Soyez au centre de L'histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carnet de Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bretagne

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 04/02/2015
Localisation : SAINT MALO-OOO-OOOO ♪

MessageSujet: Carnet de Bretagne   Ven 6 Fév - 23:16


BREIZH

BRETAGNE

1600 ans ☂ celte ☂ indépendantiste

Nation : Bretagne
Nom : Gwenaëlle Maëlys Guéguen
Age : 26 ans
Langue : Français, breton, gallo
Statut : Région, Nation Celtique
Animal : Loïc, un goéland très mignon (si, si)

Aime : la mer, la pluie, la nature, l'alcool, les concours de buvette, chanter, danser, jouer du biniou, la magie druidique, son frère Cornouailles, les disputes entre France et Angleterre
N'aime pas : être appelée "Petite Bretagne", oublier sa langue, entendre que la Mont St-Michel est normand, être une région, les plages méditerranéennes, la technologie, Allemagne et Prusse, les Nordiques, les gens qui disent "crêpe" pour "galette de blé noir"

Qualités : forte-tête, volontaire, sociable, travailleuse, tient bien l'alcool
Défauts : égocentrique, rancunière, impulsive, bourrue, tsundere
Autre : Petite. Gros sourcils. Sait parfaitement naviguer, cuisiner et pêcher. Amatrice d'hydromel. Shippe le FrUk.

kenavo !
"En Bretagne, la pluie ne tombe que sur les cons"

mes rps en cours
.


Titre. Nature du lien, court résumé du scénario free / taken

mes relations amicales ou pas
.


France. Bretagne a longtemps fait la gueule à cet insupportable blond, qu'elle trouve couard, snob et prétentieux. Elle l'a même haï pendant plusieurs siècles, leurs relations sont à peut près aussi conflictuelles que celles de France et Angleterre, même c'est plus souvent Bretagne qui aboie après le pauvre Francis. Avec le temps, leurs relations se sont pourtant adoucies, mais il faut éviter à tout prix les thèmes de "Anne de Bretagne", "Nantes, et la loi sur l'interdiction de parler breton, sinon on peut être sûr de déclencher une catastrophe. Ces deux-là peuvent être complices et amis en période clémente.
Les surnoms de France sont "Le Gall" ("celui qui parle français") ou tout simplement "genaoueg" ("abruti")

Angleterre. On ne peut pas dire que ces deux-là sont amis, même si ça s'en rapproche. Disons plus que c'est un respect mutuel. Bretagne est souvent perturbée par le fait que Angleterre descendrait peut-être de ceux qui l'ont chassée de Brittania, et qu'elle ne sait pas leur lien de parenté. Pourtant, elle lui est reconnaissante de ne pas l'avoir oubliée et de la prendre au sérieux malgré son statut de région. Il vient souvent lui rendre visite durant l'été. Leur passion commune pour la magie les rapproche, même si ils se disputent souvent à propos de qui a créé les Légendes Arthuriennes.
Elle aime taquiner Arthur en le surnommant "Bihan Breizh" ("petite Bretagne") pour rire, car elle prétend qu'elle était la Bretagne bien avant lui, ce qui le rend boudeur.


Cornouailles. Son petit frère est tout pour elle, c'est la seule personne à laquelle elle montre sa gentillesse. Ils ont tous les deux subit des invasions et perdu leur statut de nation, mais Bretagne essaie toujours de surprotéger Cornouailles. Elle lui rend visite le plus souvent possible et déteste ne pas avoir de ses nouvelles. Durant le Moyen-Age, elle a même donné son nom à une de ses régions (qui correspond aujourd'hui au sud du Finistère). Leurs langues se ressemblent beaucoup et l'ancien drapeau de Bretagne (croix noire sur fond blanc) était l'inverse de celui de son frère (qui a une croix blanche sur fond noir).
Elle l'appelle affectueusement "Choutig" ("petit chou") et utilise son nom en cornique pour le désigner, "Kernow".

Pays de Galles. Bretagne et lui ont été de très proches amis durant leur enfance, mais la distance les a séparés. Pays de Galles l'envahissa un jour durant le Moyen-Age, avant de repartir sans un mot. Blessée, Bretagne n'a jamais pu lui pardonner ni pu le comprendre, mais le fut encore plus lorsqu'elle réalisa qu'il l'avait oubliée. Depuis, elle est en froid avec lui, et refuse catégoriquement de lui parler même si elle en meurt d'envie. En effet, son peuple et le peuple gallois sont aussi proches et partagent beaucoup de points communs malgré sa rancune, en commençant par leur hymne et leur langage très proches.
Lorsqu'elle parle de lui ce qui est très rare, elle l'appelle par son nom original gallois "Cymru".

Écosse. Bretagne ne le connaît pas beaucoup, car il est plus âgé qu'elle et ils n'ont jamais été directement confrontés, même s'ils se sont vus plusieurs fois lors de rencontres entre France et Angleterre et aux Festivals Interceltiques. Bretagne l'admire beaucoup cependant, un peu comme un modèle, car au fond ils se ressemblent beaucoup : deux vieilles Nations Celtiques, voulant leur indépendance. Leurs caractères ont aussi quelques points communs, que ce soit pour leur goût pour l'ironie, l'alcool et leur tête dure. Et il avait l'air très cool dans "Rebelle".
Elle le désigne sous le nom de "Alba", son nom en gaélique.

Irlande. Bretagne et lui n'ont pas eu beaucoup de contacts, c'st sûrement la Nation Celtique dont elle est la moins proche, du fait de son indépendance. Elle le considère comme un aîné. Son nom en irlandais est "Eire".


Celte. C'est le père de Bretagne et Cornouailles. Ils ne connaissent pas leur mère, mais ont passé leur enfance avec leur père qui leur a transmit ses traditions et croyances. Lors de sa disparition, Bretagne fut très affectée comme les autres Nations Celtiques, car ils en sont les héritiers directs. Le fait que Bretagne oublie peu à peu le breton la peine, car elle a l'impression de perdre ce qui reste de son père peu à peu. Il semblerait qu'il ait un lien de sang avec Écosse, Irlande et Pays de Galles, mais ça restera sûrement un mystère.
Bretagne l'appellait "Tadig" ("Papa").

Allemagne.
Bretagne est terrifiée par ce grand blond depuis la Seconde guerre mondiale. En effet, durant l'occupation, il fut très dur avec elle et a donné à France l'idée de lui enlever Nantes. Brest fut lourdement bombardé et presque entièrement détruit, et la Résistance, très importante en Bretagne, subit de lourdes pertes. Bretagne en reste encore traumatisée, même si elle essaie de la cacher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carnet de Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» BRETAGNE
» les rois de Bretagne
» Carnet de Chasse
» Sondage Grande Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis power hetalia :: Premier Pas Vers la Guerre. :: Carnet de Bord-
Sauter vers: