autre chose ! Une cuisse de poulet ? Pas sûr que le canadien veuille bien la manger. Un hamburger ? Quelle riche idée !!! America semblait bien enthousiaste juste en pensant à ce simple mot. Rien de mieux qu'un bon hamburger pour faire sourire le monde et pour soigner les gens. Oui mais ce n'était pas encore l'heure de déguster son plat préféré. Surtout depuis qu'England lui avait fortement conseillé ou obligé de faire des efforts pour qu'il puisse jouir d'une bonne forme. Un héros a toujours la forme soit dit en passant.

Finalement, ses yeux bleus se posèrent sur un marchand de hot dog. Le fameux pain où on fourrait une saucisse pour le déguster traditionnellement pendant les matchs. L'illumination le foudroya d'un coup. L'américain avait compris, il savait ce qu'il devait acheter pour lui ainsi que pour son frère. UNE GLACE ! Mais oui voyons ! Cette onctueuse crème glacée qui frétille les papilles de tous. Il s'était souvenu d'un coup que son frère était comme lui dans le fond : tous les deux aimaient les glaces. Il s'empressa alors de trouver un marchand afin de lui acheter deux cornet de crème glacé. America en choisit deux au parfum vanille, le parfum le plus basique donc celui que tout le monde aime.

Il commença bien entendu à manger la sienne en attendant de retrouver son frère. D'ailleurs … Où était-il ? Il n'était pas derrière lui en tout cas. Le canadien ne l'avait donc pas suivi, dommage, le jeune américain aurait parié le contraire. Il s'empressa alors de partir à la recherche de l'homme à l'antenne ondulée. Au bout de quinze minutes, il se rendit compte qu'il l'avait définitivement perdu. Où était-il parti ? Et comment avait-il osé le laisser seul, lui le héros ? Comment un héros peut réussir à sauver le monde sans son fidèle acolyte ? America gonfla ses joues par agacement. D'autant plus que sa glace commençait à fondre. Soudain, il entendit les pleurs d'une personne en détresse. C'était une petite fille qui pleurait pour avoir une délicieuse crème glacée. Sans trop y réfléchir, le jeune homme homme à l'antenne presque droite s'approcha d'elle et lui offrit celle qu'il n'avait pas mangé et qui était destiné à son frère. La petite demoiselle sécha rapidement ses grosses larmes et d'un ton soucieuse, lui demanda ce qu'il allait faire.

- Don't worry girl ! Je trouverais bien autre chose pour lui ! Profite bien de ta journée ! Il y a tellement de chose à faire ici ! See ya ! ☆

Il s'en alla ensuite le sourire aux lèvres, comme après chacune de ses bonnes actions. Comme quoi, il ne faisait pas que le mal autour de lui. Et que le surnom : ''grand Satan'' que lui avait donné Afghanistan, n'était pas du tout justifié. America était surtout quelqu'un avec un gros cœur qu'il voulait partager avec tout le monde autant que possible. Mais ça, personne ne le comprenait vraiment. Même pas England, pourtant il était le premier avec qui il désirait bien le partager. Aujourd'hui, c'était avec Canada. Le jeune héros repartit donc à sa recherche.

Quelque temps après avoir parcouru tout le lieu, America se retrouva au milieu du parc. Il regarda sa montre afin de s'assurer de l'heure. La prochaine activité serait enfin la maison hanté. Il avait attendu ce moment avec impatience. Mais faudrait-il d'abord retrouver son frère qui manquait à l'appel. Cependant, le jeune héros était quelqu'un de très chanceux si on pouvait le dire ainsi. Canada le retrouva en premier et essaya de sa voix faible de lui crier dessus. Ce qui eu pour effet de bien fait rire le jeune homme. Finalement, il fallait laisser faire les choses pour qu'elles s'arrangent d'elles même. Il avait tout de même compris que son frère n'était pas très content de la situation. Social, social, America ! Le jeune héros sortit une barre en chocolat de sa poche qu'il avait payé entre temps et la lui offrit en souriant.

- Je suis désolé ! Tu m'excuses dis ? Je t'ai trouvé ceci, j'espère que ça te plaira. Désolé j'ai pas trouvé de barre parfumée au sirop d'érable mais ça ira n'est-ce pas !

Bien joué se dit-il de manière amusé. Il avait peut être résolu le problème grâce à ses souvenirs. America se souvenait très bien que quand ils étaient jeunes, tout se réparé par la nourriture. Ils étaient peut être une famille fait de bric et de broc mais bon elle fonctionnait quand même de manière normale, enfin c'était ce qu'il pensait. Il esquissa à nouveau un sourire pour la peine.

- Hey !!! Notre journée n'est pas encore finie non ?! Je te propose de faire la maison hantée maintenant ! Enfin … Si tu le veux bien sûr !

Il afficha un visage rayonnant, il n'y avait rien à dire, le jeune américain savait comment demander les choses avec une expression d'ange. England devrait avoir honte de l'avoir éduqué ainsi, mais ça ne serait pas notre héros qui aurait pu lui en vouloir pour ça en tout cas. La série n'est pas encore finie ! Ne zappez pas ! La suite sera palpitante avec des explosions, des femmes nues et des ours en peluche et bien plus encore. Enfin voilà une série qui est garantie 100% testostérones ! To be continued !

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Jeu 12 Juil - 10:59

Dans l'épisode de la Carte au Trésor ce soir, Matthew Williams, un jeune Canadien faisant équipe avec un ... Ours ? Va tenter de retrouver un objet, malheureusement, bien vivant. La cible est un américain hyper-actif. Autant dire, que rester sur place bien sagement, n'est pas vraiment son option préférée. Les candidats de l'équipe rouge - vouiii, comme le drapeau Canadien- devront donc s'armer de patience et ne pas hésiter à interroger tous les gens qu'ils croiseront pour trouver enfin le précieux Alfred ... Ou pas. Non, précieux est un peu mal adapté. Disons plutôt, ce chieur d'Alfred, voilà qui reflète mieux la vérité. Heureusement qu'avec un peu de bol, il avait vu son épis rebelle de loin ... Juste quand il allait abandonner et s'asseoir dans un coin en pestant contre son turbulent de frère. Comme on dit, moins on cherche quelque chose, plus on a de chance de mettre la main dessus. Bref, l'épisode de la Carte au Trésor s'était clos d'une manière pathétique si bien que vous criez devant votre écran : REMBOURSE ! Non mais oh, 'faut pas déconner. Vous n'avez déjà pas payer, je ne vois pas pourquoi je devrais vous dédommager. Yep, un Canadien, c'est dur en affaire, il ne faut pas croire ce qu'on raconte sur leur mollesse.

Évidemment, quand Canada avait engueulé le ricain, son discours avait autant fait d'effet qu'un bout de laitue devant un lion. En gros, il avait parlé dans le vent. D'accord, America s'était excusé ... Mais ce n'était trois fois rien. Il aurait pu, par exemple, compatir pour ce pauvre Canada qui avait dû errer pendant des heures en essayant de se fier au flair au Kumansurou. Vous croyez que c'était facile ? Good Joke. Il fallait répéter inlassablement à l'ours le nom de celui qu'il cherchait parce que tous les deux minutes il levait la tête en disant « Au fait, je cherche qui ? » ce qui, au début, était drôle, mais à la fin, je peux vous jurer que vous en aviez gros sur la patate si bien qu'il aurait volontiers envoyé valser contre un mur le plantigrade, lui qui d'ordinaire était si calme. Mais bon, il n'allait pas s'emporter pour si peu, hein ? America était un gentil frère - *kof kof* - il ne l'avait sûrement pas fait exprès de l'oublier ... Oui, ça arrive à tout le monde, d'être pris dans le feu de l'action et- ... OH MAPLE une barre de chocolat ! Canada l'arracha limite des mains de son frère. Du chocolat ... Pff, c'était pitoyable que son bro' l'achète ainsi ... Mais bon, s'il l'achetait tout le temps avec cette technique, Mathie ne s'en plaindrait pas. Parce que les trucs sucrés c'est si bon ... Sérieusement, il faudrait bénir les gens qui ont inventé les bonbons et toutes les autres choses si bonnes. Ces gens-là sont des Dieux.

« D'accord, je te pardonne ... Mais c'est bien parce que c'est toi, pas à cause du chocolat, hein ? »

Quel minable menteur il était. Bien sûr que la friandise était la cause de sa réaction ! D'ailleurs il n'allait pas résister longtemps avant de ... Ben voilà, trop tard. L'emballage venait de finir sa vie bien trop rapidement, sauvagement assassiné. Sa dépouille avait été jetée négligemment dans la poubelle du coin. Qui pouvait être l'auteur de ce crime horrible ? Puis, on s'en tape, le chocolat était là, voilà le plus important de tout. Voyant que Kumayama lui adressait un regard désespéré en répétant en boucle « J'ai faim. », Canada serra les dents et ferma les yeux en se séparant d'un petit bout son butin. Pffouu, vivement qu'il trouve une copine ourse polaire à celui-là, comme ça, il s'en débarrassera. Oui, il a des fois où il lui tapait vraiment sur les nerfs comme par exemple, quand il fallait partager - pas équitablement, je précise - les ressources en sucre. Il allait tendre le morceau le plus petit à son compagnon quand ce dernier le pris de vitesse en lui arrachant le gros bout, laissant à Canada une minuscule portion de ce qui était à la base, SA barre chocolatée. Sur le moment, il faut l'avouer, le blond resta un peu con, surtout quand l'ours, en ultime provocation, l'avala sous son nez. YAATTTTAAA. Il avait juste envie de péter un câble. A cette époque de l'année, combien pouvait-on revendre la fourrure d'un ours polaire ? Non mais, il aurait pu avoir comme ami un castor ou un caribou, ils auraient été dix fois moins chiants à coup sûr. Calmons-nous ... Il n'allait pas offrir une scène de ménage devant tous les visiteurs du parc ... Surtout qu'un type qui s'énerve sur un ours qui semble en peluche, ça n'allait pas forcément passer. Il s'efforça donc de rester impassible offrant un merveilleux sourire à America.

« Ce n'est pas grave, on en rachètera une sur le chemin de la maison hantée. »

Et voilà, l'épreuve qu'il redoutait tant. La fameuse maison hantée ... Ce soir, il n'arrivera pas à dormir ... Allez, courage petit Canada ! Ce n'est pas quelques costumes et trois araignées qui vont t'effrayer ? T'es un killer, t'as peur de rien. Et au pire, tu te colleras à Al' en fermant les yeux et en lui serrant le bras le plus fort que tu le pourras. Ouais, voilà un bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Sam 21 Juil - 12:28

Aujourd'hui qu'y avait-il de bien à la télé ? Encore une émission de télé-réalité ? America deviendra t-il le plus grand chanteur de l'académie ? C'est pas demain la veille que nous le saurons. Non aujourd'hui, il y avait quelque chose de beaucoup plus intéressant ! Une sorte de fort Boyard, et la terrible épreuve d'atteindre la sortie du passage avec les araignées et les serpents. Sauf que notre américain n'avait pas peur de ce genre de bestioles, non, mais des fantômes oui ! C'était l'épreuve de vérité : y arrivera t-il ? Ou plongera t-il ? Devait-il avoir peur ? Non car il n'était pas seul dans sa quête si ardue soit-elle. Il avait pour acolyte son jeune frère Canada. Mieux que rien mais moins bien que Robin il fallait l'avouer.

Il lui pointa donc du doigt la maison hantée qui était toute sombre avec des toiles d'araignées partout. Un énorme fantôme en bois mal découpé avait été monté au dessus de la bâtisse. À l'entrée, circulaient les petits wagons au ton gothique. Juste à cette vision d'horreur, America en trembla d'avance, se demandant pourquoi était-il là. Mais c'était un héros et ce genre d'expérience le rendra bien plus fort. Bien plus fort, à condition qu'il y survive bien sûr. Il commença à peser le pour et le contre de cette expédition dangereuse. Pour : il pourrait devenir plus vaillant et intrépide afin de devenir le super héros parfait, il pourrait montrer à son ex-colonisateur qu'il est définitivement une grande personne, d'autant plus que ce manège n'était interdit qu'aux cardiaques et femmes enceintes. Contre : ça n'avait pas l'air très rassurant tout de même, possibilité qu'il y ait le croque-mitaine dans les parages, possibilité plus grande que les esprits veuillent se venger de lui après … Tout cela n'était décidément pas un bon plan pour l'américain qui commencer à appréhender tout ça.

Plongé dans ses pensées, il ne fit plus attention à son jeune frère qui se trouvait à ses cotés. Quelques instants passèrent, America tourna la tête et vit quelqu'un ou bien quelque chose qu'il ne connaissait pas avant ou pour être plus exacte, qu'il venait d'oublier complètement. Pensant que c'était un revenant qui s'était enfuit de la maison hantée, il hurla pour la X fois de la journée. Il reprit rapidement son calme en se souvenant que ce n'était que son inoffensif petit frère. À cet instant précis, le jeune homme prit enfin conscience qu'il n'était pas tout seul, que Canada était bel et bien avec lui. Il devait donc se montrer fort à la fois pour lui mais également pour le garçon à l'ours blanc.

- Bon !!! Canada ! On va y arriver !!! Enfin … J'espère ! Non non non ! Pas de mauvaises pensées ! Allons y !!! Let's go !

Après ces belles paroles, America saisit le bras de la nation du sirop d'érable et l'emmena devant le guichetier du manège. Il s'installa ensuite dans le wagon et se dit que tout commençait bien pour l'instant, il pouvait encore voir la lumière du jour. Normal ! Le wagon n'était toujours pas parti. Il esquissa alors un sourire de détermination, s'il doutait avant, maintenant on pouvait dire qu'il était sûr de lui. Ça allait forcément bien se passer et au pire si un des vampires était réel, Superman ou Spiderman viendrait le sauver. Donc le mot d'ordre était de se relaxer. « Relax, Take it easy » comme le chanterait si bien Mika. Il adressa quelques paroles pour encourager son frère avant que la wagon ne se mettent en marche.

Une fois que le Wagon fut bien entré dans la maison hantée et par conséquent dans le noir, America se colla instinctivement au corps de Canada. Au diable, ces vaines paroles ! Il suffit maintenant que de survivre. Le jeune homme à l'antenne était terrorisé alors que le wagon ne venait que faire que deux ou trois mètres. Cependant c'était suffisant pour lui et sa phobie immodérée des fantômes. Cette scène lui rappela vaguement le temps où il regardait des filmes de zombie en tout genre avec son ami Japon. Mais là, ce n'était pas franchement pareille, non ! Les fantômes existaient vraiment. Il s'accrocha fermement au bras de son petit frère tout en fermant bien les yeux. Car oui, il avait une logique fascinante, s'il ne les voyait pas, ils ne pourraient pas lui faire du mal. Mais America oublia un détail, il était doté d'une force gigantesque et il était bien plus craint par certains que les fantômes. Mais ça, il n'y avait bien évidemment aucun rapport entre les deux.

- Are You okay Canada ?

Demanda t-il d'un ton anxieux en entendant pas son frère et en le sentant pas bouger. Allait-il sortir de là vivant ? Pourrait t-il survivre à tout ça ? Canada était-il vivant ? Arrivera t-il à maitriser le fabuleux pouvoir de la como-énergie ? Pourrai t-il sauver la princesse Saori Kido sans devenir homosexuel avant ? Tout cela et bien plus encore dans notre prochain épisode.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Jeu 2 Aoû - 16:53

Génial. Une ambiance creepy à souhait ... A croire que tous les clichés d'un mauvais film d'horreur s'étaient donné rendez-vous ... Et ils osaient appelez ça « Maison Hantée » ? Le terme d'« Accumulation de trucs Malsains » serait plus exacte. Et vas-y que je te mets des chauves-souris, et des zombies tout déglingue. Il y avait tellement de toiles d'araignée dans ce machin qu'on aurait pu reconstituer la barbe du Père Noël. Le pire, le pire de tout, c'est que Canada flippait comme une jeune pucelle. Non. Pourquoi tant de haine ? Il pouvait pas faire un manège avec des poneys, des licornes, des fées, des arc-en-ciel, le tout peint en rose avec une ambiance partiellement homosexuelle ? Ce serait si ... Genre totalement mignon. Eh bien non, il fallait qu'ils nous pondent un machin horrible à foutre les boules à Superman ... Enfin, tout est relatif. Il est clair que Superman n'aurait pas eu peur ... Ni Captain America d'ailleurs. Ma-Mais au Canada aussi on avait des super-héros ! Comme ... Euh ... Captain Canada évidemment ! Et puis, on peut considérer les joueurs de hockey sur glace comme des héros ... Après tout, ce sont des vrais guerriers, eux, ils n'ont pas besoin de gadgets inutiles, de slogan douteux, ni d'égo de la taille de celui de Prusse. Donc, voilà, c'est décidé, il se comporterait en joueur de hockey. M'enfin, je suis pas sûr que si on mettait Matthew sur la glace, il tienne deux secondes face aux autres.

Faisons preuve de rationalité. Les monstres, ça n'existe pas. Quand on te faisait croire qu'il y avait un monstre sous ton lit, ça n'avait jamais été vrai jusqu'aux dernières nouvelles. Bon, un peu de courage avant qu'il finisse réellement par passer pour une femmelette. Il avait déjà regardé des films d'horreur avec son frère ... Plus d'une fois. Même si généralement, l'autre ne le remarquait presque jamais sur le canapé. Cela ne lui avait jamais foutu les jetons outre mesure ... Mis à part quelques films comme Shining par exemple, qui faisaient réellement flipper, le reste, avec des fantômes, des monstres, ou des choses très très très gores comme Cannibal Holocaust ou Saw, ça ne l'avait jamais fait hurler non plus - juste vomir ses pancakes quoi. Il grimpa dans le wagon, se collant le plus possible à Alfred. Non, non, il n'appréhendait pas du tout ... Il avait juste un peu froid. Oui, le gars qui vit sous moins vingt degrés avait froid. Non, je ne viens absolument pas de tousser discrètement - surtout qu'en ce moment, il fait vraiment très chaud au Canada, ce n'est pas une blague. Vive les excuses pourries !

Alala, quelle belle paire ils faisaient ces deux-là ... Tous les deux, collés comme deux ventouses. C'était pas vraiment glorieux comme pose. Heureusement qu'il n'y avait pas d'appareil photo dans le coin et qu'il faisait noir. Ouais, il faisait sombre, ils étaient tous les deux, seuls, dans un endroit exigüe ... Quoi de mieux dans cette ambiance que de laisser échapper un petit couinement ? De souffrance, bande de pervers. Vous savez déjà essayé de mettre votre bras dans une broyeuse automatique ? Normalement non, à moins que quelque chose coince au niveau cérébral, et là, je ne peux plus rien faire pour vous. Bref, Alfred est une broyeuse puissance dix. Quand il tient quelque chose fermement ... Mama, c'est comme si vous passiez dans un rouleau compresseur. Le bras de Canada était complètement en charpie. On pourrait croire qu'il hurlait parce qu'il était terrorisé alors que non, il braillait juste pour à son cher bro' de le lâcher. Pourtant, au départ, je peux vous jurer qu'il avait essayé de garder son calme. Il ne bougeait quasiment pas, fixait droit devant lui, on aurait presque pu le prendre pour mort. Mais voilà, il n'avait pas tenu longtemps, une fois de plus, à cause d'America. Résultat, il devait vraiment passer pour une fillette apeurée devant les gens qui l'entendaient brailler à l'entrée ou à la sortie de l'attraction.

Lui, au moins, restait les yeux ouverts. Hey, je vous rappelle que le vieux cliché des Canadiens, c'est le bûcheron, donc bon, il n'allait pas se laisser des terroriser. D'accord, il flippait grave par moment. Comme lorsque qu'une araignée descendit brusquement à quelques centimètres devant son champs de vision. Quand on s'y attend pas, c'est obligé qu'on sursaute. Le pire, ce fut quand même, lorsqu'un gars déguisé en je ne sais pas trop quoi, posa sa main sur l'épaule de Matthie. Une nouvelle fois, il du émettre un bruit à faire fuir un troupeau d'ours enragés. Maieuuh, ce n'était pas de sa faute, on l'avait pris au dépourvu, il ne s'y attendait pas du tout.

« Non. »

Répondit-il franchement quand son bro' lui demanda si ça allait. Enfin, dans ce contexte, ça donnait plutôt quelque chose comme « Nooooooonnn, kiiiiiiii. » Allez savoir si c'était l'ambiance ou son bras, qui décidément, n'en échapperait pas, qui le forçait à sortir cette réponse. Fiooou, vivement, qu'il soit arrivé à bon port. Il n'avait qu'une hâte, embrasser la terre ferme à la lumière. Maple. Y'a des jours où il faudrait mieux rester couché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Lun 6 Aoû - 12:56

Que la fête continue comme on le dit si bien. Vissé comme un clou au wagon, America était fermement accroché au bras de son jeune frère. Il remarqua rapidement que les membres de ce dernier étaient bien fins, il devrait manger plus de viande. Ah … Quoi de mieux que les plats américains pour devenir de grandes personnes fortes et héroïques. D'ailleurs en pensant à ça, le jeune homme eu une envie soudain d'un bon gros hamburger au fromage. Un américain reste un américain même en vacances, et cela, il ne faut jamais l'oublier. Mais cette envie lui passa très vite en voyant tomber un fantôme juste devant le wagon. Il se mit augmenter la force de son étreinte. Comment cela se faisait-il qu'un héros comme lui se trouvait dans cette situation. Les fantômes, c'est le mal ! Ni plus, ni moins ! Car oui ! Un monstre, c'est matérielle, on peut le frapper pour le faire partir. Mais pas un ectoplasme ! En plus de tout ça, c'est l'esprit de quelqu'un qui est revenu les hanter. America trouvait cela très terrifiant. N'empêche, d'où avait commencée cette phobie des revenants ? Le jeune homme ne saurait pas franchement l'expliquer. Mais il soupçonnait son ancien colonisateur de ne pas être étranger à tout ceci. Lui et toutes ses créatures imaginaires, il n'y aurait rien d'étonnant. Toutefois, America l'enviait pour être à l'aise avec ce genre de chose.

Trop d'ectoplasmes, trop de flammes pour les effets pyrotechniques, trop d'araignées plastiquement vraies, notre héros trouva un certains réconfort en fermant ses yeux pour éviter de voir la scène. Canada n'était plus vraiment un soutien comme il était aussi effrayé que lui. D'autant plus que sa réponse n'arrangeait en rien tout ça. S'il fermait les yeux et qu'il s'efforçait à croire que cela n'existe pas, les fantômes allaient peut être partir. On lui avait dit que ça marchait avec le croque-mitaine, alors pourquoi pas avec les revenants. Il en oublia pendant l'ombre de quelques secondes son petit frère. Le rôle d'un ainé est de rassurer son cadet. Il était alors du devoir d'America de lui venir en aide. Il entrouvrit alors un œil.

- Courage frangin ! On … On peut s'en sortir … Enfin … Je crois … J'espère ...

Il serra tout de même de plus en plus fort le bras de son frère. Il ne donnait pas l'exemple mais fallait dire qu'il était trop terrifié pour s'en rendre compte. America sentit soudainement quelque chose se casser. Il ouvrit en grands ses yeux afin de trouver ce qui s'était cassé. Pourtant tout semblait en ordre. Les fantômes étaient bien là où ils devaient être, les sorcières et autres araignées aussi. Alors qu'est-ce que ça pouvait être ?

- Euh … Canada ? Tu n'aurais pas entendu un bruit étrange par hasard ? Un bruit de quelque chose qui se casse ?

On ne sait jamais, au cas où il saurait bel et bien quelque chose. D'où cet étrange bruit pouvait venir ? Soudainement, il se sentit gêné en sentant que quelque chose avait changé. Oui, le bras de son frère n'était pas comme au début quand il le serrait fort. Quelque chose n'allait définitivement pas. America était connu pour sa force herculéenne qui lui a valu des problèmes plutôt conséquents. Des vitres brisées, des gâteaux ratés, des jouets démolis, et pourtant ce n'était que la partie immergée de l'iceberg. Les accidents avec lui c'est comme la mort, on sait que ça va arriver mais pas quand. Le jeune américain relâcha le bras de son frère et commença à paniquer. America se leva d'un coup du wagon et demanda à ce qu'on arrête le tour. Vous vous demandez ce qu'il s'est passé ? La réponse était pourtant évidente ! America venait de casser le bras de son frère. Merci à sa grande délicatesse de super-man en puissance. Il attrapa alors Canada comme faisaient les princes aux princesses dans les contes de fée et sortit en vitesse du manège. Le jeune américain semblait en détresse, ce qui n'était franchement pas habituel chez lui. Il était très inquiet pour son frère et repensa vite à l'histoire des journaux (voir l'un des posts précédents). Il était trop bien pour la prison, d'autant plus que sa réputation de super héros serait en péril et ça pas question !

- Ne t'en fais pas Canada ! Tout ira bien ! Surtout reste calme ! Calme ! Calme ! Chut n'essaye pas de parler ! Juste, essaye de rester calme !!!

Il était beaucoup plus paniqué que lui mais ça, ça ne se voyait que trop bien. La mort était-elle proche pour le jeune homme à l'ours ? Comment tout cela allait-il se finir ? Suite et presque fin aux prochain épisode !

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mar 7 Aoû - 17:04

Attention, les coureurs entament leur dernière ligne droite. Nous assistons à une belle lutte acharnée. Tout à fait Jean-René. Ces coureurs qui ... Courent ... Au ralenti, c'est magnifique. Il semblerait que l'athlète Canadien ait fait une alliance avec l'Américain. En effet, ces derniers se protègent mutuellement dans cette épreuve de course d'obstacles. Enfin, mutuellement est un bien grand mot. J'ai plutôt l'impression que l'Américain essaie de mettre des bâtons dans les roues à l'autre blondinet. Américain qui a fait une très belle saison, rappelons-le. Il s'illustre dans les autres épreuves, mais il semblerait qu'il ait plus de difficultés dans la course d'obstacles. Revenons-en au Canadien si vous le voulez bien qui cette année, a fait des performances moyennes voire passables dans la plupart des championnats. Vous le connaissez très bien Jean-Thierry, vous l'avez déjà rencontré à plusieurs occasions. Expliquez-nous qui a-t-il de si compliqué pour lui. Ce n'est pas un problème de capacité, nous sommes d'accord ?
Non, ce Canadien a la capacité pour réaliser des chronos affolants. Néanmoins, il devrait axer sa préparation sur le mental qui lui fait souvent défaut. Vous savez, selon moi, il place un peu trop d'espoir en son frère, le coureur Américain. Il s'appuie trop sur lui, comme vous pouvez le constater.
Merci pour votre avis Jean-Thierry, notre consultant dans ce sport si particulier qu'est le saut d'obstacles ectoplasmiques - vouii, ça n'existe pas mais bon - puisque, je le rappelle, la règle est d'esquiver les différentes créatures destroyes que vous pouvez croiser durant le long et dangereux parcours. Retournons à la course où HAN MON DIEU, IL SEMBLERAIT QUE LE CANADIEN SOIT BLESSE. Oulala, voilà qui change complètement la donne dans cette finale. Son coéquipier vient de lui broyer le bras ... Y'a pas vraiment de logique qu'un coureur pète le bras d'un autre mais bon ... On va faire comme si. Alala, quelle image poignante ... Le numéro sept, Matthew Williams voit son rêve Olympique brisé – c'est le cas de le dire. Il se tord de douleur au sol. On a mal pour lui. MAIS REGARDEZ ! L’Américain fait demi-tour. De ma mémoire de journaliste, je n'ai jamais vu pareille situation. Oui Jean-Marcel, un coureur qui revient sur ses pas alors qu'il peut décrocher l'or ... C'est la première fois de l'histoire des Jeux. Il soulève le Canadien, qui, courageusement, lutte contre la douleur, le prend dans ses bras puis repart pour son ascension du podium. Et ... Et ... Ils l'ont fait !! Ils se sont sortis de cette galère !! Ils sont premiers WOOU OUUH. Ah ? Le juge fait un signe de tête, visiblement mécontent. Hein ?! Il les disqualifie ?! Jean-Myriam, vous y croyez ?! Eh bien, malheureusement, oui. Après tout, le juge est Anglais.

... D'accord, cela ne s'était pas réellement passer ainsi. On va dire que la vraie situation était beaucoup moins épique. Il avait senti le coup arriver. A force que son frère sert comme un malade son bras, c'est sûr qu'il ne pourrait pas tenir éternellement. Au départ, il n'avait rien sentit sous le coup de la surprise alors que maintenant, bouger son bras d'un centimètre lui donnait envie de se jeter sous un camion trente-six tonnes pour en finir. La seule chose qui réussit à articuler quand son bro' lui demanda l'origine de l'étrange bruit devait ressembler un peu près à cela « Tatatataiii Aooou. » et autres couinements, gémissements, appelez ça comme vous voulez. Booon, dans ces cas-là, surtout ne pas pleurer. Il suffisait qu'il ne bouge plus son bras et tout irai pour le mieux. Le manège se stoppa, America l’attrapa comme une princesse. Après tout, restons dans le thème, nous sommes à Disney Land. La seule consolation de Canada dans tout cela, c'est qu'il voyait America s'inquiéter pour autre chose que son poids au moins une fois dans sa vie. Ahah, on se croirait dans une de ces scènes. Vous savez, celle où le meilleur ami du héros va crever. « Chuut, ne dit rien Jimmy, garde tes forces ... »
« Je t'ai toujours aimé Suzie, mais nos chemins vont devoir se séparer ... »
« NOAN, ne ferme pas les yeux. Reste avec moi. Je ... Je t'aime *pleure* »
C'est pour cela que Matt' ne trouva rien de mieux à faire que de jouer le rôle de Suzie. Maieuh, ce n'est pas de sa faute s'il n'aimait pas la douleur. 

« America, je suis content de t'avoir connu ... Je ... Je ... »

Puis il tomba dans les pommes. Oui, il était persuadé qu'il allait mourir d'un bras cassé. Quel merveilleux scénario de film épique – ou pas. Il ne manquait plus que le soleil couchant et le baiser de fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Jeu 16 Aoû - 19:06

Le soleil se couche à Malibu. Il rayonne sur la grande étendue de sable fin et chaud. Il se reflète dans la clarté azurée de l'océan Pacifique. Les teintes orangées du soleil scintillaient sur les feuilles des palmiers. Un cadre enchanteur, voir même paradisiaque où se trouvaient deux jeunes personnes. L'un était habillé d'un smocking noir à la fois sobre et classe. Il avait un visage aux traits enfantins, et portait une paire de lunettes carrées qui essayaient de dissimuler ses yeux bleus larmoyants. Il tenait dans ses bras, un jeune homme aux cheveux légèrement ondulés et tout de blanc vêtu. Son visages et ses airs étaient semblables aux siens, mais ce dernier ne pleurait pas, il était là avec son air fragile dans les bras de son camarade. Un ours blanc était à ses cotés et lui tenait la main avec ses petites pattes poilues. Derrière eux, trônait fièrement le soleil couchant, les baignant ainsi dans une mer orange. Le jeune homme aux yeux bleus et à l'antenne brisa soudainement ce silence pesant pour déclarer enfin à son comparse :

- Ne me quitte pas je t'en prie … J'ai encore besoin de toi ! Matthew … Que ferais je sans toi ? Ne me laisse pas ! Non ! Reste avec moi !

Il le serra ensuite conte lui en espérant que sa chaleur humaine le réchauffe et lui redonne la vitalité dont avait besoin cette frêle personne. Il passa ensuite sa main dans ses cheveux pour rapprocher son visage du sien. Le jeune homme en noir ferma alors les yeux et réduit la distance entre leurs lèvres pour enfin l'embra... [ à cause d'un problème budgétaire et d'un problème technique (ne le cachant pas : notre scénariste a pris quelques verres ), nous devons vous informer que la série : ''l'amour, l'américain et le sirop d'érable'' a été arrêtée, la suite ne sera jamais produite, veuillez nous excuser]

Revenons à la vraie version de l'histoire ! Notre héros qui avait toujours eu une grande force, venait de briser le bras de son frère aussi facilement qu'avec une poupée de porcelaine. Grand, fort et gaffeur, voilà qui qualifiaient bien America. Le jeune homme aux lunettes portait son frère afin de le faire sortir du manège. Il ne le dira jamais, mais il était incroyablement soulagé de sortir de cette maison hantée très effrayante. Il était tout de même paniqué, bien plus que son frère visiblement. America avait en tête de l'emmener à l'infirmerie, des blessées aux États-Unis, il y en avait toutes les quarante-huit secondes.

- Canada ! Canada ! Ça va aller ? … Non surtout me parle pas ! Économise tes forces ! C'est le plus important ! Chut ! Chut !

America ne le laissait pas parler comme si le canadien pissait le sang abondamment. N'oublions pas qu'il n'avait que le bras cassé. Le jeune homme faisait de grandes foulées pour atteindre enfin l'infirmerie. Il déposa son frère sur un brancard, des médecins arrivèrent et commencèrent à pousser le lit à roulette. L'américain était toujours là à ses cotés, il lui tenait la main comme dans toutes bonnes séries médicales qui se respectent. Il s'efforçait de lui sourire afin de le rassurer mais la situation le rendait très nerveux. Comment savoir cela ? Demandez à Canada ! America allait bientôt peut être lui casser la main. Quelque chose le gênait dans tout ça. Quelque chose manquait mais quoi ? Canada ne semblait pas comme d'habitude. Oui bon Canada avait mal ça c'est sûr, d'ailleurs, un médecin demanda à notre héros de retirer sa main pour le laisser souffler un peu. Mais là, America remarqua qu'il y avait bien quelque chose qui manquait. Et cette chose était blanche et bien poilue. Où était donc passé Kumajirou ? Où était passé l'ours blanc porte-bonheur de la nation du sirop d'érable ? L'aurait-il oublié là-bas ? Serait-il resté dans la maison hantée ? Alfred devrait donc y retourner pour sauver l'ours... Retourner là bas ? Dans ce ménage pleins de fantômes ? Bizarrement ça ne lui disait vraiment rien du tout. Le plus important pour l'instant était de s'occuper de son jeune frère après tout. On verrait plus tard pour l'ours. D'autant plus qu'il avait le bras cassé et la main semi-broyée, il valait mieux ne pas trop le stresser pour le moment. Le brancard fut amené dans une tante où America n'avait pas le droit d'y pénétrer. Il patienta alors dehors où il fit les cent pas. Il s'inquiétait énormément pour son frère. Allait-il s'en sortir ? Il n'en pouvait plus d'attendre. Le jeune américain n'avait plus qu'une idée en tête : entrer et vérifier l'état de son frère par lui même. Quelques minutes plus tard, un docteur sortit et le rassura, tout c'était très bien passé. Il expira alors avec soulagement. Maintenant il y avait un second problème qui n'était pas réglé. Kumajirou était toujours absent. Il décida alors de tout laisser en plan et partit alors sauver l'ours de son frère cadet.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mar 21 Aoû - 20:01

Arg non, ne te dirige pas vers la lumière ! Fais demi-tour, ne nous abandonne pas. Je t'en prie. Ah mais ... Attendez, y'a quelque chose de foireux dans ce scénario. Pourquoi de la lumière ... On était en pleine après-midi, c'pas logique qu'une personne ait allumé une lampe. A moins que la fin du monde soit arrivée ... Le soleil s'est éteint, tandis que Mars est sorti de son orbite pour se diriger dangereusement vers la Terre, provoquant la panique totale chez les concitoyens qui s'entretuent pour avoir accès aux dernières vivres le tout sur un fond de J-Pop ... Euh, sur un fond de flammes, de sang, de corps mutilés et autres joyeusetés. Maaan Dieu, que ça serait bien ... Sur ces bonnes pensées post-apocalyptiques, Matthew ouvrit les yeux complètement dans le brouillard. Is this the real life ? Is this just fantasy ? Youpi, enfin une bonne référence ! Queen est un groupe anglais et alors ? Je dois citer des artistes canadiens ... Aïe. Si je dis Justin Bieber, vous me lyncher tout de suite ou vous attendez un peu ? Dans ce cas Céline Dion ? Non plus ... Pourtant il y a le générique du Titanic. Et puis, zut, Alfred a bien Rebecca Black alors bon, prenez-vous en plutôt à lui. Si on commence à parler bonne musique, on n'a pas fini. Comme on dit, les goûts et les couleurs ... Revenons-en à nos caribous ... The Show must Go On, ahah. Quand Canada se réveilla, il s'attendait à être en kit façon meuble Ikea. Une jambe dans un coin, l'autre au total opposé, ne parlons même pas des bras ... Le tour de la femme coupée en deux, version totalement foiré. Oh maple ! Il était encore un seul morceau. Merci, merci, merci ... Non, mais qui sait, peut-être qu'Alfred a projeté de lui arracher un bras un de ces jours. Il en serait capable ce dadet. S'il cassait un os avec une facilité déconcertante, démembrer quelqu'un ne devait pas trop lui poser de problème, surtout en ce qui concerne un pauvre, fragile et faibla- ... Civilisé Canadien. Oulàlà, avec tout ça, je ferais presque passer son cher frère pour un horrible monstre. Ce n'était pas du toooout mon intention.

Génial, un bras dans le plâtre. Happy Birthday, Merry Christmas, Happy New Year, c'est la fête ! On s'éclate. Canada soupira devant le fait accompli. Franchement, c'était quoi la prochaine étape ? Alfred lui briserait la nuque en lui faisant un câlin ... Ou alors, il le balancerait sous un camion trente-six tonnes en voulant lui donner une tape sur l'épaule. Super programme ! Allons, Matthew, une nation ne peut pas mourir si facilement ... Du moins, en théorie, quand elle n'a pas un boulet de frère. Essayons de trouver un point positif à la situation ... Il pourrait dessiner dessus ? Euh ... Il s'était bien amusé jusqu'à maintenant ? Sérieux, il voyait plus de points négatifs qu'autre chose. Il s'imaginait déjà le matin demander à Kumajirou de l'aider à enfiler ses affaires, ce à quoi l'ours répondrait « Aider qui ? » et la situation n'avancerait pas d'un pouce. Bon, ce n'est pas grave, il était une nation, il allait vite s'en remettre. Et puis, ça devait être de sa faute. C'est vrai, s'il n'avait pas voulu être blessé, il aurait du s'éloigner au maximum de l'autre histoire de ne pas dépasser un certain périmètre de sécurité, précautions vitales à prendre quand il se baladait avec l'Américain. Tiens en parlant de lui, il était passé où ? Monsieur explose un membre à son frère et il ne reste même pas pour s'excuser ! Il aurait pu en mourir - bon peut-être pas quand même ... Et non, l'autre en avait carrément rien à foutre et il se tirait avec cet incapable d'ours. Merci de votre soutien les gars. Depuis le temps qu'il sentait que le stupide animal le trompait avec quelqu'un d'autre. Voilà, ses craintes étaient confirmées ! Bon eh bien ... Forever Alone.

C'pas comme si ça le changeait de d'habitude. Après tout, il était toujours seul, toujours. On l'ignorait à longueur de journée ou pire, on oubliait son existence. C'était le passage dramatique. Herm. Que faire ? Se la jouer Indiana Jones puis partir à leur recherche dans cet environnement hostile, blessé, quitte à risquer sa vie dans cette énorme foule ? Ou rester comme un petit garçon de huit ans à attendre ses parents à la caisse en pleurnichant. Cruel dilemme. Etant l'assistant d'un héros, il allait bien évidemment choisir la deuxième option. Vous vous attendiez à quoi ?! Il se leva d'un bond, sortant de l'endroit où on empilait les blessés de guerre - parce que c'est plus classe que les blessés du parc d'attraction. Puis entama de faire le tour d'un cercle imaginaire, fulminant. Enfin, fulminant de sa Cana'Rage. Non, ce n'est pas une nouvelle attaque pour un Pokémon. Juste un nouveau concept pour caractériser les colères canadiennes, qui sont loin d'être dévastatrices. C'bon, il avait un bras cassé, pas une jambe, il pouvait encore bouger ... Et il l'attendit. Jusqu'à ce qu'il ait le tournis - ou que les gens le prennent pour un fou, à voir. Où était encore passé cet imbécile ? Il allait encore finir par s'attirer des ennuis sans Canada derrière pour le chaperonner. Calmons-nous ... Il devait encore jouer son héros en se faisant désirer. Pendant un moment, l'idée de crier à l'aide comme une demoiselle écervelée en dangers lui effleura l'esprit. Nooon, il ne pouvait pas s'abaisser à cela. Et puis, America avait passé l'âge du jeu du super-héros et de la fille. Du moins, logiquement. Après Canada ne l'avouerait jamais, mais il aimait bien ce jeu quand ils étaient petits. Hey, si vous le répétez j'utilise la Cana'Rage sur vous, okey ? Courage, il ne va pas tarder ... Il ne t'a quand même pas abandonné. SOS Canada battu ... Luttons contre l'abandon de mignons petits Canadiens sur le bord de l'autoroute ou dans les parc d'attractions. Faîtes vos dons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Ven 14 Sep - 21:19

Dans ce monde en conflit, sur ses plages recouvertes de victimes, dans cette vie où on fait parler la poudre, maintes hommes furent tués. C'est la triste vérité de la guerre. Cependant sur cette terre de vices, souillée par le sang de tous les soldats, se trouve quelque chose … Ou plutôt quelqu'un qui mérite d'être secouru. Avec plus d'action, plus d'effets spéciaux, plus de sangs synthétiques, avec cinq oscars, sept golden globes, produit par un américain pour des américains.
Il faut sauver le soldat Kumajirou !

Bientôt au cinéma !

Il irait voir ce filme un de ces jours, avec Canada peut être ... Si la journée se terminait bien. Mais ça, malheureusement il fallait pas trop y compter. C'était le moment où jamais ! America était-il un héros ? Bien évidemment que oui ! C'est pourtant tellement évident. La journée avait mal tournée … Voir même très mal. Mais ce n'était pas une raison pour désespérer, ni pour abandonner. D'autant plus que le cerveau du jeune homme ne pouvait concevoir ces deux choses. Il faut dire que le dictionnaire d'un américain basique n'est que très peu fourni. Il savait que son jeune frère tenait énormément à cet ours au pelage blanc, même s'il ne souvenait jamais de son nom. Ce drôle d'animal parlant était toujours à ses cotés quoiqu'il arrive, contrairement à lui qui n'était jamais là pour son frère. Ou peut être que si, mais ça il ne s'en souvenait plus. Si lui n'avait pas une réelle place dans la vie de Canada, l'ours oui, et il devait par conséquent le sortir de la maison hantée … Et oui, America s'arrêta après cette pensée. Il n'avait pas encore réalisé que c'était dans ce lieu sinistre que Kumajirou avait été lâché. Le jeune américain hésita alors, cet endroit lui faisait vraiment peur. Est-ce que son jeune frère pourrait vivre sans cet ours parlant et amnésique ?

Il se résigna à se trouver des excuses. Son frère et l'ours avaient besoin de lui, il devait agir. Et puis, ce n'était qu'un très mauvais moment à passer. Il soupira longuement et se remit en marche vers l'attraction. Une fois sur les lieux, America entra à l'intérieur de la maison par une porte réservée pour le personnel. Pourquoi ? Il y avait une longue queue devant le ménage et tout le monde savait que les américains n'avaient aucune patience. Dès qu'il fut dans la maison hantée, notre héros trembla plus qu'il n'inspecta les lieux. Sa phobie des fantômes avait pris le pas sur sa détermination. Combien ça pourrait coûter un ours polaire ? Est-ce que c'était un animal en voie de disparition ? Pourrait-il en capturer un légalement ? Il fut stoppé dans ses pensées farfelues dès qu'il aperçut un squelette passait tranquillement devant lui. Le jeune américain comprit enfin qu'il devait vraiment le sortir de là. Kumajirou devait être terrorisé là où il était. Il ne sortirait pas de la maison hantée sans lui. Il commença alors à fouiller les lieux sérieusement. Entre deux wagons, il passait d'un coté de l'autre des voies tout en l'appelant en espérant qu'il réponde. America s'impatienta rapidement. Quand les gens disaient que les américains n'avaient pas de patience, c'était bien vrai. Cet ours était blanc dans un endroit tout noir, il ne devait pas être difficile à trouver normalement. Où pouvait-il bien être ?

Il décida de prendre une pause après deux bonnes minutes de recherches intensives. Une pause bien méritée. Il ferait un meilleur travail si seulement il pouvait manger une glace ou deux. Il se reposa alors tranquillement en souriant comme un gamin dans son coin comme à sa grande habitude. Un vampire surgit subitement devant lui, America fut très surpris et sursauta d'un coup. Il n'avait malheureusement pas fait attention, il y avait une chute de deux mètres derrière lui. Et vous devinez donc la suite ? Notre jeune héros chuta pour atterrir au milieu de sorcières et de fantômes faisant partis du décors. Il en fracassa quelque uns lors de sa chute ce qui lui laissa quelques marques. America fixa le plafond de la maison hantée d'un air blasé, cette journée ne lui faisait pas de cadeau, ni à lui, ni à son frère. Leur sang était-il maudit par un maya ou un inca vaudou ? Mais il y avait tout de même un point positif : son regard se posa ensuite sur une boule blanche. Était-ce Kumajirou ? Certainement ! Il se releva de suite et partit l'attraper. Mais pourquoi ce n'était pas la douce fourrure de l'ours qu'il touchait ? Un rapide coup d'œil et America découvrit un simple drap blanc avec des yeux faits à la main, un fantôme en plastique et tissu.

Après avoir bien crié et bien couru dans tous les sens pendant une bonne demi-heure, America était désormais dehors. Et il était sorti bredouille et essoufflé. Pas la moindre trace de l'ours en peluche et ce n'était pas faute de l'avoir cherché. Comment allait-il annoncé la nouvelle à son frère ? Est-ce qu'il devait vraiment le lui dire ? Ne pourrait-il pas fuir devant une telle difficulté ? Absolument non ! Ça serait tout bonnement anti-héroïque comme réaction. Il soupira à tous les dix pas en allant vers l'infirmerie, là où il avait abandonné Canada. Il se demandait comment il allait se comporter face à lui et que finalement, ce n'était peut être pas un héros tout compte fait. C'était rare de le voir déprimer ainsi. Il était tellement déprimé qu'il voyait des hallucinations. Effectivement, America observa un long moment un ours blanc qui était en train de parler à un marchand de glace. Pouh … Il devrait arrêté de manger des scones , c'est pas bon pour la santé même si ça fait plaisir à England. America continua son chemin tranquillement et le plus naturellement du monde et revint de suite en arrière. OUI c'était lui. L'américain n'en revenait pas, il l'avait finalement trouvé ! Mais alors, c'était bel et bien un extraordinaire héros ! Mais oui ! Il le saisit vite de peur de le perdre à nouveau et le porta ensuite tout le long du trajet pour le ramener auprès de son maitre. Il avait finalement une bonne action. Il s'était vraiment occupé de son frère pour une fois (enfin de son ours). America était tellement heureux qu'il en sautillait. Il avait hâte de le ramener à son frère cadet.

Finalement c'était un canadien en plâtre qui l'attendait en dehors de l'infirme. America le remarqua instantanément et se pressa alors d'aller vers lui pour lui exhiber sa trouvaille.

- Hey ! Hey ! I finally found Kumajirou ! Hey ! Hey ! Are you happy right now ? Yes of course you are !

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Dim 23 Sep - 13:06

... C'pas vrai, dîtes-moi que je rêve ... Quel était l'imbécile qui avait changé le calendrier sans prévenir ? Non, on ne change pas un calendrier comme ça ... On se croirait presque au Premier Avril avait tout cela. Le Canadien aurait un poisson jaune fluo avec des lunettes tirant la langue scotché dans son dos que cela ne l’étonnerait qu'à moitié. D'un autre côté, mieux valait qu'il ait ce genre de chose accroché plutôt qu'une pancarte 'Kick Me' ou 'Suck my balls' ou tout autre expression tout aussi gentille. Par réflexe, il se tâta le dos de sa main valide ... On ne sait jamais ... Mieux valait être sur ses gardes avec tous ces Américains partout. Eh oui, ils sont là, ils nous observent ... Ils se fondent dans le décors, se faisant passer pour des gens ordinaires. Mais une chose les différencie de nous mes amis, leur accent insupportable. Tch, tch, tch, je vous demande pas votre avis sur l’accent Canadien ... Parce qu'il est parfait, voilà tout. Et non, on ne dit pas 'aboot' à la place de 'about', c'est même pas vrai d'abord. Bon, relativisons ... Après tout, il était revenu avec ce stupide ours, il n'avait pas non plus complètement abandonner Canada. Et puis, si Canada s'était blessé, c'était entièrement de sa faute, par celle de son trèèès cher frère. Ben voilà, le tableau est complet. A cause de lui, Alfred s'était sentit affreusement coupable et avait tenter de fuguer avec Kumatirli pour éviter qu'ils ne soient accusés de maltraitance. Mais finalement, il était revenu parce son Bro', c'est le meilleur, il est gentil, énergique et re-gentil. Alala, les Canadiens sont soit-disant tellement pacifiques qu'ils s'excusent quand on leur brise le nez. Vous ne pouvez pas savoir à quel point cette réputation est bien fondée.

Et puis déjà, de quoi parlait l'autre illuminé ? Trouver Kumazoro ? En quel honneur ? Pourquoi l'aurait-il trouvé s'ils avaient été ensemble tout le temps de leur absence ... Venant de l'Américain, il valait mieux ne pas s’attarder sur ce genre de détails illogiques à moins de vouloir un orchestre symphonique dans sa boîte crânienne. Très peu pour Canada ... Son bras était déjà brisé, il ne voulait pas que son cerveau implose en suivant le mouvement. Il soupira une première fois ... Vraiment, il pourrait faire tourner des moulins à vent quand America était dans les parages. Vous n'avez pas de vents ? Pourtant, vous désirez faire l'acquisition d'éoliennes ? Aucun problème, grâce à notre Alfred, vous soufflerez tellement que vous n'aurez même plus besoin de fournisseur d'électricité ! C'est satisfait ou satisfait. Voir conditions d'achat en magasin. En ce moment, grande opération, Matthew voudrait tellement s'en débarrasser que vous n'avez plus besoin de payer, c'est lui qui vous offre de l'argent pour que vous repartiez avec. Et encore, même avec une opération commerciale de ce genre, il n'était pas sûr de trouver une personne assez masochiste pour accepter ce marcher ... Pfff. Deuxième soupire.

Bon, cruel dilemme ... Que faire ? L'envoyer paître ou tomber dans ses bras comme une blonde écervelée à la plastique plastiquement plastifiée. Il avait un critère sur deux : il était blond. Mais lui, il n'était pas refait, naha ! Le pauvre n'était pas bien viril alors par pitié, n'enfoncez pas le clou.

« Yes, I am ... »

Il leva les yeux au ciel avec autant d’enthousiasme qu'un castor devant un steak-frites. Même si tout ceci n'était qu'entièrement de sa faute, qu'est-ce que cet imbécile heureux d'amerloque pouvait lui taper sur les nerfs quelques fois – herm, souvent. Un peu comme la fois où ils avaient perdus au Hockey contre ce mangeur d'hamburgers ... Je ne reviendrais pas sur cet épisode douloureux. Ses joueurs étaient malades ce jour-là et ... D'accord, sur ce coup-là il fait preuve d'autant de bonne foi que France.

« On rentre. »

C'était pas une question mais un ordre. Hey ! Pourquoi vous rigolez ? Certes les ordres venant de lui n'étaient super autoritaires of the death ... Ça prêtait plus à sourire qu'autre chose. Si son frère s'attendait à un standing-ovation avec confettis et tout le tralala, il était loin du compte. Canada passa à côté d'America sans daigner le regarder, ni Kuma-truc machin. Oulala, mademoiselle n'était pas contente ... J'aurais peut-être pas dû mentionner l'épisode du hockey. Il voulait juste rentrer chez lui le plus vite possible, s'enfermer dans sa maison – parce que les Canadiens ne vivent pas dans un igloos contrairement à ce que pensent certains – qu'on le laisse mourir en paix sur son canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
America

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 21
Localisation : Sur la banquise à lustrer des pingouins *-*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Dim 30 Sep - 14:11

Ouh la … Que venait-il de se passer ? Attends ! Il avait bien vu ? Non ça ne pouvait pas être ça ! Non ça ne se peut pas ! Impossible ! Inconcevable ! Improbable ! Tout simplement pas possible ! Canada semblait contrarié. Non ! Un canadien pouvait vraiment s'énerver sur un sujet sérieusement ? America ne le savait pas. Fallait dire qu'il connaissait trop mal son jeune frère pour deviner ses réactions. Le jeune homme venait de passer à coté de lui, sans le regarder. Mais comment a t-il fait ? Mais oui ! Comment a t-il fait pour ne pas le regarder ? America qui est pourtant si grand, si incroyable, si héroïque et si narcissique aussi. Pourquoi réagissait-il ainsi ? Il avait pourtant sauvé son ours quoi ! C'est un héros ! Oui mais un héros incompris. Son petit frère voulait vraiment partir ? Le jeune homme fut peiné en se disant que la journée n'avait pas été une réussite totale. Qu'avait-il fait de travers pour attirer ses foudres ? Oh et puis mince quoi ! Il est héroïque, tout s'est donc très bien déroulé logiquement !
L'américain se retourna d'un mouvement brusque pour regarder son jeune frère tout en tenant la peluche blanche. Il gonfla alors ses joues comme le petit garçon qu'il était toujours dans sa tête.

- Je l'ai fait pour toi ! Uniquement pour toi ! Je suis allé cherché ton ours amnésique qui s'est perdu dans la maison hanté et c'est comme ça que tu me remercies ?! Espèce de … De … De … D'idiot !

Quelle violence ! Oui, vous avez très bien entendu ! Venant de lui, ça sonnait beaucoup trop : ''c'est l'hôpital qui se fout de la charité''. Mais là, America n'était vraiment pas content. Certes, il était gaffeur, lourd sur les bords et surtout très narcissique mais il avait quand même fait de son mieux pour se rapprocher de son jeune frère. Le jeune homme à l'antenne secoua vivement la tête pour exprimer son désaccord. Puis soudainement il baissa la tête d'un air fatigué. Il avait pourtant tout essayé et finalement ça n'avait pas marché comme il le souhaitait. Lui qui pensait pouvoir réussi tout ce qu'il entreprenait... Il n'était pas question qu'il déchante aujourd'hui ! C'était THE Héros avec un H majuscule je vous prie. Ce n'était pas n'importe qui. Mais bon, là il devait peut être devoir , reconnaître qu'il avait finalement perdu contre le Joker, Mister Freeze, le Pingouin et Lex Luthor réunis. America releva doucement la tête. Ses grands yeux bleus étaient embués semblaient à la limite des larmes. Il serrait fort l'ours Kumajirou dont il se souvenait toujours du nom. Mais au lieux de faire une grimace désespérée, il se mit à sourire.

- Thanks … Thanks … C'est gentil d'être venu Canada … T'aurais pu m'envoyer bouler, même si ça n'aurait pas été justifié car chuis géniale mais … Chais pas pour toi … Mais moi … J'ai beaucoup aimé cette journée … Chais pas non plus s'tu voudras renouveler ça … Mais pour moi … ça sera avec plaisir !

Comme c'était touchant. America restera sans doute un gamin même sur son lit de mort. Il passa ensuite à coté de lui afin de déposer l'ours blanc amnésique dans ses bras. Il avait finalement réussi à les réunir. Quand l'américain fut tout proche de lui, il lui fit un dernier sourire. C'était tout de même son frère, ils partageaient le même sang. A ce moment là, pas question de l'oublier ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Finalement, peut être que cette journée horrible ne les avait pas rapprochés mais maintenant America en était sûr, il tenait vraiment beaucoup à son frère cadet.

- See you, soon bro' !

Il lui sourit alors de manière enfantine comme il le faisait souvent. Son fameux sourire qui était sa marque de fabrique. Mais soudain sa vision le terrifia. Au lieu de son jeune et frêle petit frère à l'antenne ondulée, il y avait une forme indéterminée et presque transparente, une chose non identifiée pour l'instant. Mais très vite, il comprit ce que c'était. Sa pire peur avait réussi à se matérialisé ou presque sous ses yeux.

- Nyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Un fantôme !!! Ne me hante pas ! Je connais un ami russe parfait que tu pourras mordre sans .... Aaaaaaaaaaaah ....

Et oui, une seule seconde d'inattention suffit pour qu'America voit un fantôme à la place du jeune Canadien. Dès qu'il se rendit compte de son mépris, il posa sa main sur son épaule et lui sourit d'un sourire gêné qui voulait demander son pardon.

_________________

Spoiler:
 
Thanks Mister Freeze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-mar-rpg.forumactif.com/
Canada

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 21
Localisation : Dans la neige *3*

MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   Mer 24 Oct - 15:49

Q-Quoi ? Il avait les oreilles bouchées où America venait réellement de le traiter d'idiot ? Il s'est pas regardé ce stupide mangeur d'hamburgers à la mentalité proche de celle d'un gamin de trois ans. Là, il avait dépassé les bornes. 'Faudra pas s'étonner si on retrouve son cadavre un soir au bord d'un caniveau avec une crosse de Hockey entre les deux yeux. Avouez qu'il avait franchi la ligne rouge. Comment pouvait-on traiter cette pauvre petite chose innocente qu'est Canada, d'idiot quand on est soit-même l'Empereur de la Débilité avec un D police taille cinquante sur cette Terre ? Puisque que c'est ça, il pourra toujours aller se faire voir l'autre quand il demandera quelque chose à l'avenir au Canadien, nah ! Jamais Matthew ne le pardonnerait pour ça, jamais. Il s'en rappellerait toute sa vie de nation. Oui, il a une mémoire d'éléphant notre homme, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il n'est pas foutu de retenir le prénom qu'il a donné à son ours ... Herm ... Ne mélangeons pas tout. Disons juste que la mémoire du Canadien n'est pas au top quand il faut se souvenir de choses en rapport avec les ours – quelle excuse pourrie. Mais bon, si Alfred se pointait avec des n'oreilles d'ours, c'est pas pour autant que Canada oublierait tout par magie, 'faut pas déconner non plus. Et puis bon, que ficherait son frère déguisé en ours ? A moins qu'il ait des jeux bizarres avec England mais dans ce cas, Daddy cache bien sa deuxième nature, herm. Je m'écarte du sujet. Revenons à nos castors.

Ah nan coco, la comédie du gamin limite en larmes ça ... Marche très bien avec Canada. Meuh. Comme tous les gosses, il était mignon le bougre. Pff, Matthew se faisait toujours avoir de toute manière ... A croire qu'on lui avait jeté une malédiction pour qu'il se fasse perpétuellement entuber par son frère au sens figuré du terme, je précise, sait-on jamais, avec votre esprit mal placé – dixit la personne qui a pensé en premier au sous-entendu. Bon, eh bien ne changeons pas les bonnes habitudes : 1 – 0 pour America. Enfin, si on devait compter toutes les fois où il a obtenu gain de cause sur le Canadien, on devrait plutôt s'approcher de quelque chose comme : 456435245354, 534444π² – 1. Ouais, un point ... Parce que ma bonté me perdra et que bon, amener Alfred au bord des larmes, c'est quand même un minimum jouissif.

« Ex-Excuse-moi, je me suis mal comporté ... »

Bon sang de bonsoir, rebelle-toi un peu, soumis ! Tu ne vas quand même pas passer ta vie à t'excuser ?! Ben, vu la tournure des évènements, si. Euh ... On va mettre ça sur le compte de ses cheveux blonds. D'accord, c'est un vieux cliché démodé qui touche le plus souvent les filles ... Mais avec un peu d'imagination, on s'y croirait presque.

« Merci beaucoup pour avoir sauvé Kumajura. Si tu veux qu'on repasse une journée ensemble, c'est avec plaisir pour moi aussi. »

Il lui offrit son plus grand sourire aussi, réceptionnant l'ours Machin-Truc de son bras valide , faisant comprendre à ce dernier qu'il devrait marcher comme un grand puisque Canada ne pouvait pas le garder dans ces bras – il est lourd l'animal, croyez-moi. Sauf que bien évidemment, par pur esprit de contradiction, il grimpa comme un koala sur les épaules de Canada. Ce feignant ... Bon, on ne va pas pas s'énerver pour si peu ... Quoique les carpettes en peau d'ours blancs sont plutôt prisées ... Ne nous emportons pas ... Dépecer un animal, c'est d'un barbare ... Brûlons-le plutôt, ça fait moins de tâches à nettoyer. Le sang, une vraie plaie à enlever je vous jure surtout quand il est incrusté dans un tissu profondément. C'était la minute conseil de grand-mère, demain nous vous apprendrons à restaurer une vieille chaise avec des morceaux de gruyères ! Garantis 100% écologique.

«  See ya soon ~ »

Oh, c'est si mignon de souhaiter revoir le type qui vous martyrise à chaque rendez-vous ... Très aimable, vraiment. Tiens, il lui ferait même des pancakes la prochaine fois, autant être une bonne poire jusqu'au bout, on ne fait pas les choses à moitié chez nous mesdames et messieurs. Alfred avait presque remonté dans son estime rendez-vous compte. Mais bon, il y redescendit vite fait vu que, pour la quatre-vingts neuvième fois de la journée, il avait encore oublié l'identité de Canada ... En plus, il en rajoutait en l'envoyant dans la gueule du loup où plutôt dans le nez du communiste vu la taille de ce dernier, herm. V'là, maintenant Biélorussie va me taper, j'espère que vous êtes fier de vous. Ouais, c'est entièrement de votre faute si je me suis senti obligé de faire une vanne vaseuse là-dessus ... Soit, je vous pardonne dans ma grande mansuétude. Quant à Canada, bien décidé à ne pas excuser cette nouvelle erreur de la part de son frère, laissa couler comme d'habitude de peur de dire quelque chose en trop et qu'Alfred décide de venir squatter chez lui. On ne sait jamais, imaginez le désastre s'il s'invitait pour une soirée suite à une parole malencontreuse ... Le supporter de jour, c'est déjà pas évident, alors une nuit après qu'il ait regardé des films d'horreur, c'est carrément mission impossible les explosions en moins. Il se contenta donc d'une belle facepalm de sa main valide, jugeant que pour une fois, il valait mieux ne pas se faire remarquer. Comme quoi, l'invisibilité a du bon parfois ... Non, je déconne, c'est chiant à en mourir, vous ne pouvez pas savoir à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée en Famille : Youpi ... [PV : America]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Copa de America en Venezuela
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Obama;Change is coming to america

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis power hetalia :: A l'Action ! :: L'Amérique :: Etats-Unis d'Amérique.-
Sauter vers: